“It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Codeur

En ligneVoir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 14 Mai - 20:31

Je ne pensais pas en arrivant dans cette école que je m'habituerais si vite au rythme qu'elle nous imposait. Les cours étaient "rapidement" passés, même si j'avais par moment ressenti un profond ennui m'envahir tout comme élève banal l'aurait de toute façon ressenti, mais j'avais trouvé ça plutôt cool dans l'ensemble. Disons que j'étais aussi motivé par mon objectif premier. J'étais également pour la première fois allé m'entraîner au Dojo après les cours et pour tout avouer, j'avais pu évacuer les quelques inquiétudes qui m'habitaient. Elles ne concernaient cependant pas mon intégration mais étaient plutôt portées sur la raison de mon inscription dans cet établissement. Puis.. Quoi ? Vous n'êtes au courant de rien ? Je suis venu dans le but de rencontrer une femme qui se trouve être ma sœur et dont je n'avais pas encore conscience de l'existence il y a quelques années auparavant. Un tas de questions défilaient sans cesse dans ma tête à la simple idée de cette rencontre : comment se passerait-elle ? Hauneul serait-elle capable de violemment me rejeter tout en me maudissant ? Serait-elle au contraire du genre à me prendre par le bras pour me mener voir notre père une fois qu'elle aurait apprit ? J'étais habituellement une personne sociable qui ne s'inquiétait pas de se retrouver seul le temps de quelques jours, sachant me gérer comme j'avais appris à le faire en aidant ma mère à survivre sans mon père. Mais j'étais cette fois-ci plutôt désemparé à l'idée de la rencontrer. Je ne savais pertinemment pas comment réagir et tout devenait donc plus compliqué pour l'aborder.

Tout fraîchement sorti de la douche, je marchais avec nonchalance en direction de la sortie du complexe sportif, mon sac sur le dos et ma serviette toujours autour du cou. Si cette séance de Kung-Fu avait pu m'arracher ces interrogations de la caboche le temps de quelques heures, elles s'étaient pourtant rapidement ré-manifestées lorsque l'entraînement s'était fini. Et c'était ce qui me faisait espérer rapidement rencontrer Haneul, mais qui me faisait à la fois espérer le contraire. Puis, tandis que je me remémorais la vision du visage de ma sœur, encore perdu dans mes pensées, j'apercevais ce même visage traverser le complexe, se hâtant visiblement de rejoindre la piscine. Je m'interrompis dans ma marche, tentant de scanner le visage que je venais d'apercevoir. J'en étais bel et bien sûr. J'avais maintes fois observé ce visage que je reconnaissais sur les photos, je ne pouvais donc plus douter. Cette fille là était bel et bien Haneul. Et même si un peu surprit par cette apparition soudaine je devais encore essayer de réaliser que c'était bel et bien elle, je ne pouvais m'empêcher de ressasser toutes les rencontres que j'avais pu imaginer dans ma tête. Et de ce fait, mes inquiétudes avaient reprit de plus belle, me paralysant à l'idée d'être rejeté d'une personne si importante à mes yeux.

Je ne devais cependant pas me laisser abattre. Pour moi, c'était maintenant ou jamais. D'autant plus qu'à cette heure-ci, la piscine devait être déserte. Ce serait donc sûrement un moment propice pour lui adresser la parole sans compter sur le fait que profiter de la piscine en même temps pourrait m'aider à gérer mon stress. Sur ces pensées, je m'étais donc dépêché de rentrer déposer mes affaires de Kung-fu et de revenir avec celles de natation, me changeant par la même occasion dans les vestiaires des gars prévu à cet effet. J'avais ensuite rejoint l'intérieur de la piscine dans laquelle Haneul semblait avoir déjà plongée. Je m'étais ensuite assit au bord de cette dernière, ne plongeant que seulement mes jambes dans l'eau et observant la personne qui se trouvait être ma sœur faire des longueurs. Elle semblait si concentrée que je n'osais pas même démarrer une quelconque conversation. Ce qui me laissait également le temps de réfléchir à une quelconque approche décente sans pour autant paraître incorrigible.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 14 Mai - 20:34


It's like you were untouchable.

❝ Oui ? Tu veux ? ❞

Il fallait croire que la journée allait en se dégradant. Dans un premier temps ma bouteille d’eau que j’aurais avoir pourtant fermé s’était ouverte dans mon sac mouillant alors toutes mes affaires. Heureusement il n’y avait que les feuilles de la journée, je demanderais à quelqu’un de me filer les siennes pour recopier ses notes. En plus là nous nous faisions que des chapitres qui m’intéressent. J’adore tout ce qui traite des calculs en mathématiques. Ca vient surtout du fait que ça me détend. Résoudre des problèmes, arriver à un résultat correct ouais c’est relaxant. Ca provient du fait que quand je fais ça, mon esprit est accaparé par les opérations oubliant alors tous mes problèmes le temps de faire mon exercice. Et puis étant de nature curieuse, j’aime apprendre tout simplement. Même si je l’avoue, il y a des choses que je me serais passée d’apprendre. Par exemple les vecteurs sincèrement à quoi ça va me servir pour plus tard ? Ou je ne sais quel autre théorème ? Je me vois mal un jour dire que serais je devenue sans Pythagore ou Thalès. En fait non c’est tout bonnement impossible que ces mots sortent de ma bouche. Il y a des gens qui auraient mieux fait de rester couché si vous voulez mon avis. Par contre vous pouvez aimer quelque chose mais ne pas être doué dans cette discipline. Vous pouvez aimer le dessin mais dessiner comme un pied. Un autre exemple vous pouvez chanter mais avoir la même voix que la castafiore. Après le talent ça se travaille nous ne l’avons pas en claquant des doigts. Il se travaille même les grands génies ont dû apprendre. Mozart n’est pas devenu le célèbre musicien que nous connaissons tous en restant les bras croisés. Combien de pièces Molière a dû jouer avant d’être reconnu comme un bon comédien ? Des dizaines sûrement.

Ensuite mon père m’avait appelé et déjà rien que cette action me met de mauvaise humeur. En effet notre relation déjà pas au beau fixe avait empiré il y a un an. Il avait suffi qu’un soir il taquine de la bouteille pour se montrer violent. Les premières fois, j’avais mis tout ça sur le compte du fait qu’il soit stressé par son entreprise. Mais au fil du temps, je prends enfin conscience que non ce n’est pas une excuse. Je refuse qu’il améliore sa vie en détruisant la mienne. C’est donc comme ça que le cercle vicieux s’est installé. Plus je me révolte, plus je crie, plus je me défends et plus je me prends des coups. L’injustice de la situation me prend alors aux tripes et je recommence mon manège. Cercle vicieux, bonjour. Bien entendu en plus il ne parlait que de ses jeux. Ca m’avait tellement énervé qu’alors qu’il me parlait de statistiques je lui avais raccroché au nez. Je vais le regretter ce week-end je le sais mais je m’en moque il l’avait bien cherché.

Mon sac de sport en main me voilà à la piscine. Bien sûr j’avais vérifié au préalable qu’elle soit déserte. Mes bleus ne se voient presque plus mais ils sont quand même présents. Hors de question que quelqu’un me voit dans cet état. Enfilant rapidement mon maillot de bain j’avais plongé tête la première dans l’eau. Je commence par quelques longueurs alternant la brasse et le crawl sur le dos. L’exercice ne suffit cependant pas à me vider la tête alors je colle mon dos à un des murs de la piscine et plonge au fond. Je m’assieds sur le sol essayant de me détendre. Finalement je remonte les poumons en feu mais l’esprit un peu plus clair. Les yeux rougis par le chlore je repère cependant un mec assis sur le rebord. Depuis combien de temps est il là ? Que me veut-il ? Je rejoins son emplacement en quelques brasses sous l’eau.

- Oui ? Tu veux ?

Bon okay, c’est pas la meilleure façon de commencer une conversation mais c’est le mieux que je peux faire pour l’instant. Je reste dans l’eau le fixant. Et c’est alors que la ressemblance avec mon père apparaît. Le même nez, le même blond, je secoue la tête. Faut que j’arrête de délirer un peu.

crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

En ligneVoir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 14 Mai - 20:35

Cela faisait sûrement un moment que j'étais plongé dans mes pensées. Sauf que je n'en avais clairement pas conscience. C'est finalement cette fameuse Haneul qui s'était décidée à m'approcher et à lancer la conversation, me tirant de tous les plans que je m'imaginais pour atteindre le but qu'elle venait finalement de m'arracher. C'était également la première fois que j'entendais le son de sa voix. Elle paraissait à la fois calme mais une nuance de suspicion pouvait de distinguer dans cette dernière. Il était vrai que se retrouver dans un endroit pareil à une heure pareille ne pouvait que paraître étrange. D'autant plus qu'il serait difficile pour elle de croire que notre rencontre serait dû au pur fruit du hasard. Je l'observais hébété, ne sachant pas trop quoi répondre surtout surpris par la soudaineté de son interpellation qui n'était, il fallait le souligner, pas plus chaleureuse que ça. Mais je ne me laissais pas plus que ça démonter par son regard sérieux et sa façon de s'adresser à moi. Maintenant que la conversation allait être lancée, je ne devais montrer aucun signe de tension ou de stress afin que tout se passe bien. J'attendais ce moment depuis bien trop longtemps pour tout gâcher, et même si je n'imaginais pas notre rencontre ainsi, elle allait se dérouler comme la roue du monde déciderait qu'elle se déroulerait.

- Désolé, je voulais venir nager et puis je t'ai vu super concentrée. Du coup j'ai pas voulu te déranger. Je m'excuse si ça a finalement été le cas.

Pourquoi avais-je débité ces conneries ? En réalité, elles n'étaient pas totalement fausses mais il aurait mieux fallu que je me présente en premier plutôt que de déballer ça. ..Ou peut-être pas. Peut-être que je paraîtrais justement moins fou ou pervers après lui avoir dit ça. Et même si je ressentais profondément l'envie de tout lui dire, je sentais d'un autre côté que je ne pouvais pas annoncer mon "secret" d'une façon aussi crue. Elle paraissait bien trop méfiante envers les inconnus pour que je puisse débarquer dans sa vie en prétendant être son demi-frère et en lui débitant toute la mienne pour qu'elle comprenne et en espérant qu'elle le fasse. Ce serait sûrement trop à avaler pour elle et je risquerais sans doute un peu plus un rejet de sa part. Je me devais donc de faire les choses avec tact, je devais être patient. Après tout, ce n'est pas après avoir attendu pendant dix-huit ans de ma vie de rencontrer l'autre partie de ma famille que j'allais être à ça près. Je pouvais bien attendre encore un peu. Par contre, je pouvais sans problème essayer de la rassurer en me présentant. Je continuais ainsi la conversation, ne voulant pas l'effrayer.

- Oh et si c'est de ça dont tu as peur, tu n'as pas à t'inquiéter, je ne suis pas un pervers narcissique ou un gars chelou tout droit sorti d'une série criminelle. Je suis juste un élève en prépa.

Je fis une pause puis reprenais en comprenant que mes arguments n'étaient pas convaincants, laissant traîner le premier mot.

Eeet.. je sais directement ce que tu vas répliquer.

Je prenais une voix plus légère afin d'en adopter une plus féminine en utilisant mes doigts pour déterminer les guillemets.

"Mais qu'est-ce qui me prouve que tu n'es pas un pure psychopathe ?! Et puis les psychopathes disent tous ça avant de s'en prendre aux autres !!" Je reprenais une voix normale. Je te répondrais : Eh bien, rien du tout. Mais tu peut juste me faire confiance puisque je ne suis même pas rentré dans l'eau alors que tu y étais.

Je fis à nouveau une pause, dévoilant un léger sourire amusé puis repris mon souffle avant de tendre ma main et de finalement donner mon nom sur un ton plus calme.

- Sinon, moi c'est Kwang. Jun Kwang. Ça fait peut-être moins classe que James Bond mais disons que c'est déjà ça.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 14 Mai - 20:38


It's like you were untouchable.

❝ Tu sais nager ou tu es un chat ? ❞

Il n’a pas l’air de se formaliser pour ma voix pas très chaleureuse. Mais bon je me vois pas être super gentille avec un inconnu. Surtout que je n’ai aucune raison de l’être. M’observer nager n’est pas le meilleur moyen de rentrer dans mes bonnes grâces. Sûrement parce que j’ai trop l’habitude qu’on me stalke pour m’acculer dans un coin sombre et m’en foutre une. Méfiante ? Oui je le suis et à vrai dire je m’en moque. Si les gens s’arrêtent à ma façade froide et bien tant pis pour eux, ce n’est pas ça qui va changer ma vie. Tant qu’ils me laissent vivre, tout va bien. Par contre il ne faut juste pas empiéter sur mon existence à moins de vouloir dégager rapidement de ma vie. Bon Dieu faut vraiment que j’apprenne à devenir plus sociable. Pourquoi il n’y a pas des cours de sociabilité ? Ca sera tellement bien pour les gens comme moi dont l’asociabilité est de 100%. Mes parents me surnomment Alceste avec humour. Eden Alceste ? Ouais ça le fait. Ce petit surnom me fait sourire à chaque fois parce que ça prouve qu’ils ont une culture phénoménale. Peu de gens peuvent comprendre la référence. Généralement quand les gens entendent mon surnom, ils ne comprennent pas. Alors avec mes parents nous nous regardons amusés.

- Tu sais, la piscine est suffisamment grande pour nous deux. Tu ne m’aurais pas dérangé à moins de le faire exprès. A la limite, tu m’aurais moins dérangé si tu nageais au lieu de rester assis sur ce rebord.

Alors que je m’apprête à repartir nager, le blond en face de moi se remet à parler. Apparemment monsieur est bavard et veut discuter. Bon je ne suis pas suffisamment à fond Alceste pour le planter là alors qu’il me parle. Je peux quand même lui répondre. Parler ne m’écorchera pas la bouche. Et puis ma mère m’avait fixé douze tâches à accomplir durant ma scolarité à Yamang, la première étant de devenir plus sociable. J’essaie donc de l’accomplir tel Hercule qui va dépouiller Némée de sa fourrure pour la donner à sa belle-mère, Hera. D’ailleurs je n’ai jamais pu voir la déesse en peinture.

- Ah bon ? Parce que là à me regarder comme ça nager, ça fait très violeur ou tuer en série au choix.

Quand j’entends sa phrase un sourire amusé apparaît sur mes lèvres. Personne ne sait à quoi je pense beaucoup trop imprévisible. La seule personne qui sera capable de savoir à quoi je pense c’est Edward à moins que je sois dotée d’un bouclier comme sa chérie. Sauf que malheureusement pour moi, non les vampires n’existent pas ou alors ils vivent très bien cachés. Je m’imagine alors en vampire les yeux rouges bondissant sur ma proie. Tous les Halloween je me déguise en cette créature fantastique mettant simplement des lentilles de contact rouge et un peu de faux sang sur mes lèvres.

- Je suis sûre que non. La preuve ce n’est pas ça que j’allais dire. Je t’aurais plutôt dit « oh un collègue psychopathe ».

Je mime des guillemets autour du « oh un collègue psychopathe » avant d’ajouter. Tout en parlant je m’étais mise à nager autour de lui faisant des demis cercles histoire d’ajouter une touche d’humour.

- Mais tu m’as l’air totalement sain d’esprit alors là je vais te faire croire que t’avais deviné ce que j’allais dire.

Décidément ce mec m’amuse plus qu’autre chose. Du coup je lui tends ma main pour me présenter telle une anglaise.

- Et bien monsieur 007 laissez moi me présenter, Eden. Eden Haneul.

Je le regarde.

- A quoi sert d’être dans une piscine si on n’y nage pas ?

C’est vrai quoi ce mec est assis sur le rebord de la piscine depuis tout à l’heure. Comme si il était venu spécialement me voir et attendait juste que je sorte de l’eau. Ou alors ne sait il juste pas nager ? Et dans ce cas, il serait venu ici pour apprendre tout seul. Sauf qu’il risque plus de se noyer qu’autre chose. Il faut donc que quelqu’un pour remplir le rôle de l’oie qui apprend à cet O’Malley à ne pas couler.

- Tu sais nager ou tu es un chat ?

crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

En ligneVoir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 14 Mai - 20:44

- Vraiment ? Pourtant je ne fais absolument rien de mal à rester assit ici. Je dirais même que c'était comme si je n'étais pas là. Et même si la piscine est assez grande pour nous y accueillir nous deux, j'aurais trouvé ça trop irrespectueux de te perturber. Tu avais l'air d'être au maximum de ta concentration. Je ne serais pas passé inaperçu même en me faisant le plus petit possible.

J'observais son visage dans les moindres détails comme si je ne l'avais jamais vu auparavant. J'avais pourtant eut le temps de le mémoriser à travers les photos que j'avais trouvé et je l'avais gravé dans ma mémoire de sorte à ne jamais oublier la moindre partie de ce visage en question. Elle faisait après-tout partie de ma famille. Une famille dont je possédais peu d'informations et que je souhaitais connaître à tout prix. Je voulais au moins lever le doute sur une bonne partie de mes origines dont je n'avais pas connaissance et que j'espérais pouvoir approcher. C'est la raison pour laquelle j'espérais grandement qu'Haneul ne me rejetterait pas. Elle était sûrement ma seule opportunité de toucher du doigt les réponses aux questions qui revenaient sans cesse intriguer mon esprit depuis que j'étais gosse. Je souriais cependant aux petites répliques qui me déstabilisaient mais que je ne laissais pas apparaître sur mon visage de sorte à ce qu'elle ne remarque pas mes faiblesses.

- Pourtant, je n'ai ni la bave ni l'arme qui vont avec. Donc on peut reconsidérer les choses et simplement admettre que je suis un étudiant normal venu à la piscine pour se défouler mais trop respectueux ou idiot, tout dépend comme tu le prendras, pour venir te déranger.

Le feeling semblait bien passer pour l'instant. Comme quoi je n'étais pas forcément mauvais en improvisation. Et c'était quelque chose que j'appréciais, particulièrement en cet instant précis étant donné que ça m'était utile. Haneul semblait à première vue être également du genre à prendre les choses à la rigolade. J'aimais bien ce côté d'elle que je découvrais même s'il n'était sûrement rien comparé à ce tout ce que je pourrais apprendre à connaitre par la suite. En effet, ce ne devait être qu'une infime partie de son caractère. Mais il nous permettait déjà d'entamer une discussion que je n'aurais pas été capable de lancer sur un ton normal étant donné le stress que j'éprouvais il y a encore quelques minutes auparavant. Elle avait finalement avoué que j'avais l'air normal et s'était à son tour présentée.

- Bon écoute, dans ces cas là je vais le dire à ta place. "Ooh cool, une collègue psychopathe !" Je riais doucement puis souriais. Non, plus sérieusement : ravi de te connaître, Haneul.

Je l'observais une nouvelle fois jusqu'à qu'elle me tire cette fois de mes pensées en me faisant remarquer que j'étais assis sur le rebord de la piscine depuis bien trop longtemps et que je devrais peut-être songer à plonger étant donné que maintenant, je ne dérangeais plus personne. Ce que je fis sans attendre non plus longtemps. Je m'étais levé puis avais pris la position d'un plongeur avant de m'exécuter puis de remonter à la surface un peu plus loin.

- Un chat ? Non pas du tout. Je suis plus comme un poisson dans l'eau, mais un poisson qui sait nager moyen. Non, je suis pas super doué en natation. J'ai plus de repères en Kung-Fu.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 14 Mai - 20:48


It's like you were untouchable.

❝ La vie est comme un jeu vidéo. Plus notre armure est perfectionnée, plus nous gagnons. ❞

- Non tu ne fais rien de mal et pourtant on dirait un roi assis comme ça surplombant son royaume, bon je t’avoue que j’aimerais pas être reine d’une piscine. Il n’y a pas grand intérêt à gouverner un espace si petit enfin bon c’est ton territoire pas le mien.

Je hausse un sourcil intriguée. Qu’est ce qu’il a à me regarder comme ça ? Si j’avais été sur la terre ferme j’aurais sûrement reculé mais là je suis dans l’eau donc la fuite est à enlever de mes options. Néanmoins il me donnerait presque envie de sortir de la piscine et de le laisser là planté sur ce rebord. Je soupire intérieurement mes géniteurs auraient vraiment dû m’appeler Alceste au lieu de Haneul non pas que je n’aime pas mon prénom loin de là je l’adore. Et il me ressemble le ciel est si vaste et si changeant. Il peut être lumineux comme maussade en un rien de temps comme moi dans mes humeurs. Bipolaire ? Oui je le suis sûrement mais je préfère le terme imprévisible comme un animal. Douce comme un agneau ? Ca dépend des jours. Rusée comme une renarde ? Aussi mais ça n’empêche où il y a certains sujets où j’ai le même QI qu’une oie. Ils ne sont pas nombreux ma fierté de paon en prendrait un sacré coup sinon.

- T’as peut-être ni la bave ni l’arme mais t’as le regard qui va avec et c’est largement suffisant. Mais tu peux être aussi un étudiant qui est venu se défouler un peu idiot et respectueux pour venir me déranger. Les deux sont possibles.


Le courant semble bien passer pour l’instant ce dont je ne me contente pas. Le feeling a beau être bon je n’oublie pas que je ne le connais pas. Les paroles ne comptent pas ou du moins plus à notre époque. Les poignées de main ne comptent plus et les promesses sont souvent faites sans jamais être tenues. C’est facile de mentir ou de jouer la comédie faut juste avoir la pratique qui vient en s’entraînant. Personne n’a dupé le monde comme ça. Avant il faut apprendre à maîtriser ses émotions, ne rien laisser paraître ou sinon c’est fichu. Puis il faut trouver la juste mesure pour garder le contrôle en étant impitoyable mais doux. Une main de fer dans un gant de fer c’est ce qu’il faut pour avoir le pouvoir. Et faire en sorte d’éliminer toutes les Katniss Everdeen ou les Béatrice Prior du système avec subtilité.

- Tout le plaisir est pour moi.

Certaines personnes diront que j’ai prononcé cette phrase sans réellement la penser ça serait totalement faux. Je suis toujours contente quand une personne entre dans ma vie juste au moins pour voir son impact qu’elle aura sur moi. Toutes les expériences sont bonnes à prendre. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort et c’est de cette expérience que j’ai pu panser mes blessures et faire en sorte que mon cœur soit si protégé par ces murs. La vie est comme un jeu vidéo. Plus notre armure est perfectionnée, plus nous gagnons.

Je ne peux m’empêcher de lever les yeux dans d’actions inutiles pour rien alors qu’il aurait pu simplement se laisser glisser du rebord. Un véritable paon.

- Kung-Fu vraiment ?

Ma méfiance monte d’un cran si il dit vrai, je suis dans la mouise. J’avais arrêté de compter le nombre de gens qui m’en veulent à partir du moment où le stade de trente était passé. Mon caractère très peu de monde l’aime ce qui est largement compréhensible. Une misanthrope imprévisible, voilà c’est ce que je suis et je ne changerais pas pour ces messieurs dames. Je mets donc une distance de sécurité entre lui et moi.

crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

En ligneVoir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Ven 3 Juin - 19:27

"Le roi de la piscine". Ce surnom ne m'allait absolument pas, il fallait avouer qu'il faisait légèrement superficiel et narcissique. D'autant plus que je n'avais pas tant de facilités que ça en natation. Je savais nager mais je n'étais pas non plus un surdoué en la matière. Et mis à part le kung-fu, je n'étais en rien un sportif de haut niveau. C'est la raison pour laquelle j'étais parti en prépa scienfique : mes facilités se situaient dans les matières scientifiques et elles me passionnaient pour la plupart. La piscine n'était quant à elle qu'un endroit comme un autre pour me défouler ou me détendre. Je ne lui attribuait pas d'autre utilité. Puis une fois dans l'eau, les yeux levés vers celle qui était ma sœur, je l'écoutais parler.

- Si les paroles ne suffisent pas, je laisserai les actions faire leurs preuves.

Je m'arrêtais un instant pour plonger ma tête subitement dans l'eau. Qu'est-ce que j'étais en train de faire ? Je descellais dans le timbre de sa voix une once de vérité et d'agacement. Peut-être que je ne faisais que la rendre plus méfiante qu'elle ne l'était déjà et ce n'était pas le meilleur moyen de me rapprocher d'elle. Et merde ! Je devais me reprendre et le plus rapidement possible. Ouvrant à nouveau les yeux, je sortais à peine ma tête de l'eau en frottant mon visage pour essuyer ce dernier. Le chlore avait tendance à rapidement agresser mes yeux et j'avais du mal à le supporter. Peut-être par le manque d'habitude ? Sur ce, j'ajoutais à la conversation.

- Oui, vraiment, le Kung-Fu. C'est à la fois une passion et une utilité. C'est un art martial fait uniquement pour se défendre en cas d'agression mais j'avoue qu'il m'aide déjà beaucoup à me détendre, c'est quelque chose que j'apprécie faire. Dommage qu'il soit si peu connu en Corée parce que jusqu'ici.. je ne vais pas te le cacher, j'en ai bien eu besoin.

En effet, même si j'étais impulsif, le Kung-Fu était parvenu à canaliser la plupart de ma colère sans compter sur le fait qu'il m'avait été utile à chaque fois qu'un gosse me cherchait la mouise, le tout tout au long de ma scolarité.

- Mais passons, on parle beaucoup trop de ma personne à mon goût. Et si on parlait un peu plus de toi ? Tu es venu ici parce que tu t'entraîne pour une compétition, ou pour même te détendre ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 4 Juin - 12:43


It's like you were untouchable.

❝ La vie est comme un jeu vidéo. Plus notre armure est perfectionnée, plus nous gagnons. ❞

Bien sûr que non les paroles ne suffisent pas ce sont seulement les actes qui comptent. Un politicien a son peuple dans sa poche en faisant les choses qu’il a promises. Contrairement à la France où Lou, ma correspondante française depuis deux ans maintenant, me raconte cette histoire avec le 49.3. Autant dire que le pourcentage que François Hollande soit réélu en 2017 frôle le négatif à mon avis. Une bonne idée de Jae de m’avoir enseigné l’histoire des pays de l’Europe de l’Ouest. Pour une fois qu’il en avait une me concernant. A vrai dire c’est la dernière en date, c’est moi qui fais marcher l’entreprise en lui soumettant mes idées lui se contente juste de les appliquer. M’enfin si ça lui permet d’oublier qu’il doit me choisir un mari pour la mafia, ça me va. D’ailleurs ça pourrait être Jun vu qu’il lui ressemble et qu’apparemment il sait se battre. Je souris amusée de le voir remonter si vite à la surface. Il n’a pas l’air d’être habitué au chlore, ça viendra si il s’entraîne souvent.

- En tout cas, ça se voit que tu n’es pas habitué au chlore.

Et sans attendre je plonge au fond de la piscine et nage pour remonter à la surface derrière lui l’éclaboussant volontairement d’une main. Il a déjà eu besoin du Kung-Fu okay maintenant reste à savoir si il gagne ou perd ses combats. D’ailleurs je me suis toujours demandée quel art martial mon père m’avait fait apprendre, sûrement un mélange de tous. C’est pour ça aussi en partie que je ne me suis pas inscrite dans la partie sport de Yamang. Je sais me battre, là n’est pas la question mais après j’utilise quoi comme discipline. Le Kung-Fu ? La boxe ? Ou encore d’autres ? Connaissant Jae il m’a sûrement fait apprendre quelques mouvements de chaque pour que j’ai autant de chance devant chaque adversaire.

- Bizarre je ne t’imagine pas chez les sportifs.

C’est ce que mon instinct me souffle et généralement il me trompe que très rarement. Et Jae ne me choisirait jamais un mari comme ça sûrement un type en programmation comme ça il pourrait diriger l’entreprise et la mafia comme lui. C’est vrai qu’on parle beaucoup de lui mais ça ne me dérange pas du tout. Moins il en sait sur moi et mieux ça vaudra.

- Me détendre j’imagine que toi aussi du coup.


Je repense à son expérience désastreuse de plongée avec amusement. Connaissant le milieu de la mafia, ils lui ne feront pas de cadeaux et le testeront. Si il sait se battre tant mieux par contre si il sait pas plonger là il signe son arrêt de mort. Et puis du peu que j’ai vu, ça a l’air d’être un type bien donc quitte à être mariée de force autant que ça soit à un gars comme lui. Et non pas à un pervers mégalo ou je ne sais quoi.

- Tu veux que je t’apprenne à plonger ?



crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

En ligneVoir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Sam 4 Juin - 23:49

IT'S LIKE YOU WERE UNTOUCHABLE



- Tant que ça ? En même temps, je ne passe pas plus de temps que ça à la piscine. Mes projets me prennent plus de temps que prévu alors j'en manque énormément pour venir m'y détendre. Et puis ça ne reste qu'un loisir et non pas un sport pour moi.

J'aimais tout de même venir m'y détendre car je me sentais libre. L'eau transportait mon corps et je ne sentais plus la pression des études sur ce dernier le temps de nager. L'eau massait également mes muscles trop tendus et parvenait à calmer mon stresse au moins le temps de la nage. Mais il était vrai que le chlore avait au premier abord agressé mes yeux qui n'y étaient plus assez habitué. C'était plutôt désagréable au début mais je savais pertinemment que j'allais m'y faire au fur et à mesure que j'allais rester dans l'eau. Je souriais à Haneul pour lui faire comprendre que j'allais bien puis la regardais nager à son tour avant de me faire surprendre par ses éclaboussures que j'avais finis par lui rendre aussitôt en souriant toujours. J'étais visiblement bien parti avec elle, elle ne semblait pas avoir plus envie que ça de me fuir ce qui me confortait dans l'idée de garder cette relation et de ne pas forcer le tout en lui dévoilant aussi tôt que j'étais son frère.

- Si tu ne m'imagine pas chez les sportifs, c'est probablement parce que je n'en suis pas un. Mis à part le Kung-Fu, je ne suis pas totalement centré sur le sport. Je préfère un peu plus tout ce qui tient de la robotique ou de la programmation.. c'est ce qui m'a amené dans le dortoir des scientifiques. Mais ça ne m'empêche pas non plus de me débrouiller dans certains autres sports. Par contre, le badminton, c'est vraiment pas pour moi.

Je riais une nouvelle fois, me sentant plus léger que jamais. Tout se passait bien pour l'instant tandis que j'en profitais pour me relaxer un peu en même temps. Haneul avouait aussi en faire de même ce qui nous faisait un petit point en commun. J'avais d'ailleurs très envie d'apprendre à la connaître mais il fallait avouer qu'elle restait aussi discrète que possible. Autant ne pas trop forcer la main et laisser les choses se passer comme elles devront se passer.

- Oui, pour me détendre aussi. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que nager est un bon moyen de se relaxer. Je souriais à nouveau puis ajoutais. Ne t'en fais pas, je sais plonger. C'est juste que je suis un peu rouillé. Je ne suis pas venu nager depuis un petit moment déjà. Mais merci, c'est gentil de proposer. Si jamais le kugn-fu te tente, n'hésite pas non plus à venir me voir. Je m'entraîne deux soirs par semaine au Dojo. Tu pourras m'y trouver régulièrement.

Je souriais à nouveau en faisant une pause puis continuais.

- Si tu as autant besoin de te détendre.. c'est que tu as aussi eue une sale journée toi aussi ?

Je me baissais légèrement afin de plonger ma bouche dans l'eau mais de garder le reste hors de cette dernière. Je touchais d'une main l'une des petites entailles restantes suite à la bagarre que j'avais eu avec ce psychopathe. En effet, ça avait été une sale journée.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]   Dim 5 Juin - 13:16


It's like you were untouchable.

❝ La vie est comme un jeu vidéo. Plus notre armure est perfectionnée, plus nous gagnons. ❞

- Tes projets ?

Les mots m’avaient échappé me faisant regretter ma curiosité. Pourtant Jae m’avait appris à tourner ma langue sept fois dans ma bouche avant de parler. C’était beaucoup plus facile dans mon ancien établissement où j’étais réputée justement pour être une fille sans cœur. Une période que je n’oublierais pas avant un moment, je réfléchissais toujours avant de parler et généralement c’était des répliques tellement froides et cruelles qui allaient parfaitement avec mon rôle d’héritière. La glace était même plus chaude que mon ton. Je jouais après tout le rôle que Jae m’avait confié que je le veuille ou non. Mais depuis mon arrivée à Yamang, je ne sais pas ce qui s’était passé la reine des glaces avait volé en éclats, mon bouclier brisé je me retrouve à découvert. Et je n’arrive toujours pas à savoir si c’est une bonne chose pour moi ou non. Le monde est loin d’être rose et les trahisons, mensonges sont devenus monnaie courante. Ceux qui ont l’apparence d’ange sont souvent dignes du diable et inversement.

Comment tirer quelqu’un de ses pensées en deux secondes ? Envoyer lui du chlore dans les yeux. Je fais un petit sourire en coin à Jun avant de l’éclabousser beaucoup plus qu’au départ plongeant et replongeant dans l’eau ce qui me rend une cible beaucoup plus dur à atteindre même si je reste vers lui. Je remonte seulement pour lui jeter un peu d’eau à la figure. Faudra qu’il m’attrape pour que j’arrête mon manège. Finalement je reste à la surface un peu loin de lui pour lui répondre.

- Programmation ? Je dois t’avouer que je m’y connais un peu par contre pour la robotique je suis une véritable quiche.


Bon okay ce n’est pas totalement vrai, j’ai menti sur mes compétences en programmation en même temps Jae m’a obligé à prendre des cours dès que j’ai su pianoter sur les touches d’un clavier. Et faut dire que je suis un peu sa fierté dans ce domaine-là comme pas mal en même temps ce n’est pas comme si j’avais eu le choix. La perfection c’est ce que je devais être.

- On est d’accord. Je pense que l’eau a juste comme vertu d’enlever tous nos soucis. Un peu comme tu laves quelque chose, t’enlèves les tâches avec de l’eau généralement. Tu vois ce que je veux dire ?

Je lui fais un petit sourire avant de reprendre.

- Ca marche je viendrais peut-être te voir.

A vrai dire, je pense que j’irais le voir juste au moins pour voir qu’est ce que le Kung-Fu exactement, de quels mouvements il se compose et tout. Quoique une simple recherche Internet devrait suffire pour avoir tous mes renseignements. Au pire je ne sais même pas pourquoi je me prends la tête pour ça je lui ai dit que j’irais peut-être le voir. Si j’ai rien à faire j’irais sûrement après tout c’est pas mon professeur d’acting qui va m’en vouloir si je loupe un cours. Au moins je le verrais pas corriger les autres sur leur jeu d’acteur. Je suis un peu sa pupille, celle qu’il ne corrige jamais non pas parce que je suis fille d’un milliardaire loin de là je l’ai déjà vu passer un savon à un riche. Non j’ai juste un jeu qui lui plaît c’est tout.

- Ouais faut dire que Yamang laisse pas trop le temps de se reposer.

Mensonge, je n’ai aucun mal à tenir le rythme de Yamang par contre celui de Jae si. Bon quelque chose me dit que je vais devoir faire des statistiques ce soir. Youpi… Bon Dieu j’ai toujours détesté les mathématiques et encore plus travailler pour mon père alors que je pourrais me détendre en me faisant un marathon Harry Potter par exemple ou finir de lire le dernier tome de Divergente autrement Lou va me tuer.


crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas

It's like you were untouchable. [Jun & Haneul Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Sujet inutile : les significations de vos prénoms :P
» une new pas très officiel.
» Vodka orange && Jimmy Choo. {Eden <3 }
» Such a precious toy, boy you’ll be my foil. [Luce & Jim]
» Une journée éprouvante [PV Eden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP fini-