“QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 02/06/2016
✗ nombre de messages : 214
✗ points de compétence : 151
Localisation : Devant un bon film Marvel et mange de la pizza.

MessageSujet: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Sam 19 Nov - 12:58

QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ?
FT NAM JUN



“La stupidité était aussi nécessaire que l'intelligence et aussi difficile à atteindre.”

Tout le monde doit se dire "Yaaaay ! C'est les vacances !"... Sauf que, ouais, avoir un méchant rhume en plus d'un truc semblable à une gastro pendant les vacances c'est pas terrible. J'aurais bien voulu rester dans on lit pour tout simplement dormir, plutôt que de rester dans mon lit pour mieux supporter cet horrible mal de ventre que je me tape depuis je ne sais pas combien de jours ! Ne parlons pas des allés retours que je fais entre mon lit et les toilettes... Ça aussi c'est la joie.
J'ai du louper des jours de cours avant les vacances tellement je suis mal... Et ça fait chier parce que les examens arrivent, et il faut que je rattrape mes cours et que je révise. Sauf que je ne peux pas. Comment voulez-vous que je retienne quelque chose dans cet état là ? C'est pas possible ! J'arrive même pas à tenir un crayon entre les doigts... Et comme si ça ne suffisait pas, la neige et le froid nous empêchent de rentrer chez nous ! Je suis malade, et bloqué dans ma chambre d'étudiant ! Putain, je déteste l'hiver !

Au bout d'une petite heure ou deux après plusieurs tentatives pour essayer de m'endormir, je réussi enfin à me plonger dans les bras du sommeil... Ah, ça m'a tellement manqué de dormir. Je vais enfin pouvoir rêver de choses joyeuses et réchauffantes ! Je me blottis dans mes couettes, et met la capuche de mon sweat, essayant de respirer comme je le peux à l'aide de ma bouche. Je réussis enfin à dormir profondément.
Au bout d'une petite heure de sommeil, je crois entendre quelqu'un toquer à ma porte, mais je ne sais pas vraiment si c'est dans mon rêve ou pas. Alors je continue de dormir... Jusqu'à ce que j'entende mon prénom raisonner dans mon rêve. Je l'entends plusieurs fois... C'est tellement persistant que je finis par me réveiller en sursaut même !

J'essaie d'ouvrir mes yeux le plus possible, avant de me les frotter en faisant une moue. J'ouvre de nouveau les yeux, pour enfin apercevoir mon meilleur ami en face de moi. Je soupire avant d'ouvrir la bouche, mais là... Extinction de voix ! Génial ! J'adore ! Je me racle la gorge, essayant de récupérer un minimum de voix, alors que Jun a un sourire bien moqueur sur ses lèvres... C'est à cause de mon extinction de voix ? Je fronce les sourcils, boudant alors cet idiot qui me sert de meilleur ami. Seulement, je sens que quelque chose est sur ma tête... Je tâte alors celle-ci, touchant désormais quelque chose de... Gluant ? "Qu'est-ce qu'il a fait ?! C'est quoi ça ?! Mes cheveuuux !" Je saisis ce truc dégueulasse, remplit de je ne sais quoi dans la face de Jun avant de secouer la tête. Je tousse un bon coup, avant de prendre la parole avec le peu de voix enrouée que j'ai.

"Mais t'es con ou quoi ?! C'est quoi ça ?!" Je soupire. "... C'est bon, je suis déjà bien assez malade pour qu'on me fasse un sale coup quoi... Je suis pas d'humeur."

Franchement, s'il n'a pas remarqué que je suis malade avec la tronche que j'ai il y a un problème ! Entre mon teint plus que blafard et mon nez devenu rouge à force de me moucher, il y a un soucis.
Je soupire à nouveau, avant de regarder ce qu'était cette chose posée sur ma tête. Je prends un air blasé, avant de regarder Jun.

"... Une capote ? Tu m'as foutu une capote sur la tête ?" Je fais une autre moue, en fronçant les sourcils avant de mettre mes mains sur mes cheveux. "Mes cheveux vont être gras maintenant... T'es pas cool..." Puis, une révélation me vient à l'esprit. J'écarquille les yeux avant de sauter sur Jun pour lui prendre son téléphone. "Putain, t'es un gros enfoiré ! Donne moi ton téléphone, je suis sûr que t'as fais des photos avec !"



Dernière édition par Choi Dae Jung le Ven 23 Déc - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 381
✗ points de compétence : 530

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Ven 25 Nov - 22:22

Qui a dit que les capotes ne servaient
qu'à "ça" ?
Après l'effort, le réconfort ! Ce proverbe ne pouvait pas mieux tomber. Je venais l'un ddes nombreux devoirs que l'on nous avait confié avant les vacances pour mieux réviser afin d'avoir au moins quelques jours de libres pour moi avant les examens. J'avais besoin de me reposer et je savais pertinemment que sans ça, deux choses allaient se passer. La première, j'allais m'écrouler sous le stresse, ce qui m'aurait littéralement fait péter un plomb avant même d'arriver aux examens, et la seconde était simple : j'allais tout simplement m'écrouler de fatigue. Et il est idiot pour moi de réviser comme un malade si c'est pour finir ma nuit sur ma feuille de contrôle. Je soupirais avant de rapidement ranger mes cahiers dans mon placard. Je pensais à ce pauvre Dae Jung qui devait certainement morfler en ce moment même. Il était tombé malade au mauvais moment et il était déjà cloué au lit depuis plusieurs jours. Le pauvre.. Juste avant les vacances, c'est vraiment pas de chances. Je devrais peut-être aller le voir, il devait s'ennuyer tout seul, à l'infirmerie. Je me levais donc dans l'idée d'aller lui rendre visite. Après avoir vite fait remit en place mes cheveux pour atténuer mon teint blafard dû à la fatigue et mon manteau, je me mettais en marche vers l'infirmerie qui se trouvait dans le bâtiment en face de celui de nos dortoirs.

Ça faisait déjà quelques jours que je faisais des allers-retours pour aller le voir et malchanceux qu'il était, ça n'avait pas l'air de beaucoup s'arranger. Mais en tant que meilleur ami, il était de mon devoir de l'occuper un maximum pour qu'il puisse s'ennuyer le moins possible dans cet endroit maudit. Ainsi muni de mon masque, je le rejoignais dans sa chambre pour découvrir qu'il était profondément endormi. Aish.. il devait être assez fatigué. J'allais m'asseoir près de lui sans pour autant le déranger. Je devrais peut-être repartir pour le laisser tranquille.. Je n'allais pas servir à grand chose, et là j'étais celui qui allait plus s'emmerder qu'autre chose. Je me levais donc à nouveau afin de rejoindre la sortie. Sauf qu'arrivé au niveau de la porte, en me tournant vers Dae Jung, une idée me venait en tête.. Je pouvais attendre qu'il se réveille sans m'ennuyer après tout..

Je partais donc sans plus attendre m'emparer d'une capote puis revenais m'asseoir près de lui. Un sourire moqueur était étendu sur mes lèvres. Je savais ce que je voulais lui faire et rien qu'en avoir l'idée me faisait pouffer de rire avant que je ne la mette à exécution. J'ouvrais l'objet que j'avais entre les mains, en sortais l'élément principal de ma blague. Une fois bien assuré que ça tiendrait, j'étirais délicatement la capote sur la tête de mon meilleur ami comme si cette dernière était un chapeau. J'observais ensuite mon chef-d'oeuvre, on ne peut plus fier de ma connerie. J'étais vraiment un génie.. et en plus, c'est qu'il avait la bonne tête pour une capote. Je pouffais de rire, tentant d'étouffer ce dernier qui ne demandait qu'à sortir. Bon, il était peut-être temps de le réveiller ? Quoi que, il était également de mon devoir de prendre une photo avec lui avant de ne faire quoi que ce soit. Je sortais mon téléphone, me tournais vers la caméra puis enclenchais le bouton pour faire un selfie tout en affichant une mine moqueuse. Je tentais par la suite de camoufler mon rire puis, ne pouvant plus attendre sa réaction, je tentais de le réveiller.

- Dae Jung.. Dae Jung. Eh eh, Dae Jung !

Je l'observais soudainement se réveiller en sursaut, un peu surpris également. Mais je retrouvais bien vite mon sourire moqueur voyant que ma blague se faisait d'autant plus drôle lorsque Dae Jung y mettait une certaine forme de vie. Mon sourire ne quittait donc pas mes lèvres tandis qu'il tentait de se réveiller doucement, quoi que l'air un peu sonné. Son nez était plus rouge que la lave et son teint plus pâle que la neige. Il était le froid et le chaud à lui même. Ce qui rendait donc la chose encore plus drôle. Il avait cependant finit par comprendre qu'il y avait quelque chose sur sa tête et l'avait attrapé, me le jetant dessus. Mon sourire s'étirait alors encore plus tandis que je l'attrapais dans mes mains. D'accord, il s'était d'abord montré plutôt hostile à ma blague. Mais elle en avait quand même valu le coup. Je l'écoutais donc se plaindre, sans piper mot de mon côté. Il était vraiment désagréable, mais bon il n'était plus en mesure de me couper ma sale humeur après ça. Je ne réagissais donc pas plus que ça, du moins jusqu'à ce qu'il se jette sur moi pour récupérer mon téléphone. Je m'éloignais de lui en laissant cette fois-ci exploser mon fou rire. J'étais pratiquement sûr qu'il ne serait pas en état de me courir après.

- Whoa.. T'es plutôt désagréable aujourd'hui. J'en déduis que ça va pas beaucoup mieux. Tu les prend au moins tes médicaments ? Je tentais de calmer mon fou rire sans pour autant perdre le sourire qui allait avec. Ça fait déjà des jours que t'es ici. Les infirmières t'empoisonnent ou bien t'es juste fragile ?
@Panda
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 02/06/2016
✗ nombre de messages : 214
✗ points de compétence : 151
Localisation : Devant un bon film Marvel et mange de la pizza.

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Dim 11 Déc - 17:49

QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ?
FT NAM JUN



“La stupidité était aussi nécessaire que l'intelligence et aussi difficile à atteindre.”

"Moi ? Désagréable ? Mec, t'es sérieux ? Je suis malade comme un chien et tout ce que tu trouves à faire c'est me prendre en photo avec une capote sur la tronche ! En plus tu me fais râler alors que j'ai plus de voix, on dirait une pucelle qui chante en acapella quand je parle sérieux..."

Je me lève, à moitié plié à cause de mon mal de ventre. Je regarde Jun s'éloigner de moi, sachant très sûrement que je ne peux pas du tout lui courir après pour récupérer son téléphone et effacer cette photo de sa galerie d'images. Aish... Je déteste quand il me fait ça. En plus, je vais devoir me laver les cheveux maintenant. Je soupire avant de m'asseoir sur mon lit, me pliant en deux comme pour apaiser mon mal de ventre.

"J'en prends tellement qu'ils font même plus effets... J'ai trop mal." Je relève tout de même la tête vers mon meilleur ami en esquissant un léger sourire en l'entendant me demander si les infirmières me soignent ou m’empoisonnent. Honnêtement, moi aussi je me pose la question en fait. "Moi aussi je me demande si elles me soignent en fait..." Soudain, je prends un air sérieux et interrogatif à la fois. Il sait que je vais lui poser LA question de la journée.

"Tu penses que j'ai la gastro entérite ? J'ai eu la diarrhée toute la nuit..."

Suite à cela, quelques secondes de silence s'écoulent. Je prends mon téléphone, faisant un tour vite fait sur les réseaux sociaux, passant de Ask à Instagram... Mais quelle idée d'aller sur Instagram, quand son meilleur ami vous affiche, mmmh ? Je le regarde, encore avec cet air sérieux et blasé.

"T'es sérieux ? Attends que je me venges toi, tu vas le regretter mon pote. Je vais te faire réfléchir au sens de la vie moi, mais tellement que tu seras au bout de ta vie mec. Mais genre la vie, tu la comprendras même plus."

Je finis par lâcher un long soupire ainsi que mon téléphone. Je met ma capuche sur la tête avant de remonter la fermeture éclair de mon gilet jusqu'au bout. C'est fou ce que j'ai froid. Mais bon, j'avoue que je déprime un peu aussi. Et ça doit se voir par cette humeur affreuse que j'ai aujourd'hui.

"Putain... Ça fait des jours que je fais des nuits blanches horribles tellement je suis malade. En plus je peux même pas réviser avec mon mal de crâne, j'ai des courbatures de partout on aurait dit que je viens de me faire rouler dessus par un rouleau compresseur. Je vais la rater la validation de mon année si je peux pas réviser..."

Je m'allonge, m'enroulant dans mes draps. Je croise les doigts pour qu'il nous trouve quelque chose de vraiment débiles à faire pour me remonter le morale... Mon Dieu s'il vous plaît, je veux laisser ma débilité s'exprimer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 381
✗ points de compétence : 530

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Dim 18 Déc - 20:49

Qui a dit que les capotes ne servaient
qu'à "ça" ?
- Bah quoi ? C'est pas vrai ? T'es pas pucelle ?

Je pouffais de rire en le regardant, toujours aussi éloigné pour ne pas qu'il puisse m'atteindre. Il avait besoin de se détendre un peu même si je comprenais sa mauvaise humeur. Mais je lui rendais visite pour qu'il s'amuse et non pas pour qu'il fasse sa liste annuelle de choses pour lesquelles il se sent obligé de râler. Je ne suis pas son père noël de la malchance mais son meilleur ami. Il m'aide à me changer les idées et inversement. Il est malade, je le rend encore plus fou mentalement, c'est mon rôle. Je grimace cependant en l'apercevant se plier en deux et en se tenant l'estomac. Aish, j'avais mal pour lui à vrai dire. Mais bon, je me serais bien passé de sa question dégueulasse qui m'arrachait une grimace de dégoût. Eurk.. si j'en avais rien à foutre de la façon dont Shakespeare chiait, ce n'était pas pour m'intéresser à comment Dae Jung le faisait. Je me concentre donc sur mon téléphone sans rien ajouter. Il allait bien se rendre compte de sa connerie ? J'envoie la photo sur instagram, suivi d'un petit commentaire puis range mon téléphone dans la poche à l'arrière de mon jean lorsqu'il s'amuse à me faire quelques menaces que je ne prends pas au sérieux sur le coup. Je me contente de hausser les épaules quand un sourire narquois finit par se dessiner sur mes lèvres, tandis qu'il me parle de ses beaux jours atroces dans cette chambre, entouré de malades.

- Mais non, tu ne vas pas la rater ton année. Faut être un peu taré pour être artiste, et ne t'inquiète pas, tu dépasse déjà tout les niveaux. Je lui lance un sourire moqueur puis continue. T'as besoin de bouger, de te détendre un peu mec. C'est peut-être pour ça que c'est difficile pour toi de dormir. Et j'ai peut-être une petite idée pour régler ça. J'espère que t'as pas baisé depuis un moment, ou que le distributeur de préservatif de l'infirmerie est plein.

Je m'approche de ce dernier, derrière la porte à la sortie de la chambre puis insère quelques pièces avant de récupérer les préservatifs et d'aller les présenter à Dae Jung.

- Dae Jung, préservatifs, et préservatifs.. Dae Jung. Je relevais les yeux vers lui. Maintenant que les présentations sont faites.. ça te dirais une petite virée dans les couloirs de l'infirmerie pour faire de sales coups aux autres ? On pourrait mettre de la peinture dedans, des aliments dégueulasses ou même de l'eau pour les jeter sur les gens.

@Panda
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 02/06/2016
✗ nombre de messages : 214
✗ points de compétence : 151
Localisation : Devant un bon film Marvel et mange de la pizza.

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Mer 18 Jan - 11:34

QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ?
FT NAM JUN



“La stupidité était aussi nécessaire que l'intelligence et aussi difficile à atteindre.”

Sérieux ? Pourquoi il vient m'emmerder comme ça ? Mec, j'ai juste envie de pioncer moi ! Bon, d'accord, je n'y arrive pas alors il tombe à point nommé c'est vrai... Mais pour le moment je me fais juste affiché sur Instagram et me fait traiter de pucelle, c'pas cool ! D'ailleurs...

"Entre toi et moi, c'est plus toi la pucelle. J'me prends rien dans l'cul moi j'te rappelle !"

Et celle-là, il ne l'a pas volée. Puis, je lui fais part de ce qui a bien pu m'arriver dans la nuit, lui demandant même si je n'avais pas choppé une petit gastro... La grimace qu'il fait me donne vraiment envie de rire, mais honnêtement dès que je rigole, j'ai l'impression que mon estomac même va réellement sortir par ma bouche... Charmant, mmh ?
Suite à ça, je lui fais part de mes inquiétudes... C'est vrai, comment je pourrais passer mon année, alors que je ne peux pas réviser correctement ? Bien qu'en tant qu'artiste, je n'ai pas vraiment besoin de réviser mais les matières générales ne rentreront pas toutes seules dans mon petit crâne. Vraiment, pour moi c'est un calvaire d'apprendre les cours au dernier moment... J'ai besoin d'au moins deux bonnes journées pour retenir plusieurs leçons. Et là, c'est mal parti, vraiment.

"Je suis pas taré, juste débile... Et puis, il n'y a pas que les matières artistiques, y'a les matières générales aussi. En Coréen ça devrait aller, en Anglais aussi, mais alors les autres matières..." Je soupire. "Tu m'explique à quoi va me servir la physique ? Enfin, oui je sais que c'est pour que je puisse comprendre comment marche l'environnement qui m'entoure mais... Qu'est-ce que je m'en tape de calculer tout ça ?"

Jun a toujours été fort en maths, tout ça. Moi, c'est le contraire. Je suis une insulte même pour les matières scientifiques. Mais au moins, je suis très doué en langues ! Fallait bien que je compense mes lacunes quelque part, non ?
J'écoute mon meilleur ami essayer de me remonter un peu le moral. Mmmmh... Il n'a pas totalement tort... Peut être que je ne bouge pas assez aussi. C'est sûr que si je ne m'épuise pas, je ne vais jamais réussir à dormir correctement. Je finis par sourire, tout en fronçant les sourcils en l'entendant me parler de préservatifs, puis je le vois aller en chercher quelques uns au distributeur. Quelle idée il a derrière la tête celui-là ? D'ailleurs, je ne peux pas vraiment m'empêcher de rire lorsqu'il vient me présenter nos "nouveaux amis".

"Ils ont l'air bien gentils tes nouveaux amis, dis donc !" Je lui souris, finissant par me lever malgré mon horrible mal de ventre. "Au pire, on peut passer à ma chambre, j'ai des pots de peinture. Ou bien on reste ici, et on les remplis d'eau."

J'avoue que j'ai une préférence pour la peinture. Mais je ne sais pas si je serais capable de marcher jusqu'à ma chambre, trop d'escaliers pour moi là.

"Après, on peut aussi mélanger des trucs dedans. Mais des trucs dégueu !"

Un rire sadique m'échappe. Je sens que je vais bien m'amuser moi.

"Han, viens on met de la peinture, mais de l'acrylique, avec de la bouffe dedans ! Ça va bien faire chier les gens ça !"

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 381
✗ points de compétence : 530

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Mer 25 Jan - 19:29

Qui a dit que les capotes ne servaient
qu'à "ça" ?
Je perdais soudainement mon sourire. Est-ce qu'il venait de me reprocher d'être bisexuel ? Je croisais les bras, détournant la tête. Je savais les autres peu ouverts d'esprit, mais venant de mon meilleur ami, ça me vexait grave. Beaucoup trop même. Je me moquais simplement de lui mais il en était devenu méchant. Enfin bon, je laissais passer parce qu'il était de mauvaise humeur, malade, mais en plus parce qu'il m'avait posé une question qui m'avait arraché une bonne grimace. Quelle mouche l'avait piqué ? Je grimaçais un peu plus à chaque parole qu'il disait. Parce que c'était de pire en pire.

- A toi, ça ne va te servir à rien. Ça va juste te servir à avoir ton diplôme. Et si ce n'est que ça, je peut t'aider à réviser et t'expliquer si tu veux. Pour moi, ce que vous faites en physique c'est limite trop facile. Si tu n'as des lacunes que là.. Parce que les langues,  c'est pas mon truc du tout. Tu vois le prof de Japonais ? Je suis sûr qu'il ne peut pas me saquer pour ça.

Je riais par la suite lorsqu'il désignait les préservatifs comme étant mes amis. C'était exagéré, comme d'habitude, mais c'est cette exagération qui faisait de Dae Jung ce qu'il était : le bon gros débile qui me servait de meilleur ami. On avait fini par se décider tous les deux parmi toutes les propositions qu'il m'avait fait auparavant, et on avait choisi la peinture. je m'étais alors agenouillé près et dos à lui, de sorte à ce qu'il puisse grimper sur mon dos. Je savais pertinemment qu'il ne serait jamais capable de se relever, vu l'état dans lequel il était. Et un scientifique chez les artistes.. je ne voulais pas être vu comme un voleur pervers.

- Allez, grimpe ! T'arriveras pas à monter les escaliers dans ton état. Et je veux m'éclater alors bouge-toi !

Une fois sur mon dos, je jetais un coup d'oeil aux alentours avant de m'échapper de l'infirmerie, mon meilleur pote sur mon dos tel Luigi et Yoshi.
@Panda
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 02/06/2016
✗ nombre de messages : 214
✗ points de compétence : 151
Localisation : Devant un bon film Marvel et mange de la pizza.

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Lun 6 Fév - 11:46

QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ?
FT NAM JUN



“La stupidité était aussi nécessaire que l'intelligence et aussi difficile à atteindre.”

Hum... Vraiment, je ne sais pas si c'est une bonne chose que Jun s'arrête subitement de sourire... J'ai dis quelque chose qu'il ne fallait pas ? Je l'ai vexé ? Qu'est-ce que j'ai fais ? Mmh, j'aime pas quand il fait ça. En général, quand il fait ça c'est que je l'ai vexé, et après il se venge avec un coup fourré... Maiiiis... Mais dis le moi si je t'ai vexééé ! M'enfin, notre discussion dégrade au fur et à mesure. On passe du dégueulasse à la déprime menée par les cours et les examens.

"Tu veux vraiment m'aider en sciences ? Je te rappelle que la dernière fois que t'as essayé de m'expliquer un truc en sciences, je comprenais tellement rien que j'ai réussi à te faire péter un câble." Oui, je suis vraiment, mais VRAIMENT un boulet en sciences. Pour vous dire, je fais parti des rares personnes en Corée qui ne savent même plus comment fonctionne une foutue division ! "Alors tu vois, je préfère rester dans mon ignorance et apprendre le tout par cœur sans comprendre, plutôt que de finir à dire des conneries et déconner au lieu de réviser parce que je suis irrécupérable à ce niveau-là tu vois... Et c'est aussi pour ta santé mentale que je dis ça, je tiens pas à te revoir péter un câble comme la dernière fois. Même si c'était vachement drôle. Et puis, après, pour le Japonais je peux aussi t'aider tu sais." Je lui souris un peu.

Puis, on dérive sur ces fameux préservatifs. Mon Dieu, on a vraiment des idées étrangement débiles nous deux. A ce niveau-là, on fait la paire. D'habitude en plus, c'est moi qui les sort mais comme je suis pas en état, Jun semble avoir prit la relève. Finalement, on décide de remplir les capotes de peinture avant de les balancer sur les gens ou autre. Mais, il faut aller la chercher cette peinture. Alors je vois mon ami d'enfance se baisser devant moi, pour que je puisse monter sur son dos. Je lâche un petit rire, et m’exécute. Il faut que je dise une connerie...

"Allé ! Hu dada !" Je me tiens à lui, pointant l'horizon du doigt alors qu'il se met en marche vers le dortoir des artistes. "Je vais t'appeler... Maximus ! Comme le cheval de Raiponce !"

... Oui, je regarde les disney encore. C'est bien foutu en même temps, et c'est pile dans mon domaine alors chut !

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 381
✗ points de compétence : 530

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Mer 8 Fév - 1:31

Qui a dit que les capotes ne servaient
qu'à "ça" ?
Oui d'accord, c'était pas faux. La dernière fois j'avais littéralement pété un plomb. Je ne me souviens plus si c'était parce que mon meilleur ami faisait preuve de mauvaise foi au bout de la cinquantième tentative, ou si c'était tout simplement parce que c'était la cinquantième tentative. Mais peu importe, il restait mon meilleur ami et le voir peiner à faire ses devoirs me rendait mal à l'aise. Je me sentais comme un monstre de le laisser seul dans son propre désespoir. Je haussais les épaules comme pour chasser cette mauvaise pensée de ma tête. Je voulais bien ré-essayer à condition qu'il ne se montre pas aussi de mauvaise humeur qu'aujourd'hui. Mais bon, il avait l'air déterminé à décliner ma proposition alors je n'insistais pas. Je secouais par la suite la tête à sa proposition, car pour les langues, j'étais pour ma part dans la même situation que lui pour les sciences. C'était juste pas mon truc. J'affichais donc un petit sourire maladroit avant d'ajouter.

- C'est gentil de te proposer, mais c'est toi qui va péter un câble sinon. Et ça m'étonnerait que t'aie le temps de t'occuper de moi avec la pile de devoirs qui t'attends. Concentre-toi sur ton année plutôt que sur un cas désespéré tel que moi, ça vaut mieux.

Cette mauvaise humeur installée à cause de notre discussion sur les cours une fois passée, Dae Jung avait retrouvé la joie de vivre en montant sur mon dos. Je m'étais engagé dans le couloir, progressant dans l'école à la recherche du dortoir des artistes comme nous l'avions prévu. Lui et moi, les défis idiots, on en avait l'habitude. Je pense bien que c'était pour ça que nous étions meilleurs amis. Parce que nous nous complétions tous les deux. Enfin.. presque. Je marchais presque au milieu du couloir lorsque Dae Jung ajouta : "Je vais t'appeler... Maximus ! Comme le cheval de Raiponce !". Je me rapprochais du mur, puis sans plus attendre subitement, je cognais mon dos -ou plutôt l'entièreté de Dae Jung qui protégeait ce dernier- contre le mur, prétextant ne pas avoir fait exprès.

- Oops, pardon, j'ai dérapé. Le poids de ta débilité m'a fait perdre l'équilibre.

Je continuais ma route jusqu'à atteindre la chambre de mon meilleur ami artiste que je déposais sans plus de délicatesse sur le lit avant de me diriger vers son placard, lui demandant où est-ce qu'il planquait ses pots de peinture. Une fois ces derniers en main, je me dirigeais vers lui, ressortant la boîte de préservatif que je venais de récupérer. Je lui en servais quelques uns tandis que j'en saisissais d'autres pour commencer à les préparer. S'il voulait qu'on se bouge, il fallait qu'il mette la main à la pâte. Crevé ou pas.

- T'es d'accord, on le fait du toit alors ?
@Panda
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 02/06/2016
✗ nombre de messages : 214
✗ points de compétence : 151
Localisation : Devant un bon film Marvel et mange de la pizza.

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Mer 22 Mar - 19:26

QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ?
FT NAM JUN



“La stupidité était aussi nécessaire que l'intelligence et aussi difficile à atteindre.”

Alors oui, je suis une grosse bouse en sciences, mais lui, en langues... Oh lalah ! Je suis sûr au sens sexuel du terme il doit être très doué avec sa langue, mais dans le sens matières littéraires c'est juste une aussi grosse bouse que moi ! Mais bon, c'est mon meilleur ami alors si je dois l'aider pour ça, je serais toujours là pour ça. Comme je sais que lui, sera toujours là pour m'aider. Même s'il pète souvent un câble en m'aidant parce que je suis un petit peu trop débile. Et c'est d'ailleurs pour ça, qu'il m'aime bien lui !

"Oh, mais tu sais, je suis plus patient que j'en ai l'air ! Crois-moi, faut être vachement patient quand pendant un cours de nu, tu dois dessiner un vieux monsieur tout dégueulasse avec tout qui pend !.. N'empêche, j'aimerais trop voir ta tronche pendant ce genre de cours en fait."

Je ris légèrement, m'imaginant déjà son expression de gros dégoûté face à une horreur pareil. Même en montant sur son dos, je m'imagine encore cette tête qu'il pourrait tirer ! Mais, très vite je me remets à faire le con, à comparer mon meilleur ami au cheval de réponse eeeet... Lui, il me fait percuter le mur. En guise de réponse, j'ai le droit à un "ta connerie est tellement lourde qu'elle m'a faite chavirer" et en toute logique, je répond:

"Comme ton cul ! T'es sûr c'pas lui qui te fait chavirer ? Non ?"

Je me frotte le dos qui est toujours aussi courbaturé à cause de ma gastro. Uh, je déteste cette maladie...
Très vite, nous arrivons dans ma chambre, et Jun me pose sur mon lit, n'oubliant pas de me demander où je cache mes pots de peinture. Même s'ils sont un peu partout dans ma chambre en fait... J'ai pas de coloc, alors je profite ! Jun se dirige ensuite vers moi, me passant quelques capotes et de la peinture pour que je puisse l'aider à les remplir de cette pâte liquide et colorée. Une fois fini, je lui sourit en l'entendant me demander si on lance tout ça du toit, et j'hoche la tête.

"Bien sûr qu'on fait ça du toit ! D'où voudrais-tu qu'on le fasse sinon ! Ce serait moins drôle sinon, haha !"

Oh que oui, ça risque d'être bien drôle tout ça ! Sauf que... Ouch, mon ventre... Ah non, hors de question que tout ça soit gâché par cette foutue gastro ! Alors, même si je semble bien plus que pâle, je continue de sourire pour que l'on puisse continuer à faire cette idiotie innommable.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 381
✗ points de compétence : 530

MessageSujet: Re: QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]   Sam 24 Juin - 18:02

Qui a dit que les capotes ne servaient
qu'à "ça" ?
Je reste perplexe lorsqu'il me demande si c'est pas plutôt "mon cul qui me fait """""chavirer""""" " à un tel point que je m'arrête dans mon élan. Je lève les yeux vers lui lorsque je le dépose avec un maximum de douceur sur son lit, et j'ajoute, masquant un petit sourire en coin moqueur de mes lèvres.

- T'as vraiment une tronche à biffle, tu sais ? Mon cul en est tout emoustillé.

Je me redresse correctement, range les pots de peinture dans un sac de sorte à ce que ce soit plus facile à transporter puis quelques minutes plus tard, Dae Jung et moi nous retrouvons sur le toit de l'école. C'est un lieu plutôt hostile auquel il ne fait pas bon vivre si un prof nous y chope. L'un d'eux serait capable de nous accrocher aux conduits d'aération pour laisser les corbeaux nous dévorer les yeux s'ils nous trouvaient là. Et les corbeaux, ce seraient bien eux. Je prépare un stock de bombes à peintures de mon côté puis me tourne vers Dae Jung en riant tout seul.

- Tu peut vomir sur les gens aussi du toit si tu veux.
Mais statistiquement parlant, ça mettra plus de temps à atterrir que les vieilles bonnes bombes artisanales.


Je me penche légèrement, entend la sonnerie marquant la fin des cours retentir puis patiente jusqu'à ce que les premiers élèves sortent. J'attends donc le bon moment avant de lâcher deux bombes en même temps. l'une des deux manque ma cible contrairement à la seconde, mais atterrissent assez près de cette dernière pour au moins la tâcher convenablement. Je me retire alors de justesse de sorte à ne pas me faire choper lorsqu'ils se mettent à lever la tête. Je mets ma main devant ma bouche, lève les yeux vers Dae Jung puis ajoute avant de me mettre à rire à plein poumons.

- Oops. Je crois que l'une d'elle a atterrit sur la tête du plan cul d'Han Jae.
@Panda
Revenir en haut Aller en bas

QUI A CRU QUE LES CAPOTES NE SERVAIENT QU'A "CA" ? [Ft Nam Jun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sasha≈ Faites l'amour pas la guerre, une boîte de capotes vaut bien moins cher qu'une bombe nucléaire. ツ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: 
Pavillon de l'enseignement
Admis à Hyeosik ? Il est temps d'aller en cours maintenant.
 :: Rez-de-chaussée :: Infirmerie
-