“La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 382
✗ points de compétence : 531

MessageSujet: La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao   Mer 25 Jan - 18:34

La vie, c'est pas un kiwi
Les yeux rivés au tableau, je tentais de déchiffrer les quelques "mots chiffrés" qui y étaient écris. Mon dieu.. les cours de Japonais.. je détestais ça. C'était une nouvelle année qui commençait, à peine avait-elle commencée que je me sentais.. dépassé ? Ouais, dépassé, c'était le mot. Je ne comprenais absolument rien, j'étais une vraie merde dans cette langue et je pense que mon professeur de l'année dernière le confirmerait sans doute bien. Je soupirais, livré à moi-même. Entre la réputation de bagarreur que je me traînais depuis l'année dernière et mes sales notes en langue, je n'avais pas grand chose à envier si on suivait les rumeurs sur moi. Enfin bon, la cloche s'était mise à sonner, je m'étais levé, récupérant mes effets personnels et mon PC que j'avais rangé dans son étui, puis je m'étais dirigé vers la sortie avant d'entendre mon nom largement prononcé de manière froide par mon professeur de Japonais. Merde.. S'il m'appelait comme ça, c'est qu'il se passait quelque chose de mauvais. Je restais donc quelques secondes livré à moi-même, bloqué et dos à lui. Apparemment, ce dont il voulait me parler n'allait pas me faire plaisir.

- Oui ?

Nous attendions tous les deux que la salle se vide. Je me tournais vers mon professeur puis m'approchais de son bureau. C'était pas bon de m'attirer des ennuis comme ça, dès le départ. Mais je me demandais ce qu'il me voulait réellement. Est-ce que c'était parce que j'étais peu attentif en cours ? Ou parce que son test de début d'année s'était révélé médiocre ? Parce que j'étais connu comme un délinquant et qu'il voulait me prévenir avant de m'en coller une ? Ou toutes ces raisons à la fois ? Je me frottais l'arrière du crâne, grimaçant légèrement sous la douleur que ma main me provoquait.. C'est vrai, je m'étais battu il y a quelques jours à peine et ma main me faisait encore un peu souffrir, j'avais quelques égratignures et quelques traces en retour sur le corps, mais c'était encore peu. Je tournais un peu sur moi-même, comme pour vérifier que tout le monde soit sorti.

- Il y a un problème monsieur ? Pour les cours.. c'est pas votre faute si je suis aussi mauvais. J'ai jamais été vraiment bon dans les langues, et le Japonais.. c'est comme le Français pour moi, c'est impossible à comprendre.

@Panda
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao   Dim 29 Jan - 21:17


La vie, c'est pas un kiwi - ft. Nam Jun

Il l'avait reconnu. Il l'avait immédiatement reconnu. De quelle manière n'aurait-il pu ne pas le reconnaître ? Ce gamin d'une vingtaine d'années avait pris en grippe le mauvais professeur, la mauvaise personne tout court. Lorsque Masao avait une dent envers quelqu'un, tant que sa haine n'était pas passée, il risquait de rapidement en venir aux mains et de s'énerver facilement. Après tout, il était aussi réputé pour ne pas se gêner et cogner lorsque cela le démangeait, alors pourquoi prendre des pincettes avec un étudiant qui n'en avait pas pris ? Déclencher une bagarre avec Hiroyuki avait été une réelle mauvaise idée ; sans doute la pire qu'il aurait pu avoir.
Sans lui appartenir (quoique), Hiroyuki était la petite chose préférée et protégée de Masao. C'était son homme, son confident, son ennemi et sans doute un million de qualificatif supplémentaire. Et Jun avait osé s'approcher de lui d'un peu trop près pour engager une rixe. Non, clairement, il n'avait pas pris la bonne décision ce soir-là. Surtout quand Masao ne rôdait jamais bien loin de son guitariste favori.
Ce fut pour cela que le nom de l'étudiant quitta les lèvres du professeur de japonais à peine la classe venait-elle de se terminer. Oh ! non, cela n'avait absolument rien à voir avec le cours, puisque Jun était un étudiant comme les autres, possédant des facilités et des difficultés selon les matières enseignées. Masao n'était pas inquiet à ce sujet-là, mais plutôt pour un autre qu'il ne tarderait plus à exposer à son interlocuteur - si celui-ci daignait bien vouloir se taire et le laisser parler.
Il balaya ses paroles d'un vague geste de la main avant de prendre la parole à son tour, son regard planté dans le sien.

« N'y a-t-il vraiment que le Français ou le Japonais que tu ne comprennes pas ? haussa-t-il la voix sans s'en priver. Il me semble que tu as des choses à me dire, n'est-ce pas, Jun ? »

Il avait déjà envie de cogner son interlocuteur tant celui-ci l'agaçait au plus haut point. Masao n'était pas bien grand (voire particulièrement petit par rapport au coréen), mais cela ne l'empêchait pas de se montrer intransigeant et d'être plutôt craint par ceux qui s'approchaient un peu trop près de son périmètre. Encore plus quand ils s'attaquaient sans se méfier de Hiroyuki.

« Alors ? Je t'écoute », ajouta-t-il sans baisser ses pupilles des siennes.

Intimider un étudiant n'était pas un de ces passe-temps favoris, mais là il s'agissait d'une histoire qui avait dépassé le cadre des études. Il souhaitait comprendre et obtenir des réponses avant que ses poings ne viennent à parler à sa place. Après tout, Masao était réputer pour ne pas se gêner dans ses actes ; sauf que cela serait triste d'en arriver aussi loin, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 382
✗ points de compétence : 531

MessageSujet: Re: La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao   Dim 29 Jan - 23:34

La vie, c'est pas un kiwi
Je fronçais les sourcils, quelque peu intrigué par ce que le professeur semblait suspecter. Il me regardait comme si j'étais une espèce d'animal en cage qui n'allait pas tarder à recevoir une sale teigne dans la tronche pour avoir fait une bêtise. Pourtant, j'avais beau me creuser la tête, je ne voyais absolument pas là où il voulait en venir. Les seules matières où j'avais des lacunes étaient celles que j'avais citées auparavant. Et ce à quoi il faisait référence, je l'ignorais totalement. Son regard se fasiait comme menaçant, grave, et je devinais comme ça que j'allais passer un sale quart d'heure. J'en ignorais encore la raison mais ça ne s'annonçait pas bon. Mais en face de lui, je tentais de garder mon calme. Est-ce que j'avais fais quelque chose de grave ? Pourquoi il ne me disait pas ce qui l'énervait tant directement ? J'ajustais la bandoulière de la sacoche de mon sac sur mon épaule, la tenant fermement. Si j'étais si serein, c'était aussi probablement parce que je n'avais plus la pression de me faire virer avant d'avoir parlé à Sun Hi.. J'avais réussi à l'approcher, à lui avouer qu'elle était ma demi-sœur. Et d'ici peu, nous allions peut-être pouvoir organiser une rencontre avec mon père. La première, qui répondrait à toutes les questions que je me pose depuis mon plus jeune âge. Le regard de mon professeur posé sur moi, je me sentais en revanche un peu plus oppressé par sa demande. Il réclamait une réponse immédiate.. et moi je n'en avais aucune. Comment lui avouer ça sans qu'il ne s'énerve ? Je n'avais pas manqué un seul cours ces derniers temps, alors je ne voyais en aucun cas ce qu'il me reprochait.  

- Sans vouloir vous offenser, m'sieur Kobayashi, je vois vraiment pas de quoi vous voulez parler. Je n'ai pas le souvenir d'avoir fait quelque chose en cours qui vous mettrait autant en colère. C'est à ce moment-là que je faisais le lien. ..A moins que vous ne vouliez pas parler des cours ?

Je levais un sourcil, tentant de chercher une cause à tout ça. Etant donné son regard, je me doutais bel et bien que j'étais sur la bonne voie. Il m'en voulait certainement pour une chose qui ne concernait pas mes cours, et hormis quelques entraînements clandestinaux interdits sans Mr Choi et ma bagarre de l'autre jour, je n'avais aucune autre piste. Mais il avait forcément vu le léger bleu qui ornait ma joue et les quelques égratignures sur mes mains, alors je penchais plutôt pour la première solution. Je laissais échapper un petit soupire, non pas d'agacement mais plutôt de soulagement. Je savais enfin ce qui l'agaçait, et ça allait certainement m'éviter de l'énerver encore plus. Je relevais donc les yeux vers lui pour enfin lui donner une réponse, pointant mon visage du doigt, ou du moins le bleu. D'autres problèmes m'attendaient maintenant.

- Je me suis juste un peu bagarré, mais c'est rien de grave, vraiment.

Autant minimiser les chose, non ? Même si je savais pertinemment que je n'étais qu'un piètre menteur à ce niveau.
@Panda
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao   Sam 11 Fév - 21:58


La vie, c'est pas un kiwi - ft. Nam Jun

Il le fixait là, de ses grands yeux d'abrutis - parce qu'il n'y avait pas d'autres mots pour les décrire. Masao venait de le coincer et de le prendre entre quatre yeux pour obtenir une explication à ce qui avait bien pu se passer avec son petit protégé. Si cet enfant continuait de jouer à ce petit jeu-là, il risquait très vite de perdre son sang-froid et de ne pas pouvoir se retenir.
Sur l'instant, il se contenta d'abandonner un long soupir avant de passer une main dans ses cheveux blonds. Nam Jun se mit à lui répondre, parlant encore et encore pour ne strictement rien dire d'intéressant avant de se rendre compte que ce n'était pas du tout ce qu'attendait son interlocuteur. Celui-ci croisa les bras sur sa poitrine, invitant silencieusement son étudiant à poursuivre ses propos.
Le professeur n'était pas idiot et avait bien sûr vu les hématomes et les différentes petites blessures qui ornaient les bras ou les poings de son élève. Il savait très bien ce que cela signifiait et il espérait que Jun soit suffisamment intelligent pour comprendre que c'était de cela dont il s'agissait.

« Mh-mh », fit simplement Masao.

Juste "un peu" bagarré ? Non, c'était bien plus que cela. Il s'était attaqué à une personne à laquelle il n'aurait jamais du s'attaquer. Hiroyuki était capable de se défendre tout seul, c'était certain, mais malgré cela, Masao n'était jamais bien loin. Il remettait simplement les points sur i, comme on disait. Mettre les choses au point n'était pas un problème pour quiconque. Cela faisait du bien à tous. Et c'était précisément ce qu'il souhaitait faire en ce moment même.

« Tu peux me parler un peu plus de cette bagarre ? J'ai pour horreur de voir mes étudiants arriver couverts de bleus, reprit-il en un léger sourire qui se voulait rassurant. A moins que tu ne saches à qui tu t'es attaqué, mh ? »

Il le mettait sur la piste et dans ses pupilles brillait une flamme qui ne risquait pas de s'éteindre d'aussi tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 382
✗ points de compétence : 531

MessageSujet: Re: La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao   Dim 19 Fév - 16:54

La vie, c'est pas un kiwi
Son silence se faisait lourd. Il avait juste acquiescé, comme s'il ne me croyait pas de toute façon. Comme si que tout ce que je savais faire depuis le début de cette conversation était de le pousser au bout de ses limites. Alors que bon.. ce n'était pas mon but premier, de chercher un prof et de me faire virer de Hyeosik pour ça. Même si j'avais réussi à me rapprocher de ma sœur, je pouvais toujours réussir ma scolarité et connaître une bonne vie professionnelle grâce à cette école. Ce n'était vraiment pas le moment de foutre le bordel dans ma propre vie privée. J'étais assez poisseux pour ça et il n'y avait pas à s'en faire. La poisse me rattraperait bien vite un jour ou l'autre. Je haussais un sourcil, intrigué cependant à sa dernière question qui m'avait surprit sur le coup. Qu'est-ce qu'il voulait dire exactement ?

- ..Pardon ? Je suis pas sûr d'avoir compris.. Vous connaissez le type avec qui je me suis battu ou bien ?

A son regard, on pouvait deviner que j'avais tiré dans le mille. Je grimaçais d'autant plus, me sentant de plus en plus mal à l'aise face à lui. Niveau poisse, j'avais dépassé toutes mes limites à ce niveau là. Je soupirais, bien conscient qu'en fait.. c'était mort pour moi. Fallait que je m'explique et rapidement avant qu'il ne se mette à se transformer en monstre impitoyable à la Choi Han Seol. Je relevais les yeux vers lui puis ajoutais tout en tentant de contrôler mes émotions afin d'avoir l'air le moins perturbé possible.

- Ecoutez.. ça peut arriver de se battre. Je ne l'ai pas envoyé à l'hôpital non plus, c'était pas mon but. J'étais un peu énervé, et vu que je suis impulsif.. c'est parti tout seul. Si c'est tout ce que vous souhaitiez savoir, je vais filer maintenant.

Sur ces mots, je faisais donc demi-tour sur moi-même afin de pouvoir fuir le plus vite possible. Parce que si tout ça tournait mal, c'est moi qui allait prendre le plus cher dans l'histoire.
@Panda
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao   Dim 26 Fév - 19:14


La vie, c'est pas un kiwi - ft. Nam Jun

Est-ce qu'il connaissait la personne avec laquelle son étudiant s'était battu ? Est-ce qu'il était sérieux de lui poser cette question ? Masao ne put s'empêcher d'esquisser un sourire moqueur envers lui. Hiroyuki était la personne la plus importante de sa vie, depuis des années maintenant. Il avait une sainte horreur que quiconque s'approche de lui, que quiconque lève la main sur lui. Leur relation était toute particulière, mais pour le professeur, il avait la seule possession sur Hiroyuki. Ils étaient liés, à travers tout, même s'ils se détestaient autant qu'ils s'aimaient.

« Ce n'est pas de lui dont tu dois avoir le plus peur, rit Masao, mais plutôt de moi. »

Il enfonça les mains dans ses poches, le jugeant de toute sa petite hauteur qui pouvait en impressionner cependant plus d'un. On ne dirait pas ainsi, mais Masao était un homme qui savait ce qu'il désirait, savait qui il était et de quelle manière il agissait depuis des années. Il ne fallait pas le prendre à la légère car ceux qui l'avaient fait l'avaient très vite regretté. Et en voyant la mine de Nam Jun, le professeur sut qu'il n'était pas très à l'aise vis-à-vis de cette conversation engagée.
Il reprit néanmoins la parole pour lui déclarer que cela pouvait arriver à n'importe qui, et bla, bla bla. Des paroles en l'air qui n'intéressaient clairement pas le plus âgé. Il l'écouta quand même, l'air blasé. Plus il parlait, plus il avait l'impression qu'il s'enlisait ; et, bien sûr, il chercha à mettre un terme à cela en s'éloignant de son professeur. Celui-ci, surprit, ne mit que quelques secondes à réagir pour le saisir par le bras et le plaquer contre le mur le plus proche.

« Tu penses que tu vas t'en tirer comme ça ? Je n'ai pas eu les réponses que je cherche. Pourquoi t'es-tu battu avec Hiroyuki ? Parce que oui, le "type" a un prénom comme toi, Jun. »

S'il avait été plus ou moins amical et compréhensif envers lui jusqu'à maintenant, tout cela prenait désormais un tout nouveau tournant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 382
✗ points de compétence : 531

MessageSujet: Re: La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao   Sam 4 Mar - 1:37

La vie, c'est pas un kiwi
Surprit par ses paroles, je reste bouche-bée. Wait.. il vient de me menacer ? C'est un professeur pourtant, ils sont pas censés aller jusque là. Mais on dirait bien que celui-ci est déterminé à ne pas me lâcher la grappe. Et il me le fait comprendre tandis que je continue de m'approcher de la sortie en ignorant ses dires de telle sorte à ne pas empirer la situation. Je lâche un petit gémissement de surprise lorsqu'il me plaque au mur mais essaie de ne pas flancher. Je ne vais pas me laisser abattre par un professeur, si ? Je m'écrase tout de même un minimum, parce que l'on m'a tout de même apprit à respecter la hiérarchie et que même s'il me traite comme un moins que rien, je ne compte pas réagir de la même manière.

- Je vous l'ai dit. J'étais simplement énervé, une mauvaise journée comme une autre.. et puis c'est tombé sur lui. On s'est engueulés, on s'est poussés et étant donné que je suis impulsif, j'ai pas pu m'empêcher d'envoyer le poing. Cette bagarre était insignifiante. Je n'ai rien de spécial contre ce.. Hikoyuri. Mon but n'était pas de l'envoyer six pieds sous terre.. J'ai juste manqué de me retenir, parce que j'ai beau travailler sur mon impulsivité chaque jour depuis des années, ça ne se soigne pas comme ça. Je peut vous promettre que si j'étais amené à le croiser, je ne recommencerais pas.

Je baissais les yeux sur sa main tenant fermement le col de mon tee-shirt.Je ne voulais pas non plus me montrer impulsif envers mon professeur, mais quelque part, je ne me sentais pas en sécurité. Et si je ne me sentais pas en sécurité, je savais totalement réagir en défense. Mes années d'entraînement au Kung Fu me l'avaient apprit. Je posais doucement ma main sur son poignet en ajoutant de manière calme.

- Vous n'avez pas besoin d'en faire autant. Tout le monde pense à tort que je suis dangereux, que je suis un sale délinquant. Mais je me bat seulement si je me sens énervé contre quelqu'un ou en danger. On a des lois, au Dojo, vous savez.

Le message se voulait au moins clair.
@Panda
Revenir en haut Aller en bas

La vie, c'est pas un kiwi - Ft Masao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» sunshine kiwi ♦ keep on believin'
» Kiwi - Le lézard masqué (ou pas)
» Présentation - Docteur Kiwi
» Présentation de Plume de Kiwi || [A FINIR AVANT LE 21 MAI ]
» Du LA ? Des dès ? Mais si c'est possible (avec la carte kiwi) !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP abandonnés-