“The hardest thing to say — ft Choi Han Young”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
Invité


MessageSujet: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Lun 21 Nov - 2:34





The hardest thing to say


FT. Choi Han Young


Je titube dans le couloir, essayant de retrouver le chemin jusqu'à ma chambre. Je jète un coup d'oeil à ma montre : 2h49 du matin. J'ai pas assuré sur ce coup. J'ai la tête qui tourne, envie de gerber, je ne sais même pas où je suis et j'ai cours à huit heures demain matin. Je n'aurais pas dû boire, ce n'est pas raisonnable, surtout en période d'examens. Mais je n'en pouvais plus. Il me fallait quelque chose pour pouvoir me libérer un instant.

Ma dispute avec Han Young était il y a une semaine seulement, pourtant j'ai l'impression que ça fait des mois qu'on ne s'est pas parlés. Il ne m'adresse plus la parole, et ça me rend fou. J'ai repassé toute notre dispute dans ma tête, encore et encore, pour essayer de comprendre. "On sait très bien toi et moi que tu ne voudrais pas de ce genre de relation." C'est cette phrase qui m'a le plus perturbé. Sincèrement, si Han Young n'était pas devenu muet après ça, je ne me serais pas posé de questions. Mais pourtant, c'est ce qu'il s'est passé. Et du coup, je comprends cette phrase comme " J'ai des sentiments pour toi, mais vu que je sais que ce n'est pas le cas pour toi, je ne veux pas en parler. " Au début, je comptais simplement lui dire que ce n'était pas grave, que je n'allais pas lui en vouloir parce qu'il était perdu au niveau de ses sentiments. Mais je me suis perdu moi-même. Est-ce que c'est vraiment ça ? Est-ce que je ne veux vraiment pas de relation autre que sexuelle ? Sincèrement je ne sais pas. Je ne veux pas finir blessé à en mourir, je n'arriverai pas à me relever cette fois. Mais si je le perds... ce serait pire que tout. Alors est-ce que ça veut dire que j'ai des sentiments pour lui, moi aussi ? Je n'en sais rien. Mais j'ai besoin de lui. Après une semaine sans un mot, sans un regard, et en dormant dans des lits séparés, j'en suis plus sûr que jamais. Cette situation est en train de me rendre fou.

J'arrive finalement à retrouver ma chambre. Je suis tellement bourré que je n'arrive même pas à attraper la poignée. Après trois tentatives, je réussis finalement à ouvrir la porte et en faisant à peine deux pas dans la chambre, j'arrive à faire tomber trois livres, la chaise de Han Young et je me rétame par terre, après m'être pris le pied dans un câble d'ordinateur.

Je reste étalé sur le sol et finalement, je me décide de l'appeler. Vu que vacarme que j'ai fait en entrant, il est forcément réveillé.

“Han Young.. J'ai besoin de toi.”


Il le comprendra peut être dans le sens où j'ai besoin de son aide pour me relever, mais ce n'était absolument pas ce que je voulais dire. Et au fond il le saura peut être.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Lun 21 Nov - 3:09


The hardest thing to say
Ft. Jong Hoon



Une semaine. Il s’était passé un semaine, jour pour jours, depuis ma dispute avec Jong Hoon et je ne lui avais pas adressé la parole. J’étais trop énervé et avais trop de fierté pour faire le premier pas. Et il n’avait rien fait non plus pour venir me parler. Alors j’ai laissé la situation telle quelle. Que pouvais-je faire ? Aller lui parler, lui dire que ce n’était rien et qu’on devrait reprendre notre relation comme elle l’était avant la dispute ? Ha, je me fais rire rien que d’y penser. Comme si ça pouvait arriver.

Je m’étais aujourd’hui encore enfermé à la bibliothèque car on ne change pas un équipe qui gagne et y étais resté plus longtemps que d’habitude. Enfin, comme ce j’ai fait durant toute la semaine qui a précédée. Je voulais rester le moins de temps possible en compagnie de Jong Hoon. Oui, je suis en train de dire que je l’ai évité, mais c’est assez compréhensible au vu de ce qu’il s’est passé. Enfin, ça me paraît compréhensible pour ma part.

Je rentrais donc dans notre chambre, Jong Hoon n’y étant pas encore, je pris ma douche, me préparai et allai me coucher rapidement, afin de ne pas tomber sur lui en étant réveillé. Et comme chaque soir, sa présence me manque, j’ai l’impression d’avoir froid en dormant et je me réveille la nuit constant à chaque fois qu’il n’est pas là de façon incontestable. Et ce sera certainement la même chose cette nuit mais je ne peux rien y faire alors je me force à m’endormir. Et avant que je me rende compte de quoi que ce soit, j’entends la porte s’ouvrir. Jong Hoon devait être en train de rentrer. Mais là le boucan me réveille de mon semi sommeil et c’est à ce moment là que je me rends compte de l’heure : 3h du matin. J’avais fini par m’endormir mais pas assez pour comprendre qu’il était si tard. Puis mon nom se fait entendre. Il avait besoin de moi ? Il devait être saoul et avait besoin d’aide.  Vu le raffut qu’il venait de faire, c’était même certain. Alors je me lève jusqu’à lui, allume la lumière et le vois allongé au sol, complètement mort. Au moins, même si je le mets au lit, il ne s’en souviendra pas après. Je me baisse et réfléchis à la meilleure manière de le porter jusqu’à son lit.

“Ca va ? Tu pense pouvoir marcher ? Si oui, je t’aiderai à te lever et marcher et ça sera plus simple pour moi que de te porter.”


Je lui parle normalement, ainsi je le mettrai au lit et je pourrai me recoucher et faire comme si tout ceci ne s’était jamais produit.


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Lun 21 Nov - 11:45





The hardest thing to say


FT. Choi Han Young


Ma chute a été violente et ça ne m'étonnerait pas de saigner un peu. Le sol est froid et d'un côté, ça fait du bien, mais d'un autre côté, j'ai mal à la tête, envie de vomir et je suis crevé donc pas possible pour moi de rester comme ça.

Evidemment, Han Young se lève pour m'aider. Il me parle tellement normalement que j'en viens à me demander si je suis en train de rêver. Après une semaine à m'ignorer, j'entends enfin le son de sa voix. Qui aurait cru qu'une chose aussi futile que ça puisse me faire autant plaisir. C'était peut être l'alcool, peut être le désespoir psychologique dans lequel j'étais, ou peut être simplement la chute, mais j'étais heureux et j'avais envie de pleurer en même temps.
Ça fait quatre ans que nous sommes toujours ensemble, quatre ans qu'on ne dort jamais seuls. Je n'aurais jamais imaginé que cette dispute et le fait de perdre ça me serait si difficile. Et je ne l'aurais jamais avoué en étant sobre, c'est une des raisons pour lesquelles il fallait absolument que je boive ce soir. Parce que ça ne peut plus durer, je vais devenir fou.

“Han Young.. Je suis tombé dans un pied de persil..”

Ok c'est absolument pas ce que je voulais dire. J'ai peut être un peu abusé de la liqueur finalement. Je prends une grande inspiration, me frotte le front, réalisant ainsi que j'ai une énorme bosse, et me met difficilement sur le dos, de manière à pouvoir observer son visage.
Nous sommes dans le noir mais je parviens néanmoins à distinguer ses traits dans la pénombre. J'aurais préféré parler mais vu qu'apparemment je ne suis pas capable de faire une phrase cohérente, autant foncer au but.

Je lève donc les bras vers lui, passe mes doigts dans ses cheveux, et en profite pour rapprocher sa tête et poser mes lèvres sur les siennes. Mon dieu, c'était comme une bouffée d'oxygène après avoir retenu son souffle pendant une semaine. J'en avais besoin. J'avais besoin de son contact. Pourtant là ce n'est pas que physique. Je ne me contente pas de jouer avec sa langue et de profiter du goût de ses lèvres. Je les caresse, comme pour m'excuser, puis intensifie la pression pour lui faire comprendre qu'il me manque.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Lun 21 Nov - 22:31


The hardest thing to say
Ft. Jong Hoon




Je m’attendais à ce qu’il se retourne, complètement bourré, se tienne à moi afin que je puisse le poser sur son lit. Puis qu’il s’endorme. J’avais raison pour le début mais rien de ce qui suivit ne pouvait être prédit par mon plan ou une quelconque de mes idées. Rien.

Je le regardais, bien que l’obscurité m’empêche de distinguer son visage.  Je ne parviens qu’à discerner sa silhouette. Je dois avouer que le regarder ainsi, pouvoir le fixer, m’avait manqué. Mais pour rien au monde je ne l’admettrai. Alors j’attends qu’il se retourne, je le vois toucher son visage puis je l’entends parler. Mais ce n’est pas compréhensible, il dit n’importe quoi et je commence à me dire qu’il s’est peut-être cogné la tête entraînant une légère contusion. Et c’est alors que le premier contact se fait : il me touche les cheveux mais je ne réagis pas. Je le laisse faire car son touché m’a trop manqué. Je le laisse même m’embrasser, le laissant prendre le contrôle. Je ne savais pas comment réagir et ne faisais donc rien pendant un instant avant de reprendre le contrôle de mes émotions. J’avais certes envie de l’embrasser, cela faisait tout de même une semaine qu’il n’y avait eu aucun contact entre nous, mais je ne pouvais pas. Il ne fallait pas. Sinon, notre relation ne serait de nouveau que sexuelle. Alors, je chuchote, comme pour me parler à moi-même.

“Mais qu’est-ce que tu veux ?”


Alors je rouvre les yeux pour arrêter l’attraction qui nous lie et lui mord la lèvre, assez fort pour sentir une satisfaction en moi. Je me détache quelque peu de lui, ne sachant que penser de son attitude. Est-ce qu’il fait simplement cela parce qu’il est bourré ? Est-il simplement en manque de sexe ? Arg ! Qu’est-ce que je peux faire ? Me disputer à nouveau avec lui alors qu’il est bourré ? Nan, je laisse mes sentiments parler et l’embrasse à nouveau, avec férocité. Même si ce n’était pas de l’amour, même s’il ne voulait que coucher avec moi, pour ce soir, je ne laisserai aucune pensée intervenir. J’attrape ensuite son col pour le rapprocher de moi et le laisse ensuite faire ce qu’il souhaite.




Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Mar 22 Nov - 0:41





The hardest thing to say


FT. Choi Han Young


Il ne se dégage pas et ça, c'est déjà une victoire. Il doit probablement penser que je suis inconscient, que je ne me rends pas compte de ce que je fais, mais il se trompe. Je suis tout à fait conscient. Je ne me maîtrise peut être pas, je n'arrive pas à m'exprimer correctement, mais je suis tout à fait conscient.
Donc je profite de ses lèvres plus que jamais, incertain de quand j'aurais à nouveau l'occasion de le refaire. En soit, c'est vraiment une dispute stupide. C'est partit de rien, juste une histoire de s'asseoir côte à côte, et on a fini par ne plus se parler. Il n'a pas voulu me parler de ce qui le dérangeait et j'ai insisté, parce que je savais très bien que c'était important.

Avec n'importe qui d'autre, j'aurais évité la conversation et fui le problème. Je ne veux pas m'engager, je n'en vois pas l'intérêt et je ne saurais pas comment agir. Cependant, c'est de Han Young dont on parle. Il a raison, je ne suis pas intéressé par l'amour et ces conneries de couple. Mais il semble l'être lui.
En début de semaine, je pensais qu'on pourrait passer au-dessus de ça et simplement continuer comme on a toujours fait. Et au pire des cas, je me serais retrouvé à nouveau seul. Mais en soit, je l'avais déjà fait pendant longtemps, donc il n'y avait pas de raison que je n'y arrive pas.

Grosse erreur. Je me suis habitué à Han Young, il est à présent une part importante de ma vie. Donc je ne peux pas simplement faire une croix dessus et passer à autre chose. Le voir tous les jours sans pouvoir admirer son sourire discret, me réveiller dans la même pièce sans l'entendre murmurer un "bonjour" endormi, avant de se blottir contre moi, le croiser dans un couloir sans avoir droit à un petit signe auquel je répondrais par un clin d'oeil... C'est juste insoutenable pour moi. Du coup je ne sais plus où j'en suis, je commence à douter de tout. Est-ce que finalement je ne ferais pas mieux de repenser à cette idée de couple ? Au moins je pourrais le garder près de moi pour toujours.

Finalement il se dégage et me mords la lèvre inférieure. Je me sens tellement misérable que j'en ai envie de chialer. La dernière fois que j'ai fini par craquer, c'est quand mon mentor m'a demandé pourquoi je m'étais jeté devant sa voiture. Putain mais je n'arrive pas à croire que j'ose me montrer dans cet état devant lui. Je vais tellement le regretter, je le sens. On se connaît depuis longtemps et je le considère vraiment comme un ami. Pourtant je n'ai jamais pu lui parler de ce qui m'étais arrivé. Je n'ai jamais montré aucune faiblesse. J'ai toujours été ce connard trop sûr de lui qui était blasé par tout le monde. Et là, je me retrouve comme un gosse qui s'est perdu dans un supermarché.

Qu'est-ce que je veux ? Je n'en sais rien. Qu'est-ce que je peux bien lui répondre ?
Je réfléchis, ne pouvant quitter ses yeux du regard, et là, il m'embrasse. Mais ça n'a rien de doux, d'attentionné, comme il en a l'habitude. Nos lèvres s'emmêlent mais je sens sa colère, je sens qu'il a envie de m'étriper, et que pourtant il accepte d'être un simple objet. C'est ce que ce baiser veut dire. Et je devrais être heureux, parce que c'est exactement ce que je voulais, que ça redevienne comme avant. Alors pourquoi est-ce que je m'éloigne et me met à pleurer comme un enfant ? Je suis tombé bien bas, pourtant je n'arrive pas à m'arrêter.

“Je ne sais pas ce que je veux..”

Je suis une fillette qui arrive à peine à articuler entre ses sanglots.

“Je.. Je suis largué, mais je ne peux pas continuer comme ça, sans toi.. J'y arrive pas.”

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Mar 22 Nov - 14:40


The hardest thing to say
Ft. Jong Hoon




Je ne sais plus quoi penser de tout et finit simplement par ne plus penser. Je m’abandonne à Han Young comme s’il s’agissait d’une autre de nos parties de sexe. Il a dû le comprendre, même bourré. Enfin, ce n’est pas sûr. Et si l’on finit vraiment par coucher ensemble, que fera-t-on demain ? Aura-t-il oublié ? Devrais-je de nouveau être énervé contre même après avoir craqué et couché avec lui ? Tant de questions qui se bousculent dans ma tête mais ne prennent pas le dessus et ne sont que de passage. J’y réfléchirai certainement demain, une fois que tout sera fait, que ce soit une erreur ou non.

Dans mon baiser, tout se laisse transparaître et vu comment Jong Hoon sait percevoir ces choses, il a dû comprendre. C’est obligé. Enfin, je ne sais pas ce qu’il a compris, s’il a tout compris ou non, mais il va finir par tilter. Et si ce n’est pas maintenant, ce sera demain, quand ses idées seront claires. Alors, je laisse les choses se faire, sans prêter attentions à mes alarmes naturelles, qui clignotent dans mon cerveau, me criant de stopper. Mais j’étais trop perdu dans mes sentiments, je ne savais plus quoi faire en ce moment et vu comment réagissait Jong Hoon, les plans que j’avais prévus ne m’étaient d’aucune utilité. J’avais prévu une centaine de scénarios, de possibilité pour la manière dont on se remettrait à parler ensemble, mais cette possibilité ne m’avait pas effleuré l’esprit. Ni ce qu’il en suivit.

Je ne pensais pas qu’il se détacherait de moi alors que l’on s’embrassait, et je pensais encore moins qu’il se mettrait à pleurer. Alors, reflexe, je bloque et ne fais rien quelques secondes, observant sa réaction. Mais le voir pleurer et l’entendre m’avouer qu’il ne sait pas ce qu’il veut, ce qui revient à m’ouvrir son coeur, il se confiait ; eh bien j’en étais ému. J’aimais le fait qu’il commence à s’ouvrir à moi mais je ne supportais pas de le voir pleurer, sachant que j’étais la cause de ses larmes. Je me rapproche donc de lui et le prends dans mes bras, telle une mère protègerait son enfant.

“Arrête de pleurer. Calme-toi et explique-moi. Parle, dis tout ce que tu as sur le coeur, ça te fera certainement du bien.”

Je m’étonne moi-même, parler avec autant de calme alors que j’étais énervé la seconde d’avant. J’aurai aussi des choses à dire mais je le laisse parler en premier, je peux attendre encore un peu. Après avoir attendu une semaine pour que l’on se parle, je peux bien faire un effort.



Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Jeu 24 Nov - 0:20





The hardest thing to say


FT. Choi Han Young


Quand mes larmes de fillette de 5 ans commencent à couler, Han Young se fige et m'observe un instant. Je me sens misérable, déjà parce que je suis dans un état physique lamentable et que j'ai envie de gerber, mais aussi parce que je me retrouve faible devant la seule personne qui croyait encore en moi. Je ne sais pas comment j'en suis arrivé là. Je me suis énervé et ai commencé à me poser des questions mais c'était une mauvaise idée. Parce que du coup je me pose trop de questions. Donc il faut que j'arrête de pleurer comme un gosse, que je me reprenne, et que j'aille dormir, espérant que Han Young oublie ce qu'il vient de se passer. Je devrais peut être commencer à prier Dieu.

Sauf que non, Han Young sort de sa torpeur et me prend dans ses bras, comme une mère pourrait le faire avec son enfant. Et peu importe combien je lutte, mes larmes coulent encore plus. Putain mais je suis plus que pathétique...

Qu'est-ce qui ne va pas ? Tout. Jusqu'à maintenant je me sentais assez bien à Yamang. Tout le monde m'agace et je ne dors quasiment pas depuis 4 ans pour réussir à passer mon diplôme mais au moins, Han Young est là. En soit, c'est vrai que j'apprécie nos parties de jambes en l'air. Je les apprécie beaucoup même. Mais même sans ça, je ne pourrais pas tenir ici sans lui. Quand je suis arrivé, j'étais paumé et bien décidé à ne communiquer avec personne. Même lui, je ne pouvais pas me le voir en peinture. Et puis, petit à petit, j'ai commencé à l'apprécier. Il a vu mes cicatrices avant que je me fasse tatouer par dessus. Il sait que quelque chose ne va pas avec moi. Et pourtant il n'a jamais posé de question. Il n'a jamais posé de question non plus sur mon mentor, bien qu'il l'ait rencontré et bien compris que nous n'avons aucun lien de parenté. Idem pour mes parents, mon oncle et ma tante, et ma vie avant Yamang.
Quand je sens que je perds prise, sa présence me maintient sur mes deux jambes. Et je me hais parce qu'après tout ce que j'ai vécu, j'ai tout fait pour ne plus m'attacher à qui que ce soit. Lui compris. Je pensais que je n'avais pas besoin de lui. Connerie.

“Je me suis foiré Han Young. Fait chier..”

Je me détache de son étreinte et m'éloigne un peu.

“Si je m'attache, ça va mal finir. C'est pour ça que... C'est pour ça que jveux pas autre chose que.. du sex.”

J'ai envie de m'arracher la tête. C'est pas clair ce que je dis, j'arrive pas à m'exprimer, j'en peux plus. Comment je peux lui expliquer ? Même moi j'ai jamais rien compris à ce qui se passait dans ma tête, donc je peux pas lui faire comprendre ! En vrai j'aurais peut être dû m'en tenir à mes conversations avec Watson. Comme ça je me serais pas attaché à Han Young et il ne se serait pas attaché à moi.

“Si je m'autorise à t'aimer, ça va partir en couille.. ”

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Jeu 24 Nov - 18:02


The hardest thing to say
Ft. Jong Hoon




Je sens Jong Hoon pleurer encore plus une fois dans mes bras, et face à ça, je ne sais pas trop comment réagir. Je ne suis pas le meilleur et maintenant que je suis dans cette sorte de pétrin, il va bien falloir que j’apprenne sur le tas et que je fasse quelque chose. Si possible, que je ne fasse pas quelque chose de stupide mais quelque chose qui aide à la situation actuelle. Situation qui n’est pas très supportable en ce moment.

Et j’ai enfin une réponse de sa part, après un petit moment qui me paraissait bien trop long et horrible. Je voulais savoir pourquoi il avait fondu en larmes et surtout, pourquoi maintenant. Et j’avais enfin la réponse. Mais je ne comprends pas, mais alors rien de ce qu’il me raconte. En quoi une relation va mal finir s’il n’y pas que du sexe. Je peux comprendre qu’il y ait des relations qui se terminent mal mais ça n’arrive pas à tout le coups. Alors je le regarde en attendant qu’il termine de me dire ce qu’il pense et ce qu’il a sur le coeur. Je prends une inspiration en considérant toutes les options qui s’offraient à moi. Et elles n’étaient pas si nombreuses.

“Calme-toi, je vais te donner mon point de vue. Tu as peut-être, je dirais même certainement, vécu des choses blessantes et mauvaises dans ta vie, mais ce n’est pas pour autant que tu dois t’interdire certaines choses. Si tu veux quelque chose, que cette chose t’est accessible et que tu penses pouvoir être heureux grâce à cela, fonce et n'hésite pas.”

C’est ce que je pensais au plus profond de moi et je savais qu’il fallait qu’il le sache. Comme on dit, qui ne tente rien n’a rien. C’est ma devise. Je voulais qu’il comprenne que j’étais là pour lui, et que je le serai aussi à l’avenir.

“Je ne comprends pas pourquoi les choses partiraient en couilles. Si tu veux m’en parler sache que je suis là, en revanche si tu ne veux pas, je ne te forcerai pas. Mais n’essaie pas de m’éviter sous prétexte que tu penses que ça ne va pas marcher avant même d’avoir essayer….. D’accord ?”

Je m’arrêtais avant de m’énerver. Il était déjà assez sous les nerfs et je voulais simplement qu’il se calme. Je lui tenais les mains dans les miennes, n’osant pas l’embrasser de nouveau. Je préférais attendre qu’il soit calme, ou qu’il me réponde et voir comment il réagira.




Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Ven 25 Nov - 12:27





The hardest thing to say


FT. Choi Han Young


Il essaye de me rassurer et de me convaincre que je ne devrais pas avoir peur mais il ne se rend pas compte. Il ne sait pas. J'ai dû me reconstruire pendant des années pour réussir à survivre. J'ai tellement souffert et tellement travaillé sur moi pour arriver où j'en suis maintenant que je ne peux pas prendre un risque aussi grand.

J'ai besoin de lui, je le sais plus que jamais. Mais peut être que je prends le problème dans le mauvais sens. Au lieu de céder à ce que mes faiblesses me poussent à faire, je devrais les enterrer et ne plus y penser. Si je ne veux pas avoir à me battre à nouveau, autant pour ma santé mentale que physique, c'est le mieux à faire. Donc le problème ce n'est pas que Han Young ne me parle plus. Le problème c'est que je n'arrive pas à supporter ça. Toute dépendance, toute addiction est mauvaise. Je ne veux pas revivre ce que j'ai vécu. Donc même si ça fait mal, il faut le faire...

“Han Young.. Excuse moi.”

Je me relève et m'éloigne le plus de lui, me collant au mur, dans l'obscurité.

“Je pense qu'on devrait prendre nos distances. C'est le mieux à faire.”

Je ne veux pas lui faire du mal mais même lui n'arrive pas à exprimer ce qu'il ressent. Ça va mal finir cette histoire, on va avoir une relation ambiguë et un jour ça va finir par nous bouffer. Je ne peux pas me permettre de prendre des risques. Et comme aucun de nous deux ne communique, ça ne pourra jamais avancer.

“Je suis désolé...”

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   Ven 25 Nov - 16:55


The hardest thing to say
Ft. Jong Hoon




Je pensais qu’on avait avancé, que mon discours l’aurait aidé à se décider, qu’il allait prendre conscience de la stupidité de la chose. Mais c’était sans compter son caractère de cochon. Qu’est-ce que j’espérais sérieusement ? Qu’il abandonne en mode “Oui tu as raison, je t’aime, restons ensemble pour le restant de nos jours et ayons pleins de bébés” ? Nan mais franchement, je suis stupide et tant que je ne lui aurai pas parler franchement et dit tout ce que j’avais sur le coeur, on ne sera pas sorti d’affaire.

Et au vu des propos qu’il tient, je serai vraiment dans la merde si je ne fais rien. Vraiment. Et je ne ne veux pas le perdre. Vraiment pas. Alors je me mets à pleurer. Pleurer comme jamais. Il doit certainement ne pas comprendre ce qu’il se passe mais je ne tiens plus. J’ai tenu quand il pleurait, je ne voulais pas lui montrer cette facette là, mais je n’en pouvais vraiment plus.

“Je t’aime.”

Ça m’a prit du temps, beaucoup de temps, mais il le fallait et je sentais que je devais le dire. Il fallait qu’il comprenne. Il avait certainement vécu des choses que je ne pouvais même pas imaginer mais c’est le cas pour de nombreuses personnes, et je ne changerai en aucun cas mon discours.

“Arrête de croire que si tu prends tes distances ça ira mieux. Si tu me dis que tu ne m’aimes pas, que tu m’as pas une once de sentiment pour moi et que tu préfères que ça reste sexuel, je pourrais comprendre ; mais si ce n’est pas le cas, essayons. Stp.”

Je séchais mes larmes et m'avançais jusqu’à lui, afin qu’il me voit. Et que je le vois. J’espérais que cette dernière carte puisse nous aider et que tout s’arrangerait entre nous.




Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The hardest thing to say — ft Choi Han Young   

Revenir en haut Aller en bas

The hardest thing to say — ft Choi Han Young

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Choi Seung Hyun
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» Kim Bak Yul ft. Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
» Summer Yong Jae ft Choi Seung Hyun / Summer Jun Hee ft Jang WooYoung [2pm]
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP fini-