“I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin   Sam 11 Juin - 20:53




I Hate you

Heo Sae Jin



C’est définitif je hais la principale, il était déjà chiant il y a quelques années mais là n’en parlons pas ! Vous vous rendez compte que ce crétin de dirlo m’a téléphoné à 5h00 du mat’ pour me dire qu’un nouveau prof allé débarquer à Yamang et que je devais me charger de lui faire visiter l’établissement ! Déjà rien que le fait de me téléphoner à 5h00 du matin est un crime mais me refourguer le rôle de guide touristique c’est une abomination ! Ce nouveau ne peut-il pas se démerder tout seul, vous savez il existe des bouts de papier soigneusement encadrés et collés aux murs pour nous aider à nous repérer … Et c’est ce que l’on appelle un plan ! Mais bon, je suis un gentil professeur qui ne souhaite pas se faire virer dès sa première année alors je vais me plier aux désirs du boss et aller souhaiter la bienvenue à ce fameux prof’. C’est donc vers 6h00 que je quitte ma chambre après m’être proprement habillé, lavé et coiffé … Ou pas, disons que j’ai juste enfilé un vieux jogging et un t-shirt tout pourri, que j’ai recoiffé mes cheveux à la va vite et passé ma tete sous l’eau. Le déodorant existe, mon corps l’aime et de toute façon j’ai vraiment pas envie d’enfiler un putain de costard, ou de faire un minimum d’effort pour un collègue que je devine est un abruti allergique aux gosses mais surtout un abruti.

C’est donc agacé et énervé que je traverse les couloirs de Yamang pour parvenir à la salle des professeurs, j’entre dans la pièce vide de vie et m’installe sur le canapé. Oui sur le canapé, vous ne pensiez quand même pas que j’allais m’assoir sur une chaise vraiment pas confortable et dans tous les cas j’ai besoin de dormir. Je m’affale donc dans le canapé et ferme les yeux attendant que l’autre daigne se montrer, j’étais censé aller lui souhaiter la bienvenue sur le parking mais j’ai la flemme … Puis il trouvera la salle des professeurs j’en suis sur. C’est donc ainsi que je me suis endormie comme un bébé, un oreiller sous ma tête et un autre entre mes bras que je sers contre moi, comme le ferait un gamin avec son doudou.

« Ah ! Putain ! On vous a jamais appris la discrétion ou ça se passe comment !? » Fut les premiers mots prononcés lorsque le claquement brutal de la porte et la discrétion du nouveau venu, viennent perturber mon sommeil … Et pas de la plus belle des manières, j’ai toujours été sensible aux bruits … Particulièrement lorsque je dors, résultat me voilà bien con allongé par terre. Je me redresse légèrement et me frotte l’arrière du crâne « Tu dois être le nouveau, car visiblement tu ne connais pas les règles en vigueur dans cette salle. » Je tourne enfin mon visage vers l’inconnu lui souriant de toutes mes dents, sourire qui disparaît aussitôt remplacé par un visage froid sans aucune expression. Le nouveau professeur … Le nouveau, je le connais. Je le connais tellement bien, je l’observe longuement avant de fermer les yeux pensant avoir affaire à un mauvais rêve mais lorsque j’ouvre de nouveau les yeux, il est toujours là à me regarder lui aussi. Je sers alors mes poings et me redresse me dirigeant vers celui-ci, j’empoigne alors le col de son t-shirt et l’attire contre moi avec haine « Qu’est-ce que tu fous ici !? T’as toujours pas compris après tous ces temps !? » Je lève mon poing prêt à le frapper de toutes mes forces, mais je me résigne au dernier moment. Je laisse mon bras retomber le long de mon corps et la main qui serre son col se met à trembler violemment, je lutte pour garder mon emprise sur lui mais finalement je cède. « Sae Jin … » fut le seul mot chuchoté tout bas, le seul mot à peine audible … Le seul mot bourré d’un autre sentiment que la haine et la colère.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin   Ven 17 Juin - 15:19




please, don't hate me

i know you hate me, but i love you. ft daesung ♥

Ce jour, je l’ai redouté avec tant d’appréhension et pourtant, je suis également tellement impatient. C’est officiel, je vais devenir professeur de sport à Yamang et surtout… Je vais le revoir. Après tout ce temps, après ces années passées loin de lui, je vais enfin le revoir. C’est avec un stress immense que je me prépare. Je n’ai jamais été autant angoissé de ma vie. C’est encore pire que le jour où je participais à ce tournoi tout en sachant que des recruteurs allaient y assister. Je soupire une énième fois tout en déboutonnant quelques boutons de ma chemise car j’ai l’impression d’étouffer. Je me suis décidé à porter une tenue plutôt formelle pour mon premier jour à l’institut. Cela ne me ressemble pas et ça ne me va pas du tout, mais j’ai comme une envie de vouloir faire bonne impression… Ou plutôt d’être un minimum présentable. Surtout en sachant que je le verrais. Je prends une cravate et tout en observant mon reflet, je ne peux m’empêcher de me questionner. Lorsqu’on se verra, comment va-t-il réagir ? Il m’a très clairement fait comprendre qu’il m’en voulait pour mon départ et qu’il ne voulait plus me voir. Depuis tout ce temps, a-t-il changé d’avis ? Ou bien me hait-il toujours autant ? Je me demande s’il va s’énerver ou bien tout simplement m’ignorer… Je soupire une nouvelle fois et finalement je lâche la cravate. Je vais m’en passer, je suis bien assez ridicule comme ça. De toute façon, je ne garde cette tenue que pour me présenter à mes collègues, ensuite j’enfilerais une tenue de sport bien plus confortable. Je viens claquer légèrement mes deux joues tout en soufflant. « Allez Saejin, tu peux le faire mon vieux ! » me dis-je à moi-même pour me redonner du courage. Il est hors de question que je stresse pour mon premier jour de cours, je ne suis plus un gosse ! Je rassemble rapidement mes affaires et prends mon sac de sport que je balance par-dessus mon épaule avant de crier un « J’y vais ! » à mes parents qui dormaient encore. J’entends d’ailleurs mon père grogner tout en lâchant un juron tandis que ma mère me répond également en criant « Fighting mon chéri ! » Cela me fait sourire, je sors enfin de la maison et m’apprête à prendre le chemin de l’institut. Et oui, à mon âge, je vis encore avec mes parents. Mais bien sûr, tout cela est temporaire. Je suis rentré en Corée depuis peu, alors je n’ai pas encore trouvé de logement. Et puis, en toute honnêteté, je ne vais pas me plaindre. Cela me fait tout de même plaisir de passer un peu de temps avec mes parents, surtout après avoir passé ces quelques années sans les voir.

Mes écouteurs dans les oreilles, je marche tranquillement tout en sifflant la mélodie de la musique. Je ne suis pas pressé, en fait je marche même très lentement. Encore un peu et je me mettrai à marcher à reculons. Ahah… Je ne vais quand même pas stresser pour ça… Je ne stresse jamais d’habitude. J’ai toujours été assez sûr de moi. Je déglutis et continue d’avancer. C’est étrange, autrefois j’empruntais ce chemin tous les jours. Seulement, je ne faisais jamais la route seul, j’étais toujours avec lui. Contrairement aux autres gamins de notre âge, on ne prenait presque jamais le bus. On préférait aller à pied, ainsi on faisait toujours la course. Un sourire triste se dessine sur mes lèvres, tout cela me manque. Il me manque. Il est encore tôt, le soleil se lève à peine et les rues sont quasiment désertes. Et moi, je me sens horriblement seul. Je soupire une fois encore et je finis par apercevoir l’institut. Wah, c’est vraiment étrange de revenir ici après toutes ces années… La dernière fois que j’étais ici, c’était pour la remise des diplômes. Prenant mon courage à deux mains, je m’avance vers l’institut qui semble également désert et je me dirige vers le parking du personnel. C’est ici qu’un prof est censé m’attendre. D’après les dires du principal, il devrait d’ailleurs déjà être là. Seulement, je ne vois personne. Étrange. Je décide d’attendre un moment, peut-être finira-t-il par arriver ?

Je souffle d’exaspération en ne voyant toujours personne au bout d’une demi-heure. Ce prof m’aurait-il posé un lapin ? Tant pis, j’entre dans l’institut et traverse les différents couloirs à la recherche de la salle des profs. Finalement, connaissant déjà l’institut, je me repère plutôt bien. Je passe devant le secrétariat et je ne peux m’empêcher de sourire en repensant aux nombres de fois où j’ai été convoqué dans cet endroit. En fin de compte, j’arrive assez vite à la salle des profs et c’est très nerveusement que j’apprête à frapper mon poing contre la porte. Je toque une fois, pas de réponse. Puis une deuxième, toujours pas de réponse. Je colle alors mon oreille contre la porte et n’y entends aucun bruit. Il y a personne ? J’ouvre alors la porte et reste choqué par la vue qui s’offre à moi. Daesung. Je pensais bien sûr le revoir, mais aussi tôt. Il était en train de dormir et bien sûr je l’ai réveillé en ouvrant la porte. Cet idiot s’est même retrouvé au sol. Il me gueule alors dessus tout en se plaignant, je ne pensais pas avoir été aussi bruyant pourtant. Il me regarde enfin et le sourire qui était sur ses lèvres s’efface au moment même où il me reconnait. Je déglutis. C’est bien ce que je craignais. Il me regarde longuement, sans rien dire, je ne sais pas quoi faire. Il semble ne pas croire ses yeux. D’ailleurs, il ferme plusieurs fois les yeux, sûrement dans l’espoir de me voir disparaître. Mais non, je suis toujours là. Il semble tendu, alors pendant qu’il se relève, j’affiche un sourire plutôt nerveux. « Long time no see, babe. » dis-je en voulant faire de l’humour pour tenter de calmer cette atmosphère. Mais bien sûr, c’est peine perdu. Il m’attrape brusquement par mon col et me tire contre lui tout en me fusillant du regard. D’accord, il m’en veut encore. Il me crie une nouvelle fois dessus et s’apprête à me frapper, mais finalement, il se résigne. Sa main se met à trembler et il semble vraiment perdu. Je chuchote à mon tour « Daesung… » Je pose doucement ma main sur la sienne, voulant l’aider à se calmer. « Je suis content de te revoir. » avouais-je dans un murmure. « Vas-y, frappe-moi… Je sais que je le mérite et que tu en as envie… » À ses mots, je ferme les yeux, attendant que son poing s’abatte sur mon visage. Je compte bien me faire pardonner, mais avant cela, il faut bien que je subisse sa colère.

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin   Mar 21 Juin - 23:40




I Hate you

Heo Sae Jin



Je le déteste… Je le déteste lui et son putain de sourire ! Lui et son doux visage, lui et son humour de merde ! Je le déteste de m’avoir abandonné sans prévenir, de s’être envolé aux États-Unis sans se retourner, de m’avoir laissé sur le banc de touche… De m’avoir oublié. Mais bon Dieu qu’est-ce que je l’aime ce sombre idiot, alors qu’il se tient devant moi mon sourire s’efface subitement, je n’en crois pas mes yeux et pendant un court instant je prie de tout cœur pour que toute cette histoire ne soit qu’un simple rêve. Mais lorsque j’ouvre de nouveau les yeux, Sae Jin se tient encore et toujours devant moi, sa voix résonne dans la pièce me signifiant clairement que l’homme se tenant devant cette porte est bel et bien réel. « Long time no see, babe. » Alors qu’il tente surement de détendre l’atmosphère je ne peux me contrôler et me dirige vers lui venant agripper brusquement le col de sa chemise, l’attirant par la suite contre mon torse. Je lève mon poing dans le but de le frapper mais mon geste resté en suspens avant de finalement disparaitre. Je laisse mon bras retomber le long de mon corps et ma main serrant toujours son col se met à trembler violemment. Je lutte pour ne pas lâcher ma prise sur son col, pour ne pas envoyer mon poing dans son beau visage et surtout pour ne pas céder devant lui. Finalement sa voix brise de nouveau le silence murmurant mon nom tendant que sa main se dépose doucement sur la mienne. Ce geste m’arrache alors un petit sourire que je ne tente pas de dissimuler pour autant, alors que mon poing se resserre de nouveau sur son col et qu’il m’avoue être heureux de me revoir, je ne peux m’empêcher de murmurer froidement « Pas moi … » Mes yeux se posent ensuite sur sa main posée sur la mienne et une lueur de dégout vient illuminer mes yeux, tandis que je retire brusquement ma main de son col. Je ne lui laisse pas le temps de réagir à ce geste, mon poing venant s’abattre violemment sur sa joue. Je me recule de quelques pas et l’observe se tordre de douleur, je n’y suis pas allé de mainmorte et je le sais pertinemment. Mon attaque lui laissera sans aucun doute une jolie marque au réveil, cette pensée me réjouit fortement et je ne peux réprimer envie de sourire. Je reste ainsi quelques secondes à l’observer avant de m’approcher de lui, encore et encore jusqu’à le plaquer contre la porte. Je me penche vers son visage et empoigne son menton entre mes doigts l’obligeant à se plonger dans mes yeux qui en cet instant même expriment toute la haine que j’éprouve à son égard. « Tu sais quoi Sae Jin ? T’aurais mieux fait de ne jamais revenir en Corée. » Je rigole légèrement et lui assène une petite gifle sur la joue souhaitant lui faire prendre conscience de la triste réalité s’offrant à lui « Quoi que … J’ai une bien meilleure idée … Je n’aurais jamais dû te rencontrer. » Je le lâche finalement et recule de nouveau, je reste quelques secondes à attendre que celui-ci se décide à bouger et finalement j’interviens « Bouge de là. J’ai d’autre chose à foutre que de te faire visiter l’établissement.»
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin   Mar 5 Juil - 23:15




please, don't hate me

i know you hate me, but i love you. ft daesung ♥

Je ne sais pas vraiment si je dois me considérer comme chanceux de pouvoir le revoir, ou alors malchanceux de le revoir maintenant alors qu’il n’a clairement pas envie de me voir. Merde, je pensais pas tomber sur lui dès mon premier jour et encore moins dès mon arrivée. Enfin, je ne vous cache pas que cela me fait plaisir de le revoir. Il m’avait manqué durant ces années passées à l’étranger. Mais là, c’est bien pire. Lorsque je le vois se tenir là, face à moi, je regrette d’avoir passé autant de temps loin de lui. Je m’étais dit qu’en m’éloignant de lui, mes sentiments finiront par s’estomper. Bon sang, ce que j’avais tort ! Revoir Daesung a fait remonter à la surface de nombreux souvenirs. Plusieurs sentiments contradictoires s’emparent de moi, je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi faire et je ne sais même pas quoi penser. Mon cœur s’agite et je n’ai qu’une envie, c’est de le prendre dans mes bras, de le serrer contre moi, de rattraper tout ce temps perdu. Mais bien évidement, je ne peux pas faire ça, du moins pas maintenant. Il est évident que ma joie intérieure n’est pas partagée. Je le vois rien qu’à son regard qu’il me déteste. Lui, qui me faisait toujours des grands sourires autrefois, lui qui avait toujours ce regard plein de défi, aujourd’hui il n’y a plus rien. Rien que de la haine. Il ne s’attendait pas à me voir ici. Non, en fait, il ne s’attendait pas à me revoir dans sa vie. J’ignore comment les choses se sont passées de son côté depuis mon départ, mais il a l’air d’être bien mieux sans moi. Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Après tout, qu’est-ce que j’espérais ? Devenir un nageur professionnel et ne vivre que pour le sport tout en oubliant Daesung ? Cela m’était tout bonnement impossible. Je n’ai jamais cessé de penser à lui, malgré toute la distance qui nous séparait. Pathétique. Dire que depuis toujours, je n’ai eu qu’une seule obsession ; être le meilleur et surpasser tout le monde. Je ne vivais que pour la compétition. Et voilà que maintenant, je suis incapable de nager, incapable de participer à des compétitions, incapable de vivre de ma passion. Alors que j’ai perdu ce qui comptait le plus pour moi, ma seule préoccupation n’est nulle d’autre que Daesung. Bordel, j’ai foiré ma vie et tout ce qui m’importe est de savoir si Daesung me déteste ! Cela ne me ressemble pas, je ne me comprends pas.

Tandis qu’il s’énerve à un tel point que sa main se mette à trembler, je tente de l’apaiser. Je ne veux pas le voir dans cet état, en particuliers lorsque j’en suis la cause. Je ne peux m’empêcher de lui avouer ma joie et ma main se pose naturellement sur la sienne, sans que je ne puisse rien n’y faire. Je pense apercevoir un sourire s’afficher sur ses lèvres alors qu’il resserre sa prise sur mon col. Cependant, sa voix est si froide lorsqu’il me fait savoir que ce n’est pas le cas pour lui. En plus de la haine, du dégoût vient transparaitre dans son regard tandis qu’il retire brusquement sa main. Bien trop choqué par son geste et son attitude, je ne réagis pas. Ça fait mal, vous savez, de voir l’être que vous aimez être dégoûté par le simple fait de toucher votre main. Dire qu’on a partagé une grande partie de notre vie ensemble, se considérant presque comme des frères… Le voir ainsi me fait avoir tant de regrets, tant de remords. Je n’aurais sûrement pas dû revenir ici. Mes pensées se bousculent et le temps s’arrête pendant un instant, me laissant l’occasion de me torturer l’esprit par toutes ces pensées néfastes. Finalement, Daesung vient y mettre fin en m’assénant un violent coup de poing en plein visage. Un cri de douleur m’échappe tandis que ma main vient instinctivement se poser sur ma joue. « Aish enfoiré.. » marmonnais-je de façon incompréhensible tout en me tordant de douleur. Je viens poser deux doigts au coin de ma lèvre et remarque qu’elle est fendue. Un soupir s’échappe alors de mes lèvres. « Aish… Et dire que je voulais être beau pour mon premier jour. » Mais j’arrête bien vite de faire le con lorsque je remarque Daesung s’approcher de moi avant de me plaquer contre la porte. Il n’est visiblement pas d’humeur à entendre mes conneries. Bien trop surpris pour réagir, je me contente de l’observer, plongeant mon regard dans le sien lorsqu’il empoigne mon menton. Il a énormément changé. Il n’a plus ces joues de bébé dont j’adorais le taquiner à chaque fois. Il n’a plus ce sourire idiot qui m’accompagnait à chaque heure de colle et punition qu’on récoltait. Il m’a l’air beaucoup plus mature que la dernière fois où on s’est vu. Il me semble terne et son regard envers moi est si haineux que s’il pouvait tuer du regard, je serais déjà mort. Il est différent et pourtant, en ancrant mon regard dans le sien, j’ai l’impression de revoir le garçon avec qui j’ai partagé tant de choses. Il finit par reprendre la parole et attire de nouveau mon attention. Je l’écoute sans rien dire tandis qu’il continue tout en me mettant une légère gifle sur la joue. Il a l’audace de rire, pourtant je sais pertinemment que cette situation n’a rien de drôle. Ses mots m’achèvent, il aurait préféré ne pas me connaître. Que pouvais-je entendre de pire ? « Alors, tu regrettes tout… Notre amitié, tu n’en gardes que des mauvais souvenirs ? » murmurais-je bien trop touché par ses mots pour rester silencieux. Cela me tue intérieurement qu’il regrette tous les bons moments qu’on a passé ensemble alors que, ces souvenirs sont précieux pour moi. Ils m’ont permis de garder espoir lorsque j’étais au plus bas. Ce sont également ces souvenirs qui m’ont fait espérer que j’avais peut-être une chance d’avoir un futur ici. Daesung finit par me lâcher, attendant que je libère le passage. Seulement, je ne bouge pas, encore choqué par ses propos. Il perd patience et reprend à nouveau la parole. Donc, c’était bien lui le prof qui devait m’accueillir ? J’ai envie de rire, serait-ce une nouvelle plaisanterie de dieu ? Finalement, je me ressaisis, retrouvant mon éternel sourire d’idiot. « Voyons Daesung, tu sais bien qu’il faut pas mélanger vie privée et professionnelle. Et c’est pas très pro de désobéir à ton boss. » Je croise les bras, bien décidé à ne pas céder le passage. « Puis on sait tous les deux que le dirlo va pas apprécier que tu fasses pas ton boulot… Déjà que t’étais carrément en train de te vautrer dans le canapé… » finissais-je en soupirant. Vraiment, ce mec est vraiment un flemmard. Il a quand même de la chance que je ne débarque pas de nulle-part et que je reconnaisse un minimum les lieux. Je n’imagine même pas l’accueil des nouveaux profs, sérieusement… Je me passe nerveusement la main dans les cheveux avant de reprendre. « Et puis… Laisse-moi au moins une chance de t’expliquer… »

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin   Jeu 7 Juil - 0:19




I Hate you

Heo Sae Jin



Lorsque mon poing entre en contact avec le visage angélique de mon ex meilleur ami, je peux clairement l’entendre gémir de douleur et étonnamment cette réaction ne me laisse pas de glace au contraire, un sourire amusé se dessine au bord de mes lèvres. Moi Sadique ? Cette hypothèse est tout à fait plausible, mais plus sérieusement le voir se tordre de douleur est le plus beau spectacle que la vie ait pu m’offrir jusque là. Après tout il le mérite n’est ce pas ? Il mérite que je le frappe pour m’avoir abandonné de la sorte et peu importe le nombre de coups que je lui porterai, aucun ne pourra égaler la douleur que j’ai ressentie durant toutes ces années. Suite au coup que je venais de lui porter le blond porte instinctivement sa main à sa joue marmonnant par la suite des paroles incompréhensibles… Néanmoins je suis presque sur de l’avoir entendu me traiter d’enfoiré. Moi un enfoiré ? Et puis quoi encore ? Je soupire bruyamment et reporte mon attention sur sa personne, celui-ci est justement entrain d’examiner sa lèvre malheureusement fendue en deux, mais malgré ce petit détail je ne peux m’empêcher de le trouver magnifiquement beau « Aish… Et dire que je voulais être beau pour mon premier jour. » Marmonne-t-il en tentant sans aucun doute de détendre une nouvelle fois l’atmosphère par le biais de son humour à deux balles. « Même avec un œil au beurre noir tu serais toujours magnifique » lui avouais-je tout en me rapprochant de lui, une fois assez proche de son corps je le plaque contre la porte avant d’attraper son menton entre mes doigts. Je reste quelques secondes à l’observer, à le détailler et à photographier une nouvelle fois son visage dans ma mémoire. Il est encore plus beau que dans mes souvenirs, ses yeux, sa bouche, son nez et son corps … Tout est absolument parfait, j’ouvre la bouche regrettant déjà ce que je vais lui dire.. « Tu sais quoi Sae Jin ? T’aurais mieux fait de ne jamais revenir en Corée.» Un léger rire s’échappe de mes lèvres alors que je lui assène une petite gifle sur sa joue. Je fais mine de réfléchir quelques secondes avant de reprendre avec un air dès plus confiant « Quoi que … J’ai une bien meilleure idée … Je n’aurais jamais dû te rencontrer. » Il resta de longues secondes sous silences visiblement touché par mes propos et le savoir dans cet état de ma faute, ne faisait que renforcer mon propre plaisir ? « Alors, tu regrettes tout… Notre amitié, tu n’en gardes que des mauvais souvenirs ? » Je l’ai observé mais ma réponse n’est jamais venue, vous vous demander sans doute si je regrette mes années passer à ses côtés, si je ne garde que des mauvais souvenirs de notre amitié … Non je ne regrette rien, je ne me souviens que de nos moments heureux mais la haine bouffe tout sur son passage, et je ne veux pas lui avouer qu’il m’a manqué… Je ne veux pas lui pardonner aussi facilement. Mes doigts ont finit par lâcher son menton le laissant enfin libre de ses gestes, mes jambes se sont elles aussi pliées à mes désirs quelques secondes plus tard lui permettant enfin de respirer. Je lui ai ensuite ordonné de dégager de mon chemin mais malheureusement pour moi Sae Jin a toujours eu réponse à tout. « Voyons Daesung, tu sais bien qu’il faut pas mélanger vie privée et professionnelle. Et c’est pas très pro de désobéir à ton boss. » Il croise les bras et mon regard entre de nouveau en contact avec le sien, bien décidé à le faire plier … Mais finalement son prochain argument m’oblige à rendre forfait. « Puis on sait tous les deux que le dirlo va pas apprécier que tu fasses pas ton boulot… Déjà que t’étais carrément en train de te vautrer dans le canapé… » J’ouvre la bouche pour me défendre, bien que mes arguments soient véritablement inutiles « Il est de mon devoir en tant qu’employés de la Yamang Institute de vérifier que le canapé de la salle des profs est apte à l’utilisation … Puis je suis crevé » Je soupire bruyamment et attrape la manche de la veste du garçon arçon me stoppant dans mon mouvement en l’entendant « Et puis… Laisse-moi au moins une chance de t’expliquer… » Je reste scotché sur place pendant de longues secondes avant que ma poigne ne se resserre sur sa manche et que je l’entraine à ma suite, j’ouvre la porte et en sort précipitamment. Pourtant je ne vais pas plus loin que le pallier de la salle des profs, mes doigts lâchent sa manche et mes poings se serrent systématiquement. « M’expliquer quoi ? Il n’y a rien à expliquer, tu t’es barré sans prendre la peine de me prévenir. T’as fait ton choix, t’aurais dû t’expliquer bien plus tôt. » J’inspire bruyamment pour me calmer et un sourire se dessine sur mes lèvres, je passe la main dans mes cheveux et lui lance « Maintenant cessez donc de parler inutilement, je dois vous faire visiter le lycée si je me souviens bien ? Je suis professeur de sport à la Yamang Institute depuis le début de l’année scolaire, il est donc de mon devoir de vous permettre de vous intégrer comme il se doit au sein de cet établissement. Des questions avant que l’on ne commence la visite ? » Mon attitude a littéralement changé en l’espace de quelques malheureuses secondes, pourquoi donc ? Parce que je souhaite l’oublier et la moindre des choses est d’oublier les bonnes vieilles habitudes. Il est plus vieux que moi, vient de faire son entrée à Yamang et je me dois d’accueillir ce nouveau professeur comme l’a souhaité le directeur. Et comme Sae Jin sait si bien le dire on ne mélange pas vie privée et professionnelle.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin   

Revenir en haut Aller en bas

I Hate you ♦ Feat Heo Sae Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP fini-