“Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 146
✗ points de compétence : 129

MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Sam 12 Nov - 19:04

Elle est vraiment mal. J’essaie de la calmer avec mes faibles moyens, mais ce n’est pas évident. Elle n’a pas dit un mot, je tente de faire un peu d’humour. Finalement, elle rit et se blottit contre moi. Je me sens un peu… comment dire ? Elle voulait seulement être rassurée, alors je la laisse faire et profite pour caresser son dos. Ça n’a pas l’air de la gêner, au contraire, ma main libre est rapidement rejointe par l’une des siennes, chose qui me rend un peu nerveux, mais qui passe complètement, je sais passer au-dessus de ça. Je déglutis, lui demande si ça va mieux puis elle relève le nez pour me dire que c’est de sa faute. Je cligne, la fixe et penche la tête. « Pour une crevette tu caches bien ton jeu alors. Non, mais ce qu’il ne faut pas entendre comme bêtises… » Elle a glissé, mais on a été entraînés tous les deux, je veux dire, ça peut arriver, puis c’est arrivé d’ailleurs. « Et j’avais promis que je ferais attention… » Je n’ai pas tenu ma promesse, ça j’en ai bien plus honte que tout le reste. Je déglutis. Elle se redresse un peu, me regarde dans les yeux. Elle a quelque chose à me dire.

Après le silence qu’il y a eu, j’ai cru que ça s’était calmé, mais en fait, c’était avant la tempête. Du moins pour moi. Mon cœur bat comme un petit fou. J’ai peur, surtout quand elle se met à parler de son amie, puis qu’elle fond en larmes plus qu’elle ne l’a déjà fait. Je frotte doucement ses bras, essaye de prendre sur moi, même si je dois avoir perdu deux teintes si ce n’est plus en moins de deux secondes. J’écarquille les yeux. Alors on s’est vraiment embrassés ? Et elle est quand même restée avec moi à sourire, comme ça ? C’est pour ça qu’elle était mal à l’aise… elle va me dire que c’est trop dur d’être avec moi en sachant que j’ai toujours des sentiments pour elle c’est ça ? Je ne sais pas comment réagir. Je panique un peu, mais je ne dis rien. Je me contente de rester comme un idiot avant de reprendre « ça… ça t’embête tant que ça que… tu sais, c’est pas parce que je t’aime beaucoup que ça me fait du mal… mais si tu ne veux plus qu’on se parle parce que tu as l’impression que c’est mal… je… » je ne sais pas trop en fait, je ne sais pas si je serais capable, j’ai déjà eu beaucoup de mal à l’éviter pour ne pas souffrir, ce qui m’a fait plus de mal qu’autre chose en fin de compte. Alors là, ne plus lui parler définitivement parce que c’est pénible pour elle… je comprends, oui, mais ce n’est pas elle qui devrait pâtir de ce que moi je ressens, elle se sent coupable ? Mais elle ne devrait pas, elle n’a rien demandé et puis… je m’en remettais doucement moi… Elle est un peu mon remède contre tout… « Ne pleures pas Lei-a » je tente un maigre sourire en lui tenant toujours la main que je caresse de mon pouce. Si elle préfère ne plus me parler, d’accord. C’est comme me faire jeter deux fois et ça fait aussi mal que de se prendre un nunchaku sur le crâne, mais plus en profondeur quand même. Je ne sais pas pourquoi elle me dit ça maintenant, mais je vais tenter, comme toujours, un peu d’humour pour surpasser un peu ce malaise… sinon, on arrivera jamais à avancer elle et moi. Ou plutôt elle comme moi. Je déglutis. « Fallait pas te jeter à l’eau comme ça, un simple verre d’eau t’aurait épargné d’avoir les cheveux collés à la peau » je ris doucement de ma bêtise et de ma main libre vient lui faire une pichenette sans trop de force sur le côté du front. Je le savais que j’avais aucune chance, pourtant j’y ai cru jusqu’au bout, c’était stupide.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Sam 19 Nov - 23:34

Même quand je dis que c'est de ma faute, il arrive à se mettre en cause. Quand il agit comme ça, ça me donne autant envie de le frapper que de le prendre dans mes bras. C'est une trop bonne personne donc évidemment, c'est une qualité, mais je ne veux pas qu'il se fasse avoir ou qu'on profite de lui. Voilà pourquoi de temps en temps, j'ai envie de le frapper et de le forcer à penser à lui avant de penser aux autres. Et j'ai envie de me frapper aussi parce que je suis une des personnes qui lui ont fait le plus de mal, même involontairement, et qu'aujourd'hui que j'éprouve la même chose, je n'arrive pas à prendre mon courage à deux mains pour lui en parler. Il se traite de lâche mais lui a eu le courage de m'avouer ce qu'il ressentait. Il savait que c'était risqué, que ça pouvait changer les choses entre nous. Il savait qu'il pouvait finir avec le coeur brisé. Et pourtant il l'a fait quand même. Moi.. moi je n'ai même pas pu l'avouer à Ah Reum, alors lui en parler à lui ?
Finalement, profitant de l'adrénaline, je décide de me lancer... et me foire complètement. L'adrénaline ça aide mais quand on fait déjà une crise de panique, du stress en plus ce n'est pas le mieux. Je m'emmêle dans ce que je dis, je me perds et me remet à pleurer, frustrée de n'arriver à rien.

Et puis là, il le dit.

Evidemment, toujours inquiet de me blesser, il se remet en question et pense qu'il est fautif. Mais moi ce n'est pas ça que j'entends sur le coup. J'entends le " parce que je t'aime beaucoup " résonner dans ma tête et rebondir contre mon crâne encore et encore. Je reste bloquée, comme sous le choc, mais dans ma tête, tout va très vite. Ça veut donc dire qu'il a encore des sentiments pour moi ? Cet imbécile m'a encore comprise de travers et pense que c'est lui qui est en tort. C'est comme si l'idée que moi je puisse l'aimer n'était pas concevable. En même temps, il y a quelques mois je lui expliquais justement que je ne le voyais que comme un ami, donc son point de vue peut aussi être logique.
Ça signifie donc que depuis tout ce temps, il n'a pas cessé de m'aimer ? Qu'il m'avait bien rendu mon baiser à l'infirmerie et que je ne m'étais pas fait des films ?

D'un coup je me met à sourire, puis à rire, alors qu'il m'explique qu'un verre d'eau aurait été plus pratique pour lui faire comprendre que je ne voulais pas de lui. Il ne se doute pas de ce qui se passe dans ma tête, et d'un seul coup, avec une seule phrase, il a balayé tous mes doutes, mes peurs et mon anxiété.

Alors je pose mes mains sur ses joues, lui faisant ainsi faire une tête de poisson, et, entre deux gloussements, le traite d'imbécile. Et puis cette fois-ci je le fais pour de vrai. Cette fois-ci je ne reculerai pas. J'assumerai. Cette fois-ci si il pense rêver, je le pincerai et lui dirait que oui, j'ai bien VOLONTAIREMENT posé mes lèvres sur les siennes.
Ce n'est pas un baiser langoureux et passionné comme on voit dans les films. Juste nos lèvres qui se touchent quelques secondes, juste assez pour que je puisse sentir le sel qui s'y était déposé, puis je me recule et le regarde droit dans les yeux.
« Excuse moi. Excuse moi d'avoir pris autant de temps s'il-te-plait. Je suis vraiment une idiote mais j'aimerais me rattraper maintenant. Si tu le veux bien. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 146
✗ points de compétence : 129

MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Dim 20 Nov - 1:24

Je suis bête, hein ? De consoler la fille que j’aime, qui elle ne m’aime pas. Je suis si pitoyable que je dois lui faire de la peine. Je mords ma lèvre, cherche à lui dire que je peux essayer de comprendre, même si je ne m’en relèverais pas rapidement. C’est peu dire, elle est la première fille à laquelle je m’attache autant. Elle rit enfin à ma blague et je me sens un peu plus utile, même si mon sourire n’est pas vraiment sincère, elle n’y verra que du feu. Je ne suis pas très bon acteur, mais pour ne pas lui faire de peine, c’est comme un instinct de survie, ça marche. Elle retire ses mains d’entre les miennes, les poses sur mes joues. Je la regarde faire sans comprendre. Qu’est-ce qu’elle va me dire ? Maman, j’ai peur… cette dernière m’aurait d’ailleurs dit de prendre mon courage à deux mains, mais je suis tétanisé, littéralement à ce qu’elle peut dire ou faire.

Puis là, je réalise. Ses lèvres sur les miennes. Elle s’est approchée, elle m’a embrassé. Mais… alors, c’était vrai à l’infirmerie ? Je cligne plusieurs fois, la laisse s’éloigner et fait le poisson en ne sachant pas quoi dire. Se rattraper ? Hein ? Non mais elle est consciente que je vis un rêve éveillé là ? « T-tu… tu m’… » Non, j’arrive vraiment pas à y croire, la fille pour laquelle j’ai des sentiments ressent vraiment la même chose que moi ? « Tu m’… tu m’aimes ? » Je masse mon crâne, tire discrètement mes cheveux, pas de doute. Si je continue à tirer, je m’arrache une mèche à force… Je déglutis, souris, complètement surpris et émet quelques bruits en acquiesçant doucement, laissant mes mains faire des mouvements dégagés avant de se poser sur mes hanches. « Je… je pensais pas ça possible, bah mince alors… je… ça veut dire que tu ne m’en veux vraiment pas… de… enfin de tout ? » Je ne suis pas très clair. Aller Su Han ! Explique-toi ! « De… de t’aimer… depuis… enfin y’a pas eu de break pour ça… puis de t’avoir boudé… mais merde… ça veut dire que… que je t’ai » misère, pourquoi j’ai ça dans la tête hein ? Je tape mes joues, comme un abrutie, ce qui les rendra plus rouge. Ridicule va ! Ma voix se fait moins entendre. « Je t’ai vraiment embrassé… à l’infirmerie… j-je… suis désolé, j’ai répondu comme si je rêvais et…. Et je suis en train de m’enfoncer… attends deux minutes que je m’enterre sous les galets, oh mon dieu… » C’était pas la meilleure chose à faire que de lui dire que tu rêves d’elle de cette façon, espèce de crétin. Encore, ça aurait pu être pire, mais fort heureusement, j’en suis incapable, et elle le sait. Même en me forçant, je ne pourrais pas.

Je masse ma nuque en riant un peu, mal à l’aise. Je n’ai pas réfléchi à comment est-ce que ça se passerait si elle et moi on était ensemble. Mais je n’aime pas quand avoir l’impression que l’on est deux inconnus. Je me permets une petite blague, mon remède à toute situation gênante « Finalement, On est vraiment Leia et Han Solo… mais personnellement, je trouve notre histoire meilleure » même si, sacrilège de dire ça chez les geeks, c’est pas grave, je l’aime plus que tout le reste, ma collection de figurines comprise. « Tu veux bien de moi alors hm ? Non parce que… t’es sûre et certaine de pouvoir me supporter ? Je suis un vrai boulet hein… tu le sais ? » Oui, elle le sait, je crois qu’elle avait compris que la seule copine que j’ai eu m’a traumatisée pour la vie. J’espère bien qu’elle saura passer outre mes petites phobies. Je me rends compte d’une chose aussi. Depuis que je lui ai dit que je l’aimais toujours, elle a arrêté de pleurer… Je mords ma lèvre, prend sa main dans la mienne. « Je devrais te dire plus souvent… que je… je t’aime, si ça peut te faire oublier tes peines » c’est le truc le plus cucul que j’ai jamais dit… « je vais vraiment finir par aller m’enterrer, ou alors il faut que j’arrête de lire des mangas » merde, ça… elle était pas censé être au courant que j’en lis parfois pour filles… bon, allé, Su’, fait comme si de rien n’était, cette énorme bêtise peu passer crème si tu ne le lui fais pas relever.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Lun 21 Nov - 2:07

J'ai l'impression qu'il est en train de faire un arrêt cardiaque et pourtant, je suis plus qu'heureuse. C'est vrai qu'il y avait des chances pour qu'il ait encore des sentiments pour moi, mais mine de rien, l'ignorance est horrible. Me retrouver à sa place, à me demander si oui ou non je l'aime, si oui ou non je devrais lui en parler, si oui on non je vais tout faire foirer et me faire jeter, et si pire encore, je vais détruire notre complicité en avouant ce que je ressens, c'est une des pires choses que j'ai pu ressentir.

Je ne sais pas comment ça se fait. Je n'ai jamais cru en l'amour comme on en parle dans les films. Je n'ai jamais eu de sentiments, ni même d'attirance pour qui que ce soit. Donc évidemment, je n'ai pas pu le comprendre quand il m'en a parlé la première fois. Pour moi c'était même inconcevable qu'on puisse être autre chose que des amis. Et puis on s'est éloignés et là, je me suis rendue compte d'à quel point j'avais besoin de lui. Bon, je savais déjà qu'il comptait beaucoup pour moi. Dès notre première année c'était le cas. Mais pas à ce point là.

Rien que de m'imaginer m'enticher de lui et de me faire jeter, après avoir moi-même repoussé ses avances, ça me filait la nausée. Et là, me rendre compte que c'était bon, qu'on partageait la même chose, c'était juste magique. Je ne comprends toujours pas pourquoi ni comment. Enfin, si, bien sûr que je comprends pourquoi lui. C'est la personne la plus drôle, intéressante, attentive et intelligente que je connaisse. Mais pourquoi est-ce que finalement, j'ai fini par l'aimer, et surtout, par accepter ça, c'est un grand mystère.

Je serre sa main quand il prend la mienne et commence à apprécier cette sensation étrange dans mon ventre. Il m'aime. Il le dit. Et le redit. Putain j'ai l'impression d'être dans un de ces films que je n'ai jamais compris. Et je ne comprends toujours pas d'ailleurs, mais maintenant j'arrive au moins à me mettre à la place des personnages.

« Tu n'imagine pas à quel point j'étais perdue et paniquée..  » Je suis ridicule et ça me fait rire. Ça me fait rire parce que finalement je m'en fiche. Je me fiche d'être ridicule, je me fiche d'être trempée, je me fiche d'avoir fini dans la mer. Même si on se faisait bouffer par un requin, là tout de suite, ça n'aurait pas d'importance.

Je relève les yeux vers lui et le prends dans mes bras. « Je suis tellement désolée.. Je n'imaginais pas à quel point ça pouvait être difficile.. Je veux dire... tu sais.. aimer quelqu'un sans savoir si il nous aime en retour.. avoir peur de ruiner une amitié.. et tout ça. » J'ai envie de me frapper. « En vrai, c'est toi qui va avoir du mal à me supporter. Tu sais à quel point je peux être invivable.. »

Et puis d'un coup, je réalise une chose. Une chose logique mais à laquelle je n'avais jamais vraiment réfléchi. « Du coup.. ça veut dire qu'on est en couple ? » Je ne nous ai jamais imaginés comme ça. Est-ce que ça va beaucoup changer notre relation ? Je n'y connais tellement rien que je ne sais pas quoi faire ou quoi dire. C'est presque gênant en fait. C'est tellement agréable et tellement gênant à la fois. C'est bien Su Han, mon ami de toujours, mon binôme de cours, mon confident, que je suis en train de serrer dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 146
✗ points de compétence : 129

MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Lun 21 Nov - 21:52

Je suis en train de vivre un rêve éveillé, ou alors, j’ai coulé et je suis au paradis ? Ou bien j’hallucine pendant qu’on essaie de me ranimer ? Au choix. Mais c’est quand même bien réel tout ça et elle me dit qu’elle était mal quand je l’ai boudé. C’est les lèvres pincés que je lui offre un petit air désolé. Je ne pensais vraiment pas qu’on en souffrirait tous les deux et j’ai eu tort. Je n’ai pensé qu’à moi pour le coup et c’est une belle erreur que je regrette amèrement. Même si apparemment, c’est ce qui lui a permis de comprendre ses propres sentiments, et ce n’est pas rien au final. J’en suis vraiment scié !

Puis voilà qu’elle me réconforte. Ou alors, elle se réconforte aussi ? En tout cas, j’en profite et la serre un peu plus dans les bras. Je ne suis pas très épais, mais elle l’est encore moins, et pouvoir l’envelopper comme ça c’est un vrai cadeau du ciel, parce que j’ai l’impression d’avoir les épaules pour la protéger. Bon, d’accord, il va falloir oublier la noyade…, mais est-ce que ça compte ? On est tous les deux sains et saufs. Je lui glisse à l’oreille que « C’est un risque à prendre et je l’ai peut-être pris trop tôt… alors ne sois pas désolé. Puis c’était ma décision et… tu as fait la même chose, ce qui veut dire… » Je la regarde en desserrant ma prise et soupire en frictionnant ses épaules « On est deux débiles quand on s’y met » Je pouffe de rire. Qui sur cette terre pourra bien croire un jour qu’on s’est couru après, chacun son tour, hm ? Non mais franchement, y’a mieux comme histoire d’amour je pense. Enfin, même si moi ça me va très bien, je n’espérais simplement pas avoir la fille de mes rêves pour me sourire comme ça.

Je penche la tête et fait mine de bouder « Hey, ne reprends pas mes mots pour te dénigrer toi ! Rien à voir, si tu es difficile à vivre toi, alors je n’ose même pas imaginer celles qui ont cette réputation ce que ça doit être » Et c’est peu dire, pour moi, elle a des hauts, des bas comme tout le monde, mais elle est simplement expressive, plus que moi, et j’aime ça parce que ce sont des signes que je ne peux pas louper, parce que j’ai bien trop peur qu’elle sourit et qu’au fond elle soit blessée. Non, Hee Lei, ça se voit tout de suite quand elle a quelque chose et je peux y remédier plus facilement. Visiblement, le remède made in me marche assez, tout comme l’inverse est valable, elle est mon remède à tout.

Elle réalise tout à coup qu’on est un couple et, j’avoue que c’est un peu bizarre vu comme ça, ça me fait sourire comme un crétin. J’acquiesce doucement en penchant encore la tête sur le côté. « Il faut croire que oui… enfin, pour moi la seule différence c’est qu’on devient un peu plus proche, mais… mais rassure-toi, on y va à notre rythme » à savoir, rythme croisière vu mes craintes et vu nos expériences respectives. Puis c’est pas comme si on était pressé, enfin, oui et non. Si je m’écoutais, je la garderais entre mes bras pour un bout de temps, juste ça, ça me suffirait. Mais c’est peut-être un peu trop nouveau pour elle ? Si j’imaginais dans mes rêves les plus fous des situations dans lesquels on pourrait échanger un baiser, pour elle, ça doit encore être étrange. Je ne voudrais pas bruler les étapes. Je la regarde pour essayer de lire dans ses pensées, mais on en n’est clairement pas là encore. Puis derrière elle se profile notre bateau dont l’une des poignets est accrochée à une branche. Oh, quelle chance ! « Hm… on a plus qu’à récupérer le canoë, on peut finir à pied si tu veux, c’est plus prudent » Je n’aimerais pas casser ma promesse deux fois. Mais je la laisse décider. « Ou on peut rester là encore un peu et manger ce que j’ai dans mon sac ? »

Je vois qu’elle a gardé l’appareil, laissé tomber sur les galets par la suite, mais ça n’a pas d’importance. Je souris en le prenant pour voir ce qu’il y a dedans. Nous deux, évidemment, moi qui boude « oh celle-là… je me vengerais ! » Et un beau plouf de la part d’Hee Lei. J’ai une idée… « Tu frises beaucoup Leia ? Comme ça on pourra faire la comparaison » Quoi ? Il fallait bien que je sorte une connerie, après tout, quoi de mieux pour commencer une relation que celle qu’on avait déjà, hm ? Oui, j’ai pas beaucoup d’expérience, mais j’aime Leia comme elle est déjà avec moi. Elle est parfaite.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Mar 22 Nov - 2:24

Encore une fois, il me rassure et se met en faute. Non, il n'a pas fait une erreur en m'avouant ses sentiments, c'est juste moi qui étais trop conne pour les accepter. Toute personne normalement constituée et saine d'esprit aurait sauté sur l'occasion. Je veux dire, Su Han est drôle, il est intelligent, il est très attentif et à l'écoute.. Je ne vois pas pourquoi je ne me suis pas posé de questions plus tôt. Enfin si, je sais pourquoi. Parce que ça a toujours été clair pour moi que je ne tomberais jamais amoureuse. Donc même si un mec super frappait à ma porte et m'avoue son amour, je n'aurait pas été capable de réagir correctement. La preuve, c'est ce qu'il s'est passé. Il a raison, on est vraiment une paire de débiles et ça me fait sourire.

Il n'a pas l'air de réaliser à quel point je suis dure à vivre. Peut être qu'au fil des ans, il s'est habitué et c'est devenu normal pour lui ? Ou alors il est masochiste. Mais peu importe, si il me voit comme quelqu'un de bien et qu'il se sent bien quand on est ensemble alors ça me va. Je dois juste faire des efforts pour ne pas être trop insupportable. Pas seulement pour lui mais pour moi aussi. Je ne pourrais pas supporter de le rendre malheureux, simplement à cause de mes crises.

Puis finalement, il me confirme qu'on est un couple. Un couple. C'est tellement bizarre à dire, même dans ma tête. Je n'ose même pas imaginer à quel point ça va être difficile de le dire à Ah Reum. Je sens que je vais passer une demi-heure à faire des bruits bizarres et me rouler par terre, avant de finalement réussir à lui sortir une métaphore étrange pour essayer de lui faire comprendre toute seule. Je déteste parler de ce que je ressens donc dire que j'aime quelqu'un, même si c'est à ma meilleure amie, c'est du niveau de l'exploit !

On y va à notre rythme, c'est ce qu'il a dit. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me rend anxieuse et excitée à la fois. Notre rythme. Notre. A nous. Nous. Je me sens rougir, je dois avoir l'air ridicule. Comment est-ce que je peux être dans cet état là, rien qu'en pensant qu'il y a à présent un "nous" ? Du coup je hoche la tête bêtement et me met à glousser comme une gamine de douze ans.

Son regard se tourne vers le canoë, cet instrument de torture, qui s'est bloqué sur une branche à quelques mètres du rivage. Sincèrement, je n'ai aucune envie de retourner dessus. J'aimerais même oublier son existence. Mais on va avoir des soucis si on ne le ramène pas. Et si ce n'était que pour moi, je m'en ficherais, mais Su Han est du genre à prendre tout sur lui pour éviter d'impliquer les autres donc si il faut que je retourne moi-même dans l'eau pour ramener cet espèce de truc flottant, je le ferais. « Pour être franche, je le brûlerais bien ce bateau, mais il faut qu'on le ramène donc on peut aller le récupérer et le trainer sur la plage pour rentrer ? Je.. Je peux le faire si tu veux. » Je lui dois bien ça. « Et puis comme ça on pourra se prendre un chocolat chaud en rentrant ! On l'aura mérité ! »

Il récupère l'appareil photo que j'ai posé à côté de moi et commence à râler à cause des photos que j'ai prises. J'éclate de rire quand il me promet de se venger. « J'ai hâte de voir ça ! Comment est-ce que tu comptes t'y prendre ? » Puis il me demande si je frise. Je le regarde avec les yeux ronds. C'est vrai que je ne l'ai jamais vu après la douche ou tout mouillé. Est-ce qu'il a vraiment les cheveux qui frisent ? Je suis tout d'un coup très curieuse. Il doit avoir l'air encore plus mignon avec les cheveux en bataille, qui partent dans tous les sens. Tout sourire, je me met à tripoter ses cheveux essayant de les onduler avec mes doigts. J'aime le fait qu'il les laisse un peu pousser. « Est-ce que tu vas te transformer en caniche ? Normalement les miens ne frisent pas, mais avec la coloration que je viens de me faire, je ne serais même pas étonnée si je finis chauve ! » Rien que l'idée d'être chauve me file la nausée. N'empêche qu'on aurait l'air comiques : la chauve et le caniche !

Je me résous à me lever mais refuse de lui lâcher la main. Il faut qu'on récupère ce canoë et qu'on rentre, sinon on va finir par tomber malade tous les deux. Donc je prends mon courage à deux mains (littéralement vu que je dois lui lâcher la main) et je me dépêche d'aller dans l'eau parce que je sais que sinon, il insistera pour le faire à ma place. Le canoë n'est pas très loin donc je retiens mon souffle en entrant dans l'eau et serre les dents. Je vais le plus vite possible, comme si j'étais pourchassée par un requin, et me jète presque sur la plage. J'adresse un grand sourire à Su Han, un peu paniquée mais fière de moi. « On y va ? » Je sais que ça ne va pas lui plaire que je ne lui ai pas laissé le temps de le faire à ma place, mais vu que c'est de ma faute si le canoë s'est retrouvé là, c'est le moins que je pouvais faire ! Donc je tente d'esquiver la chose et de cacher ma respiration haletante à cause de la peur que je viens de m'imposer.
Revenir en haut Aller en bas

Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Fais attention à ta vie... {Etoile Bleue - Nuage Froid - Nuage du Zénith}
» Un nouveau défi [Livre 1 - Terminé]
» Fais attention à ma fille [Maelle / Sansa / Fawn] [a archiver s'il vous plait]
» Fais attention, te brûle pas ... non je rigole.
» Agent 13 | Fais attention à tes fesses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP fini-