“Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
Invité


MessageSujet: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Mer 28 Déc - 19:04


FLASHBACK n°01 - Retard

C'était le premier jour de Masao en tant que professeur. Tout juste diplômé et embauché dans l'université où il avait fait ses études, il savait cependant dans quel genre d'endroit il mettait les pieds. Avant d'en arriver là, il était passé par de longues études, qui lui avaient plu, se spécialisant dans le domaine de la musique. Depuis qu'il était enfant, il adorait cet univers, chantant à ses heures perdues et s'accompagnant parfois d'un air de guitare. Il pouvait également se vanter d'avoir été quelques années dans un petit groupe de musique avec certains de ses amis - jamais rien de trop sérieux.
Aujourd'hui, Kobayashi gérait un bar qui, en parallèle, lui permettait de toujours trempé un petit peu dans ce milieu qui le faisait encore rêver. Le Rose&Blood se situait non loin de l'université, un emplacement soigneusement choisi par le blond. Il y rencontrait nombreux de ses étudiants, connaissait les potins entre les professeurs et le reste du personnel ; oui, vraiment, il n'aurait pas pu trouver un meilleur endroit. Evidemment, s'il était aussi fier de cet endroit, c'était parce qu'il ouvrait ses portes à ceux qui, comme lui auparavant, souhaitaient percer dans le monde musical. Jamais personne ne s'était fait connaître grâce à son bar, dans l'immédiat, mais il espérait que le R&B deviendrait une sorte de tremplin rock.

Enfin, quoi qu'il en soit, ce jour-là il donnait son premier cours sur les coups des neufs heures du matin. Un sac en cuir sous le bras, il saluait d'un bref mouvement du visage les collègues qu'il apercevait dans le couloir. Certains le félicitèrent tandis que d'autres s'en moquaient bien - et Masao était loin de leur en tenir rigueur. Il préférait l'honnêteté et la franchise à des mensonges auxquels personne ne croyait.
Ses pas finirent donc par le conduire près du bâtiment où il allait enseigner. Il arrangea ses vêtements, fouilla dans sa poche pour trouver les clefs qui ouvriraient la porte de sa salle. Par chance, du moins, grâce à sa spécialité, il avait une sorte d'auditorium qui permettrait très vite aux élèves de démontrer leurs différents talents. En pénétrant dedans, il déposa son cartable sur le bureau et se hâta de relever tous les volets clos. Une fois cela fait, il hocha la tête d'un air relativement satisfait. Pour une première fois, ce n'était pas trop mal.
Masao commença donc à s'installer, jetant un rapide coup d’œil sur la montre accrochée à son poignet. D'ici une dizaine de minutes, les premiers étudiants risquaient de venir s'installer. Lui était là, tout se précipitait et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il se tenait debout devant son bureau.
Patientant le temps que les étudiants comprennent qu'il désirait le calme, ses pupilles scannaient silencieusement la salle, repérant les différents visages qui se braquaient un à un vers lui. Enfin, il tapa dans ses mains, un vague sourire se traçant sur son visage. Il était temps de débuter le cours.

« Merci pour le silence. Bienvenue pour cette nouvelle année à la Yamang Institute, débuta-t-il. Je suis le professeur Kobayashi Masao. »

Un discours habituel, apparemment, auquel il avait du se préparer durant une bonne semaine.


Dernière édition par Kobayashi Masao le Ven 30 Déc - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Ven 30 Déc - 14:32

Flashbacks n°01 : Retard
Le hasard, c'est ce qui détermine le grandes histoires d'amour.
Aujourd'hui, c'était son deuxième jour de cours et son tout premier cours s'avérait être un cours de musique. Or, son réveil n'avait pas sonné alors sa journée avait été compromise dès le début. Il se leva du mauvais pied, mit un temps indéfini à se préparer sans même savoir pourquoi et le pire survint quand il dut attendre le moyen de transport qui l'emmènerait sur le campus. Mais, était-ce réellement le pire ? Peut-être pas quand la pluie se mit à tomber brutalement sur lui alors que le bus s'approchait.
Il monta à l'intérieur et se fraya un chemin vers le milieu où il avait vu un micro espace qui pourrait lui permettre de lire sans être dérangé. Il habitait assez loin de l'Université alors le trajet était long et les minutes ne faisaient que s'ajouter à la longue liste de son retard. Il l'avait bien dit à ses parents que c'était une mauvaise idée pour lui de continuer ses études parce qu'il n'y portait plus beaucoup d'intérêt mais, en voyant leurs mines déconfites, ça avait été plus fort que lui et il leur avait dit que malgré tout il essaierait.
Son premier jour, la veille, s'était plutôt bien passé mais il ne savait que penser du deuxième qui était en train de se dérouler à une vitesse hallucinante sous ses yeux. De plus, même s'il connaissait bien la Yamang Institute, il connaissait particulièrement les locaux réservés aux lycées, pas ceux réservés aux étudiants. Trouver la salle où avait lieu son cours de musique lui fit perdre encore du temps et lorsqu'il arriva, le cours avait, bien évidemment, déjà commencé. Il s'excusa et s'installa dans le fond en faisant le moins de bruit.
Il n'avait jamais été bon écouteur de cours, il le faisait seulement d'une oreille distraite alors il s'occupa à faire autre chose. Dessiner, composer, etc. Mais, tous les professeurs n'acceptaient pas qu'il n'y ait que sa présence et le professeur de ce cours faisait malheureusement partie de ceux-ci. Il vint le voir sans qu'il ne le remarque et abattit son poing sur sa table. Légèrement surpris, il leva son regard sur lui et posa son menton dans la paume de sa main.

« Qu'y a-t-il ? Ai-je fait quelque chose de mal ? »
(c) sweet.lips


Dernière édition par Ikeda Hiroyuki le Mar 24 Jan - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Ven 30 Déc - 16:12


FLASHBACK n°01 - Retard

Le cours avait débuté depuis quelques minutes lorsqu'un nouvel étudiant fit irruption dans la salle de classe. Un regard jeté à la va-vite, une excuse sur le même ton, et il partit tout aussi rapidement s'installer dans le fond. Dans le fond ? Et pour quoi faire ? Pas grand-chose d'autres sinon qu'autre chose que le cours que le professeur était en train de donner. Malheureusement, Masao ne connaissait pas encore le nom de ce nouveau venu mais il comptait bien remédier à cela dès qu'il en aurait l'occasion.
Son discours put enfin se terminer et il enchaîna par la suite sur le programme de l'année. Rien de bien extraordinaire dans l'ensemble, mais il réservait des surprises à ses étudiants. En effet, Kobayashi avait toujours davantage apprécié les cours dans lesquels on était acteur de ce que l'on apprenait. Par-là, il entendait bien sûr de donner la possibilité à ses élèves de participer activement. Il souhaitait instaurer des ateliers, au moins deux par semestre, pour leur permettre une telle liberté. Après tout, ils étaient des adultes responsables...
Environ une heure après, le professeur décida de laisser une dizaine de minutes de pause avant de reprendre pour une heure et demi supplémentaire. Tous les étudiants parurent s'en réjouir, sauf le retardataire qui, sans doute trop absorbé par ce qu'il faisait, n'avait pas fait attention à ce qui se déroulait. Masao avait serré les dents durant de longues minutes, mais maintenant il avait bien l'intention de sortir ce rêveur de ses pensées.
Il se faufila entre les tables afin de rejoindre le fond de la salle et se permit de laisser son poing s'abattre sur le bureau de l'étudiant qui n'en fut qu'à peine surpris.

« Si vous avez fait quelque chose de mal ? Et bien écoutez, il me semble que mon cours soit loin d'être dans vos intérêts, n'est-ce pas monsieur... ? »

Il laissa en suspens son nom, dans l'espoir que son interlocuteur soit suffisamment intelligent - fanfaron ? - pour l'aider sur ce point-là. Masao se pencha vers lui, son regard soutenant le sien, un sourire amusé se traçant sur son visage. Dites-donc, de plus près, il n'était clairement pas vilain à contempler ce jeune homme. Était-ce de cette manière qu'il entourloupait les plus innocents ? Le plus âgé était loin d'être dupe et n'avait pas l’intention de faire partie de cette dernière catégorie.

« Inutile de venir à ce cours dans l'avenir, si c'est pour... griffonner sur vos cahiers plutôt qu'écouter ce qui peut vous servir. »

D'ailleurs, le professeur ne se gêna pas pour saisir les diverses feuilles éparpillées sur le bureau de monsieur Ikeda. Il y jeta à peine un œil avant de se retourner et de revenir vers son propre bureau. Ces fiches iraient tout droit dans la poubelle et si cet étudiant se montrait plus virulent dans ses propos, Masao n'hésiterait pas à prouver son autorité. Hors de question de se tourner les pouces dans son cours - et surtout devant ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Lun 9 Jan - 0:21

Flashbacks n°01 : Retard
Le hasard, c'est ce qui détermine le grandes histoires d'amour.
Depuis que le monde avait changé de couleur, il n'appréciait plus réellement les cours. Il les trouvait longs et ennuyeux et là, à l'instant présent, il aurait préféré être ailleurs. Il aurait préféré être avec son groupe de musique actuel et composait tout un tas de nouvelles chansons sur lesquels il aurait fait des retouches encore et encore. Avant qu'il ne la montre à son chanteur, après que celui-ci y ait trouvé des paroles adaptées. Il avait plusieurs compositions chez lui et il y avait encore des heures à passer dessus.
Il y avait, en fait, tant à faire. Tant à travailler. Mais le monde de la musique était compliqué et il en avait pleinement conscience. Il n'avait que dix-huit ans et il venait à peine d'obtenir son diplôme d'enseignement secondaire. Il avait, malheureusement, un avenir si tempétueux qui s'étendait devant lui. Il ne savait pas ce qui l'attendait en venant ici tous les jours... Bien qu'actuellement ce n'était que le deuxième.
Il avait accepté d'essayer l'université pour faire plaisir à ses parents mais il se sentait déjà mal d'avoir accepté aussi facilement. Il avait l'impression de les trahir, de se trahir lui-même plus que tout. Il se contrefichait de réussir sa première année, il se contrefichait de réussir sa deuxième année et ainsi de suite. Il avait juste envie de faire vivre son groupe qui n'avait que quelques mois et l'emmener jusqu'au bout du monde.

Pourquoi n'était-il pas capable de par sa force de faire comprendre au monde ce qu'il souhaitait faire en réalité ?

Ce fut alors plus fort que lui de s'occuper d'autres choses durant le cours mais tout en écoutant d'une oreille distraite. Il n'avait jamais pu se résoudre totalement à ne pas se préoccuper de ce qui l'entourait en cours pendant qu'il faisait autre chose. Il était resté à sa façon un être à part, intrigué par tout ce qui se produisait autour de lui, et prêtait toujours attention à ce qui l'intéressait alors, soit dit en passant, ce cours de musique ne pouvait que l'intéresser. D'ailleurs, apprendre qu'il pourrait y faire part de leur talent à l'instrument, voire aux instruments auxquels ils jouaient était quelque chose qui le faisait frémir d'excitation parce qu'il aimait montrer au monde son talent. Il aimait leur prouver qu'il n'était pas qu'une simple personne au QI plus élevé qu'un autre et qui deviendrait forcément un scientifique intègre ou encore un PDG d'une grande entreprise.
Mais ça ne plaisait pas à tout le monde. Il venait de demander ce qu'il avait fait de mal à son professeur et celui-ci lui fit comprendre qu'il pouvait s'en aller s'il faisait autre chose que d'écouter attentivement son cours. Il haussa un sourcil et inclina légèrement la tête pour commencer par se présenter.

« Ikeda Hiroyuki. »

Et il ne put rien dire de plus parce que son professeur saisit les feuilles où il avait composé et dessiné avant de retourner à son bureau. Ah oui ? Pouvait-il se le permettre même en qualité de professeur ? N'aimant guère qu'on touche à ses affaires, il ne se gêna pas pour le rejoindre, récupérer ses feuilles et retourner à sa place où il les rangea au fond de son sac. Le cours reprit et, là, il se fit un plaisir de prouver à ce professeur que chaque personne était différente et que certaines pouvaient faire plusieurs choses en même temps durant un cours. Il lui montra qu'il avait bel et bien écouté depuis qu'il s'était assis à cette table et lui posa des questions autant qu'il répondit aux siennes.
Le cours prit fin et il rangea ses affaires dans son sac pour partir à son prochain cours sauf qu'il eut à peine le temps de faire quelques pas qu'on le plaqua contre le mur. Qui était-ce ? Son professeur de musique. Son cher professeur de musique. Il cligna des yeux et le regarda. Il faisait à peu près la même taille et c'était assez déconcertant. De plus, lui-même n'avait pas fini de grandi.

« Qu'y a-t-il encore ?, soupira-t-il, J'ai pourtant été très studieux dès la fin de la pause du cours, dit-il avant de s'incliner, Je vous promets qu'à l'avenir j'éviterais de faire ce que j'ai pu faire en début de cours. »

Oh, bien évidemment, être poli comme il pouvait l'être, c'était loin d'être sa tasse de thé. Mais avait-il seulement le choix ? Il ne jouait plus dans la même cours, ici, à Yamang Institute.
(c) sweet.lips


Dernière édition par Ikeda Hiroyuki le Mar 24 Jan - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Mer 11 Jan - 21:54


FLASHBACK n°01 - Retard

Hiroyuki. Ikeda Hiroyuki. C'était un nom qui sonnait facilement dans la bouche, des noms qui glissaient sur les lèvres un peu à l'instar de leur propriétaire. Masao était loin de savoir, à cet instant, les nombreuses années qu'il passerait à prononcer ce prénom qui l'exaspérait tant depuis le tout début. Cette rencontre était le déclencheur de leur histoire ; et quelle histoire. En lui confisquant ses feuilles comme à un enfant de cinq ans qui se serait fait prendre la main dans le sac, il ignorait tout des sentiments qu'il porterait à son égard. Ces sentiments encore si confus dans l'esprit des deux principaux concernés. Hiroyuki... Quel élève si particulier dès le commencement.
Finalement, alors que le professeur venait de reprendre place à son bureau, celui qui lui tenait tête un instant plus tôt vint sans gêne récupérer ses torchons. Masao n'avait pas réellement eu le temps de se pencher dessus, pourtant curieux de savoir ce qui intéressait davantage cet étudiant que ses cours. Vaguement, il avait aperçu une ligne ou deux de gamme. Bon, au moins cela avait un certain rapport avec ce qu'il enseignait - bien que cela ne soit pas le moment de s'y pencher.

« Le cours va reprendre. Veuillez regagner vos place, s'il-vous-plaît », demanda Kobayashi en tapant dans ses mains pour attirer l'attention de la vingtaine d'élèves qui papotait.

Quelques secondes plus tard, il était donc reparti pour une heure et demi supplémentaire. Maintenant que les présentations étaient faites de part et d'autre, il s'engagea aussitôt sur le sujet qui les animait tous dans cette pièce, à savoir la musique.
Il n'aurait su si cela était pour le provoquer ou bien pour prouver ce qu'il valait, mais Ikeda Hiroyuki ne se fit pas prier pour participer plus activement au cours... et Masao ne se gênait pas non plus pour l'interroger et tenter de le faire tomber dans ses pièges. Pour quelle raison ? Oh, il n'y en avait pas en particulier ; Masao était juste un jeune homme rancunier et il ne comptait pas laisser cet étudiant s'en sortir aussi facilement. C'était son premier poste en tant que professeur, son premier cours et sa première année d'enseignement, mais ce n'était pas pour cela qu'il ne possédait pas d'autorité. D'ailleurs, en parallèle, il était le gérant d'un bar, le Blood&Rose, ce qui montrait qu'il savait se faire respecter.
Il se rappelait ses stages, quand il n'était pas encore complètement diplômé. Il y avait vu des élèves, mais aussi, des professeurs tous plus différents les uns que les autres. Cela, dans le fond, lui avait permis de se construire de son côté et de savoir comment est-ce qu'il aimerait enseigner, lui. Il ne dénigrait aucune méthode, curieux d'apprendre du savoir des autres. Pourquoi est-ce que les autres apprentissages ne seraient pas "bons" ? Enfin, tout dépendait desquels...
Quoi qu'il en soit, il termina sa première leçon en distribuant des copies à rendre pour le prochain cours. Il était plutôt satisfait de ce cours-ci, ravi même que les étudiants ne lui aient pas trop posé de problèmes. Néanmoins, son attention ne manqua pas de se reporter sur le fameux Ikeda Hiroyuki. Ce garçon s'était démarqué dès le début à ses yeux et Masao aimait entretenir de bonnes relations avec ce genre de personne. Aussi, il ne se gêna pas pour le coincer contre un mur avant qu'il ne s'échappe de sa salle.

« Ne me prenez pas pour un imbécile, Ikeda, je suis loin de l'être. Continuez à jouer au plus malin avec moi et vous apprendrez à me connaître sous un autre jour. »

Son regard s'était levé vers le sien, le captant pour lui faire passer encore davantage le message. Cependant, ses yeux ne purent que loucher sur ces lèvres... Ces lèvres si épaisses, pulpeuses, désirables. De celles-ci, il fut incapable de s'en méfier et il abandonna son étreinte pour laisser s'échapper cet étudiant.
Là, en à peine quelques secondes, que venait-il de se dérouler entre eux ? Masao se laissa tomber sur sa chaise, une main glissée dans sa chevelure.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Mar 24 Jan - 11:14

Flashbacks n°02 : Concert
Le hasard, c'est ce qui détermine le grandes histoires d'amour.
Qui disait fin de semaine, disait généralement concert. Ce samedi soir n'échapperait pas à la règle mais, par contre, le lieu du concert différait des autres endroits où ils avaient l'habitude d'aller avec son groupe. Hiroyuki avait été surpris en apprenant cela de la part de son bassiste et de son chanteur mais avait été ravi de voir qu'ils étendaient leur terrain parce que cela leur apporterait probablement de nouveaux fans. Cela élargirait leur public et leur donnerait plus de moyens quant à leur avenir.
Ce bar se nommait Blood&Rose et il y avait rejoint ses amis peu de temps avant l'ouverture. Ils étaient plusieurs groupes à passer dans la soirée alors la répétition fut de courte durée. Mais, heureusement, ce serait tout frais puisqu'ils passaient en premier alors l'attente ne fut elle non-plus pas longue. Passer en premier pouvait s'avérait être quelque chose de bien... Mais aussi de malchanceux. Ils avaient une grosse pression sur les épaules ! Et ils devaient faire en sorte de faire bonne sensation pour ne pas être oublié par les groupes suivants.
Le concert débuta et il vint à se demander qui pouvait être le patron quand son regard tomba sur quelqu'un qu'il connaissait tout particulièrement. Il était bien concentré dans son rôle de guitariste quand son regard croisa le sien. Celui de son professeur de musique. Monsieur Kobayashi Masao. Il ne fut pas long à comprendre qu'il était le patron du bar et qu'il faisait donc actuellement une prestation avec son groupe dans son bar à lui. Qui aurait pu s'attendre à cela ?
Fort heureusement, cela ne le déstabilisa pas plus que cela et il continua à jouer à la perfection de la guitare. Il avait commencé assez tôt et avait su habilement faire preuve de créativité pour ses compositions. Il était vraiment bon guitariste mais, encore jeune, il lui restait tant à apprendre. Néanmoins, face à cette personne avec qui il semblait avoir déjà créé un lien, il redoubla d'efforts et lui montra tout ce qu'il avait dans le ventre. Mais, à noter qu'Hiroyuki sur scène était loin d'être le même que hors scène. Il aimait bien faire les choses, il les faisait bien et à sa manière : sensuellement et quelque peu extravagante.

Leur concert fut un succès d'applaudissements et, à peine se mêlèrent-ils au public après avoir fait un petit tour dans les coulisses que certains vinrent les voir pour parler ou leur demander un autographe. Voire même une photo. Puis, le groupe suivant entra sur scène et Hiroyuki eut tôt fait de partir au comptoir où s'était réfugié son professeur de musique. Il s'accouda face à lui et lui sourit.

« Professeur le jour, patron d'un bar la nuit, dit-il, Pourtant, professeur à Yamang Institute rapporte pas mal. Qu'est-ce qui vous plaît tant à gérer un endroit pareil ? Si cela ne vous dérange pas de m'en parler. »

Il était encore en tenue de scène mais avait enlevé sa veste. Ses longues extensions tombaient sur ses épaules dénudées tandis que ses yeux colorés ne parvenaient pas à se détacher du regard de son interlocuteur. Mais, comme cela finirait par paraître malpoli puisqu'il restait son élève, il détourna le regard après lui avoir commandé un soda. Il restait une personne mineure n'ayant pas encore le droit de boire de l'alcool et ce ne serait certainement pas l'homme face à lui qui le lui permettrait.

Mh, était-ce le hasard ou juste une coïncidence qui les avait fait se rassembler, ici, ce soir ?
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Mer 25 Jan - 21:45


FLASHBACK n°02 - Concert

Les cours étaient terminées depuis quelques heures maintenant et il était temps pour le professeur de revêtir sa tenue de propriétaire d'un bar. C'était son petit bijou, son petit coin de bonheur et de paradis depuis qu'il était venu s'installer en Corée. Comment aurait-il pu vivre sans ? Il se posait encore la question aujourd'hui, le torse fièrement bombé en quittant son appartement pour prendre la route du Rose&Blood. C'était un établissement pourtant sans prétention, plutôt simple mais loin d'être irréfléchi. Masao avait choisi de donner la chance à certains petits groupes de musique d'avoir une scène sur laquelle se produire et jouer en se faisant plaisir. De ce coup-là, le patron avait aussi parfois de bonnes surprises et le jour où il aurait la main assez longue, il pourrait donner quelques noms pour en faire des recommandations.
Le Rose&Blood, bien qu'aussi tremplin musical, n'était pas que cela. Effectivement, implanté non loin de l'université Yamang, il avait une petite réputation qui croissait au fur et à mesure des soirées que les étudiants décidaient de venir passer chez lui. Bien sûr, il y avait les avantages et les inconvénients, mais Masao avait choisi cet emplacement et il ne le regretterait sans doute jamais. Les recettes qu'il faisait depuis l'ouverture étaient plutôt satisfaisantes, bien au-delà de ses espérances. Le Rose&Blood, c'était un bar intimiste, jouant sur des ombres et des lumières dans le style Japonais, en rappel à ses origines. Les couleurs, rouge, vertes, s'entouraient principalement de la matière du bois, travaillé par des professionnels que Masao avait fait venir du Japon tout spécialement.
Avant de prendre son poste de professeur de musique à la Yamang Institute, le jeune homme avait pris une année sabbatique afin de construire cet univers si particulier. Ce projet, il était venu avec de son pays d'origine, et le mettre en oeuvre lui avait pris du temps et beaucoup de patience. Comme toujours, ce fut sa passion pour la musique qui l'avait conduit à être si fort.

« Bonsoir », abandonna-t-il en pénétrant en conquérant dans son établissement.

De l'une de sa main, il la laissa courir le long du comptoir. De l'autre, il amena son poignet sous son regard : l'ouverture était toute proche. [...]
Ce soir-là, il y avait trois groupes de musique qui allaient se succéder pour assurer la soirée. L'ambiance se tamisa pour annoncer le premier qui monterait sur scène. Masao rejoignit le bar pour s'installer au plus près de la scène, demeurant néanmoins dans l'ombre des lumières. Peu à peu, les membres du groupe grimpèrent sur les planches mais le propriétaire de l'établissement ne le reconnut pas tout de suite. Ce ne fut que lorsque les premières notes de musique emplirent l'air que ses yeux l'aperçurent. Lui, son élève. Ikeda Hiroyuki. Cet adolescent mineur qui lui avait tenu tête lors de son premier cours. Un vague sourire discret vint prendre place sur le visage de Masao.
Et puis les chansons se succédèrent, mais le regard du brun ne quitta que peu le corps du guitariste en mouvement. Pour le décrire, il ne pouvait que penser qu'il prenait clairement son pied. C'était peut-être cru, mais c'était ce qui convenait le mieux à cet enfant aguicheur. Il contenait son instrument près de lui, jouait sur la scène et la sueur dévalait ses longues extensions blondes qui cascadaient soit sur son torse soit dans son dos. Masao aurait pu demeurer de longues heures supplémentaires à contempler cette silhouette danser sur la scène. A moins que son esprit ne finisse par lui dicter de monter sur scène pour l'entraîner à l'arrière...

« Probablement de rencontrer des personnes comme toi, répondit-il en draguant ouvertement Hiroyuki, torse nu, qui venait de terminer sa prestation pour le rejoindre près du bar. C'est une fameuse surprise de te retrouver dans mon établissement. Je dois bien avouer en être surpris, surtout par ton jeu. Depuis combien de temps pratiques-tu ? »

Loin des cours, loin de l'université (du moins dans les idées), Masao se permettait de tutoyer toutes les personnes plus jeunes que lui qui s'aventuraient dans le Rose&Blood. Un soda pour Hiroyuki et un whisky pour Masao plus tard, ce dernier se permit de saisir l'une des longues mèches qui dévalaient sur le corps de son interlocuteur pour la repousser derrière son oreille. Il était extrêmement désirable derrière son air de gamin effronté - et ça, Masao ne résistait pas longtemps.

« Alors, que disent les parents d'un gosse mineur qui vient jouer de la guitare dans un bar ? »

Quitte à discuter, autant entrer dans le vif du sujet afin de faire connaissance. Le gérant du bar porta son verre à ses lèvres pour en boire une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Dim 5 Fév - 0:03

Flashbacks n°02 : Concert
Le hasard, c'est ce qui détermine le grandes histoires d'amour.
Hiroyuki avait formé un groupe au lycée avec un ami de sa classe et deux personnes plus âgés qu'eux deux, une d'un an, l'autre de deux ans. Au début, il était clair que cela ne serait qu'un loisir parmi tant d'autres mais, au fur et à mesure, cela prit plus d'ampleur. Ils commencèrent à avoir un petit fan club qui venaient à presque toutes leurs prestations et décidèrent de créer plus de compositions pour voir où cela les mènerait. Ils n'avaient que de faibles moyens mais toute la motivation requise pour aller le plus loin possible.
Vint un jour où un manager les remarqua et décida de tester de travailler avec eux. Cela se passa peu de temps avant la fin de son lycée. Tous en furent comblés de joie et ils doublèrent d'efforts pour faire en sorte que leur loisir devienne bien plus. Qu'on puisse mettre de plus en plus facilement un nom sur leurs têtes, sur leur groupe. Cependant, il y eut quelques conflits et l'avenir de son groupe fut quelque peu mitigé pendant un mois et demi. C'était court et si long à la fois parce que Hiroyuki avait fini par tout miser sur son groupe qui faisait sa fierté... Mais également une partie de sa vie.
Tous leurs problèmes finirent par être réglés et sans changement de membres ou que l'un d'entre eux quittent le groupe. Cela avait freiné leurs projets mais ils ne pouvaient s'empêcher de se demander si cela n'avait pas été nécessaire qu'ils passent par là. Ils avaient repris leurs activités un peu plus fort et avaient tous travaillé du mieux possible durant les vacances avant la rentrée de ceux qui continuaient leurs études... Soit ici, Hiroyuki. Seulement, Hiroyuki était un intellectuel et combiner études et carrière était quelque chose qu'il pouvait faire aisé pour l'instant.

Qui sait ce que l'avenir pourrait lui réserver ?

En tout cas, ce soir, même s'il avait lieu dans un bar bien que très prisé, il avait décidé de faire davantage de son mieux pour son concert, notamment parce qu'il avait fini par appris que c'était en partie grâce à leur manager qu'ils avait pu étendre leur terrain. Il était si heureux qu'il y ait quelqu'un qui leur faisait confiance et qui croyait en eux malgré leur jeune âge parce que, dans leur milieu, il y avait tant de groupes avec beaucoup de potentiel qu'il aurait pu choisir de s'occuper d'un autre.

Et il avait tout donné devant les yeux braisés fixé sur lui de Masao. Pouvait-il se permettre de penser à lui de par son prénom ? Il ne le savait pas mais était complètement et littéralement désarmé face à lui. La dernière fois qu'il l'avait vu, il y a deux-trois jours de cela, lors de ce fameux premier cours de musique, il n'aurait pas cru qu'il avait pu autant l'attirer. Parce qu'il ne rêvait pas, il était bien en train de le draguer ? Il le draguait ! Il était en train de se faire draguer par un homme d'au moins presque dix ans de plus que lui. Il ne savait pas s'il devait en rire ou juste rester bloqué à le regarder.
Bien sûr, il s'était déjà fait draguer autant par des hommes que par des femmes. Il avait un visage avec des traits assez efféminés et un corps plutôt svelte. Il savait se mettre en valeur sur scène alors cela avait attiré la convoitise et autant dire qu'il avait pu expérimenter autant avec les hommes qu'avec les femmes. Néanmoins, il ne s'était jamais réellement retrouvé confronté à une telle situation et il ne savait pas comment il devait réagir. Il ne savait même pas ce qu'il pouvait ressentir ; son cœur battait-il trop vite à cause des faits et gestes de son interlocuteur ou parce qu'il ressentait toujours autant l’enivrement du concert qu'il venait de faire ?
Il sourit, quelque peu gêné, et but un peu à son tour. Il fit mine de regarder alentour avant de reposer son regard sur Masao qui tenait toujours entre ses bras l'une de ses extensions. Il s'amusa au piercing qu'il avait au labret et répondit enfin :

« Vous m'en voyez flatté, professeur. Quant à mon jeu..., commença-il, Notre prochain cours n'est-il pas la semaine prochaine ?, demanda-t-il en haussant un sourcil, Vous le saurez à ce moment-là comme tout le monde. Sinon, continua-t-il, mes parents ont une totale confiance en leur petit enfant intellectuel. »

Il avait prononcé ces derniers mots dans un souffle parce que, au fond, c'était presque la vérité. Puis, son chanteur vint le voir et lui demanda de venir voir le concert avec eux. Il termina son soda, regarda Masao.

« Je suis demandé de partout !, rit-il , Ne le prenez pas mal mais j'adore ce groupe alors je me vois mal refuser. »

Inconsciemment, il lui fit l'un de ses plus beaux sourires et se laissa entraîner par son chanteur jusqu'à la fosse. Ils y retrouvèrent leur bassiste et leur guitariste et prirent plaisir à regarder le groupe sur scène tous ensemble. Ce petit instant avec son professeur avait été très court mais, étant professeur-élève, ils sauraient forcément amené à se revoir et plus encore, non ? C'était étrange mais il n'avait jamais eu autant envie de passer du temps avec quelqu'un qui avait pu pourtant quelque peu l'énervé auparavant. En plus, il ne savait que penser du comportement que Masao avait pu avoir envers lui, surtout qu'il se doutait parfaitement qu'il ferait mine de rien lors du prochain cours.

Masao avait l'air d'être quelqu'un de très spécial.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Dim 5 Fév - 21:11


FLASHBACK n°02 - Concert

Il ne résistait pas plus longtemps à cet air effronté qu'arborait le jeune homme en face de lui, qu'à ces lèvres si pulpeuses et désirables. Un instant, Masao s'imaginait déjà en train de jouer avec ce même piercing qu'il triturait lui-même. Se doutait-il de cette puissante attraction qu'il exerçait sur son professeur de musique ? Hiroyuki n'était qu'un gamin malsain qui souriait derrière ses airs de saints. Mais Masao ne jouait pas longtemps avec les personnes de cette catégorie : il entrait dans le tas et ne laissait aucun autre choix que celui de se plier à lui, à ses désirs et ses envies. Alors, tandis qu'il se perdait dans ses pensées loin d'être très catholiques, se voyant déjà à l'arrière de son bar en train de prendre sauvagement le corps de cet éphèbe contre le sien, celui-ci finit par répondre à sa question. Une question dont il se moquait éperdument maintenant qu'il possédait un tout autre désir. Néanmoins, par respect, il l'écouta jusqu'au bout, esquissant un sourire amusé au petit secret qu'entretenait Hiroyuki sur la musique.
Quoiqu'il en soit, le propriétaire du Rose&Blood n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que le plus jeune s'échappait déjà de ses griffes pour suivre l'un de ses amis qui le demandait.

« Un enfant intellectuel, donc... » murmura-t-il tout en suivant du regard le dos de son précédent interlocuteur s'enfoncer parmi la foule compacte qui s'entassait près de la scène où un nouveau groupe jouait.

Masao ne bougea pas tout de suite, perturbé par cet entretien qu'il venait d'avoir avec le guitariste. Qu'était-il réellement ? Depuis quand n'avait-il pas ressenti un tel désir emplir son corps de parts en parts ? Il se demandait même s'il l'avait un jour vraiment ressenti. Bien sûr, le brun avait eu plusieurs relations, essentiellement des histoires sans lendemain ou sans grand avenir. Soit il était trop jeune pour avoir envie de s'engager tout de suite - de se condamner - soit c'était de l'autre côté que quelque bloqué. De première apparence, on voyait un homme froid, sûr de lui et qui n'avait pas peur de prendre les choses en mains, mais quand on commençait un peu mieux à le connaître, Masao était aussi doux et affectueux que n'importe quel enfant. Enfin, ça, quand la dame jalousie ne traînait pas dans le coin...
Probablement son plus gros défaut, avec sa possessivité, le Japonais ne se démontait pas pour déclencher une bagarre ou agir comme n'importe quel abruti pour hurler tout autour de lui que la personne en question était uniquement sa propriété. ça plaisait, ou ça ne plaisait pas, Masao n'avait pas changé d'un iota depuis qu'il avait développé ce trait-là de sa personnalité. Il souhaitait l'exclusivité et rien d'autre que des yeux rivés sur sa personne. Hors de question de regarder ailleurs. Enfin... ils n'en n'étaient pas encore là, avec Hiroyuki, n'est-ce pas ?
L'un de ses barmans le fit revenir à lui en lui demandant s'il restait encore des bouteilles de vodka dans la réserve. Comme ils n'avaient pas le droit d'y pénétrer sans l'accord du patron, c'est-à-dire de Masao, celui-ci lui fit signe qu'il allait descendre voir ça sur-le-champ. Chose faite cinq minutes plus tard, il remonta avec la dernière cagette du précieux alcool commandé. Masao nota dans son esprit de passer commande le lendemain pour en obtenir très vite pour le soir suivant.
Enfin, comme si cela faisait des heures entières, ses pupilles revinrent d'elles-mêmes fouiller parmi les corps mouvants à la recherche de l'étudiant effronté. Il ne mit que peu de temps à l'apercevoir et, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il se dirigea aussitôt vers lui. Là, il se moqua bien des yeux interrogateurs des amis du guitariste qui l'avaient vu arriver tandis que lui glissait subtilement ses mains sous son léger débardeur noir. Sur son ventre, frôlant agréablement quelques courbes musclées ici et là... Ses lèvres parvinrent à atteindre son oreille pour respirer tout près avant de prononcer quelques paroles.

« Alors, le spectacle te plaît ce soir, Hiroyuki ? »

Ses mots roulèrent sur sa langue fourchue, lui procurant un délicieux frisson qu'il espérait avoir transmis à sa jolie proie. Néanmoins, afin de lui laisser le temps de se retourner et de se remettre de cela - de le frustrer ? -, le professeur de musique retira ses mains de son haut, en déposant simplement une sur sa hanche pour suivre ses mouvements et danser en rythme avec lui, juste derrière lui. Hiroyuki était le sien. Masao l'avait décrété, Hiroyuki était le sien et il ignorait encore jusqu'à quel point il était le sien. Il le désirait et il ne lui laisserait pas d'autre choix que de l'accepter.
Plus il dansait avec lui, respirant son parfum masculin, la sueur qui s'échappait de son corps en effusion, caressant ses longues mèches qui tombaient ici dans son dos, ou là sur son torse, plus il avait besoin d'être seul avec lui. Tout ceci était loin d'être professionnel, mais si le Rose&Blood avait été créé, c'était pour assouvir les désirs des clients... mais surtout du gérant de l'établissement. Et cette descente dans la foule en chaleur l'enivrait au plus profond de son âme, ainsi proche de son partenaire.

Qui est-ce qui s'amusait le mieux, ce soir-là, Hiroyuki ? Était-ce toi, trépignant de joie de t'être produit sur scène, ou moi, trépignant de joie de t'avoir pris dans mes filets ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki   Lun 20 Fév - 14:48

Flashbacks n°02 : Concert
Le hasard, c'est ce qui détermine le grandes histoires d'amour.
Il n'était jamais tombé amoureux. Il fallait dire qu'il n'avait expérimenté que très peu les relations de couple alors autant dire qu'il n'avait pas eu le temps de ressentir de réels sentiments pour qui que ce soit. Bien sûr, il existait le coup de foudre et on pouvait bien tomber amoureux après avoir quitté la personne et que celle-ci nous ait quitté. Mais cela ne lui était jamais arrivé.
Hiroyuki était aussi quelqu'un de spécial et cela n'avait rien à avoir avec son quotient intellectuel plus élevé que celui des autres. Il s'était toujours senti à part, comme venant d'un autre monde. Il avait développé son propre monde et il laissait très peu de monde y entrer. Ce monde comportait plusieurs pièces et, ici, nous allons dire qu'il y en a cinq. Jusqu'à maintenant, personne n'était allé plus loin que la première pièce, pas même sa famille à laquelle il tenait énormément. Il était peut-être aisé de lire en lui comme dans un livre ouvert... Cependant, ce qui était écrit était-il la stricte vérité ?
Il était loin de se laisser faire et faisait attention à ce qu'on n'empiète pas à ce qui pourrait le briser. Il ne savait pas ce qu'il pouvait ressentir vis-à-vis du monde, de la vie, ni même de ce quel pouvait être son but. Donc, il ne lui était pas arrivé une seule fois de ressentir le moindre sentiment amoureux envers quelqu'un. Dire « Je t'aime » n'était pas aussi facile qu'on puisse le croire.

Bien sûr, comme cela a été dit ci-dessus, il était sorti avec quelques personnes et avait aussi fricoté avec d'autres. C'était pour cela que, malgré son étonnement qu'une personne autant plus âgée que lui s'intéresse à ce point à lui, il ne se surprit pas à aimer cela. À vouloir même que cela aille plus loin. Mais, qu'est-ce que cela était-il censé signifier ? Parce que, au fond, Masao était loin d'être comme tous les autres. Il le pressentait au plus profond de lui-même : il avait légèrement entrouvert la porte menant à la deuxième pièce.
Leurs deux corps se mouvèrent l'un contre l'autre durant un temps qui lui parut être une éternité. Masao savait y faire et il ne savait pas s'il fallait mettre ça sur le compte de l'âge ou juste de la simple pratique. Tout son corps trouvait cet instant pire qu'agréable et il ne savait pas ce qui le retenait de l'embrasser. Il aurait voulu que cette soirée ne s'arrête jamais, mais toutes bonnes choses avaient une fin, n'est-ce-pas ? Parce que Hiroyuki lui aussi était loin d'être comme les autres.

« Ça dépend duquel. », lui répondit-il.

Il se détacha de lui, fit mine de ire face à sa mine déconfite et partit se coller à son chanteur. Celui-ci ne leur avait jeté que quelques coups d'oeil mais était inquiet de ce qui s'ensuivrait. Par un regard, il fit comprendre à son ami guitariste de faire attention et celui-ci lui sourit avant de lui dire à l'oreille qu'il sortait fumer.
En un rien de temps, il fut à l'extérieur pour pouvoir prendre un bon bol d'air frais et s'allumer une cigarette. Seulement, son briquet ne marchait plus... Et ce fut Masao qui la lui alluma, son regard ancré dans le sien. Ce regard... Était effrayant. Ce qui s'instaurait entre eux... Était angoissant.

« Merci, murmura-t-il avant de reprendre avec un peu plus d'assurance, Je ne pensais pas attirer autant votre attention, professeur. »

Il ne le lâchait pas du regard et le soutenait autant qu'il le pouvait. Essayait-il de lui prouver quelque chose ? Oui, mais quoi ? Le temps que leurs regards ne se détachent pas l'un de l'autre prit fin et il s'éloigna un peu de lui parce que, désormais qu'ils n'étaient que tous les deux, il ne se sentait plus très à l'aise auprès de lui. C'était le cas de le dire : ses sentiments étaient confus.

« C'était très agréable de jouer dans votre bar, reprit-il, J'espère qu'on reviendra un jour re-jouer par ici. »
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

Flashbacks ✗ ft. Hiroyuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» News Import
» La team Yoma part en mission...Avec un intrus ! [Mission A / Pv : Kaguya Shizao ; Samui Hiroyuki]
» Il pleut ! Il pleut ! Bergèèèèère [Flashback][Bard]
» Intercepter ce fichu convoi [Mission rang A | Pv : Hiroyuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP abandonnés-