“(-18) A un ou deux pétard près feat Hannie ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 26/11/2016
✗ nombre de messages : 144
✗ points de compétence : 342
Localisation : Sur le tatami

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Sam 11 Mar - 20:54

A un ou deux pétards près...
J'ai comme l'impression qu'il a parfaitement compris. Qu'il a compris que je fuyais ce moment. J'ai l'impression aussi qu'il est à un niveau bien au dessus de moi, ouais, c'est pas souvent que j'affirme ça mais j'ai vraiment l'impression qu'il est bien plus malin que moi. Ouais... Maintenant que j'y pense, ça doit pas être bien dur d'avoir un Q.I plus haut que le mien... Au moins, je l'avoue et je l'accepte hein ! J'suis con ouais, et alors? Y'a beaucoup de gens cons ici et en tant que bon con qui se respecte, je peux parfaitement sentir quand quelqu'un est pire ou diffèrent de moi. J'ai l'impression que lui est bien diffèrent, et pourtant, en même temps on se ressemble un peu. C'est vraiment compliquer d'expliquer ce genre de chose, mais j'ai l'impression qu'une laisse imaginaire me relie à ce gars. Je serre un peu les dents à cette pensée. C'est pas très agréable ce sentiment.

Je le regarde hausser les épaules. Il ne montre aucun sentiment, il ne me dévoile que ce sourire ne quittant plus ses lèvres. Ca a l'air de lui aller, tant mieux, parce que j'aimerai bien qu'il ne voit jamais dans l'état pitoyable dans lequel ce mec m'a vu. Si quelqu'un d'autre me voit dans cet état, je le tuerai. Mais si c'est lui... Je serai dans la merde, donc mieux vaut échapper à ce problème. Ou en tout cas l'échapper le plus longtemps possible. Je souris à son clin d'oeil. C'est bon c'est bon Han Jae, j'ai très bien compris ce que tu voulais !

Il me demande comment je compte faire pour acheter de l'alcool et si j'ai de l'argent. Comme si ! Voler c'est bien plus facile que sortir son porte monnaie ! Et quand je dis "bien plus facile" je pèse mes mots ! Un certain doigté qu'il dit. Mooh, je doute à aucun moment qu'il ne l'est ce fameux doigté lui ! Je suis sûr que je peux lui confier cette tâche ! Il rit et je souris en avançant avec lui vers la supérette. On arrive finalement devant la supérette, je souris. Ca m'avait manqué ce sentiment, cette fausse impression d'être quelqu'un d'important, un bad boy indétrônable. J'aime, j'aime tellement cette impression ! Même si elle n'est que pendant un court moment, pendant ce court moment je me sens tellement mieux. Il me regarde, je me tourne vers lui, un demi-sourire malicieux sur le bas de mon visage. Mon sourire disparaît. Est-ce que j'ai bien compris? ... Je... Comprends ce sentiment putain !

- " Eh bah ça sera notre première fois à tout les deux ! "

Je lui donne une petite claque sur les fesses comme pour le motiver. Un sourire étire à nouveau mes lèvres. Il va falloir qu'on trouve une bonne stratégie ! Je me demande si ce n'est pas plus facile quand on est tout seul d'ailleurs, m'enfin bref ! C'est plus le moment de rebrousser chemin. Je lui explique donc le plan que j'ai derrière la tête.

- " Ok, voilà c'qu'on va faire... Tu vas t'occuper du gérant de la supérette, il me semble qu'il est tout seul le soir, ça sera easy ! Moi, je vais chercher les bouteilles et on se casse en courant après. Ca sera vraiment facile. Tu verras ! "

Je lui lance un petit regard, lui tirant la langue au passage. Je suis vraiment un sale gosse, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas laissé aller. J'entre dans la supérette, le laissant me suivre, je pars vers le rayon bien particulier en question. Je lui jette un petit coup d'oeil lui laçant comme un message codé ainsi lui donnant le top départ pour sa diversion. Je mets ma capuche, remarquant la petite caméra dans un des coins de la pièce, j'attrape une, puis deux bouteilles de champagne. C'est bas de gamme ici, mais c'est déjà pas mal comme prise. Une fois les deux bouteilles dans ma veste, je me dirige vers un autre rayon, attrape cette fois-ci une bouteille de coca-cola, puis un paquet de mentos. Oui, oui, vous savez l'idée qui vient de me traverser l'esprit, oui, oui, c'est une bonne idée de merde comme je les aime ! J'ouvre la bouteille une fois près de la caisse et Han Jae et fourre des mentos dans la bouteille de soda avant de viser avec mes skills de ouf le pauvre gérant. Eclatant de rire à ma propre mauvaise blague, les deux bouteilles de champagne sous le bras, je chope Han Jae et l'entraîne en courant hors du magasin. Je me demande ce qu'il a bien pu lui dire pour lui attirer l'attention !

On court jusqu'à être suffisamment loin de la supérette, là je ralentis essoufflé. Je rigole en même temps, c'est dur de respirer dans ce genre de condition. C'était vraiment putain de marrant. Je pose les bouteilles et m'assois par terre, soupirant, satisfait de cette escale dans cette supérette. Pauv' vieux quand même, j'suis vraiment un bâtard de sale gosse.
@Panda

_________________

« warning i can bite too »
Sookie ▬ La vie est une chienne après tout, alors défoule-toi. Frappe, insulte, humilie, n'aie aucune pitié, sois égoïste. Et ainsi peut-être tu auras l'impression d'être quelqu'un d'important et de fort. (c) Myuu.BANG!
 

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 22/06/2016
✗ nombre de messages : 251
✗ points de compétence : 661
Localisation : Soit avec In Su, soit avec Yung Sook.

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Dim 19 Mar - 10:29

A UN OU DEUX PÉTARDS PRES...
FT NOH YUNG SOOK



“La folie est nécessaire pour faire un pas de plus”


Non, vraiment... N'importe quel gay ou bi voudrait se retrouver derrière ce gars !.. Quoi que devant aussi c'est pas mal... Faut vraiment que j'arrête de penser à ce moment-là. Ah, comment ne pas y penser aussi, c'était tellement bien... Mais vu l'état dans lequel il m'a mit, j'aimerais vraiment et sincèrement prendre ma revanche. Sauf, que lui il a l'air d'avoir peur de ça, et d'éviter cette éventualité... Je pourrais peut être lui en parler ?... Hein ? Non, Han Jae t'es pas en couple avec lui putain ! Je lui jette un vif coup d’œil, avant de sentir une chaleur soudaine monter jusqu'à mes joues, et putain on dirait une adolescente en chaleur !

Je détourne le regard, gardant mon sourire quasiment confiant avant que l'on n'établisse un plan pour faire nos sales gosses chieurs dans cette petite supérette. S'attaquer à un vieux, c'est vrai que c'est dégueulasse mais c’est tellement drôle. Mon sourire s'agrandit encore plus lorsqu'il me répond que lui aussi, ce sera la première fois qu'il fera une connerie avec quelqu'un. Il me dit ça avec le sourire, sans oublier de me donner une petite fessée. Hum... Il devrait pas jouer avec moi, il le sait pourtant...

"Oh, tu sais... Il y a une première fois à tout." 

Je le regarde malicieusement, me léchant les lèvres un sourire malsain décorant celles-ci.
Suite à ça, je l'écoute m'expliquer son plan. En gros, je suis la diversion, pendant que lui il vole les bouteilles. Hum, je sais ce qui va le divertir le vieux, moi. Je souris, amusé.

"Pas de soucis. Il ne te verra même pas passer à l'arrière de la boutique." 

Un clin d’œil suit ma phrase, alors que je sors mon masque anti-pollution de la poche de ma veste pour le mettre histoire de cacher une grande partie de mon visage. Nous entrons dans la supérette, Yung Sook passe devant moi pour se diriger vers l'arrière du magasin progressivement, alors que je reste vers le premier rayon, le plus proche possible du gérant qui déjà nous regarde un peu bizarrement. En partant, il me jette un petit regard pour me dire de commencer ma petite diversion tout en mettant sa capuche pour les caméras. Je souris, avant de me tourner vers le gérant, et de me diriger vers sa caisse.

"Bonsoir Ahjusshi..." Je souris, venant m'appuyer contre sur le comptoir de sa caisse. "Dites-moi, vous connaîtriez pas un bar gay dans le coin ? Ah, j'ai une sale envie d'écarter les cuisses vous pouvez pas savoir à quel point !" Je souris sous mon masque, et ce sourire on peut le voir de très loin. Par contre, ce qui me fait bien rire c'est la tête que me sert le vieux ! Oh cette tête, elle est magnifique ! Elle est entre le dégoût, la surprise et l'envie soudaine de me jeter dehors. Alors j'enchaîne... "Oh, ne faîtes pas cette tête, le vieux, vous savez c'est tout à fait normal qu'un homme puisse aimer un homme ! Sinon, la prostate elle ne servirait pas aussi de point G pour nous... Han, quand même, hétéro ou pas se faire prendre par derrière tout le monde devrait essayer." Je souris, riant presque alors que le vieux finit enfin par me répondre en me gueulant quasiment dessus, me criant de sortir de son magasin. Ah, les vieux, ils sont pas croyable à s'offusquer pour si peu ! 
J'entends par la suite des pas arriver vers nous, je tourne vite fait la tête en voyant Yung Sook et éclate de rire quand il fait son mélange mentos-coca pour asperger le vieux de la tête aux pieds. On détale en courant le plus vite et le plus loin possible avant de s'arrêter bien à l'écart de tout ça.

Je ris encore un peu, tentant de reprendre mon souffle. Ah, ça faisait longtemps que je n'avais pas ris comme ça. Et c'est encore mieux de le faire avec quelqu'un d'appréciable. Je souris, posant mon regard sur lui... Même le voir rire et sourire ainsi me fait plaisir. Ça me rend joyeux. La pluie commence peu à peu à s'abattre sur nous, mis je m'en fiche un peu pour le moment. Je retire mon masque que je range dans ma poche, avant de m'approcher de Yung Sook et de saisir son visage entre mes mains pour l'embrasser. Les yeux à demi-clos, je le regarde pendant ces quelques secondes où nos langues s'unissent. Je finis par me détacher de lui, me léchant les lèvres devenues humides.

"C'était vraiment sympa. On remet ça quand tu veux..." Je lui souris un peu, avant de reprendre en levant le regard vers le ciel. "On devrait aller chez moi, il commence à pleuvoir fort. Puis au moins t'auras des fringues de rechange. Aller, amène-toi !"

Je commence à me diriger vers mon appartement, le traînant presque avec moi, histoire d'être sûr qu'il me suive. Non, vraiment il est impossible à nier ce foutu sentiment. Comment j'ai pu tomber... Amoureux aussi facilement ? C'est vrai ! On s'est battu, on a baisé sauvagement, on a fumé un joint et volé une supérette ! Pas de quoi éprouver quoi que ce soit pour ce type... Et pourtant.
Comme je n'habite pas très loin, nous arrivons assez vite devant l'immeuble ou j'habite. Et vraiment, vu la façade, on voit de suite que les appartements ici ne coûtent pas vraiment cher et qu'ils doivent avoir une sale gueule. Ce qui est le cas, mais bon. On entre dans le hall, avant de monter les trois premiers étages et de nous retrouver devant ma porte.

"Oh, au fait... Évite les gros mots, tout ça. Ma mère n'aime pas trop ça, ce serait sympa de ta part." Je souris un peu, avant d'ouvrir la porte et de laisser passer Yung Sook avant moi pour fermer derrière. Je repasse devant, me dirigeant vers la pièce principale de l'appartenant, nous servant de salon, salle à manger et cuisine en même temps. Je souris en voyant ma mère derrière les fourneaux. "Je suis rentré ! Oh, au fait, j'ai ramené Yung Sook avec moi, comme il pleut et-"

Je me fais très vite interrompre par ma figure maternelle qui s'est vite empressée de me prendre dans ses bras et de me couvrir de bisous... J'avoue, j'aurais voulu qu'elle ne fasse pas ça devant lui. Puis elle me coupe aussi la parole. 

"Ooooh ! Le fameux Yung Sook dont tu m'as parlé ! Han..." Elle regarde fixement notre invité, avant de sourire presque naïvement et innocemment. "Vous êtes en couple ? Vous sortez finalement ensemble ?"

Maman... 


_________________
"A lot of Inspiration is needed"
"I’m dizzy when I see you And my head’s mess Also when I hold you in my arms" - Kim Jonghyun, Inspiration × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 26/11/2016
✗ nombre de messages : 144
✗ points de compétence : 342
Localisation : Sur le tatami

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Dim 19 Mar - 14:40

A un ou deux pétards près...
On court sous la flotte. Tout les deux essoufflés à force de courir tout en riant. C'était vraiment un bon coup ! Je le regarde, il rit de bon cœur. Il est... putain de beau quand il rit. Je me surprends même à le fixer et à me perdre dans des pensées digne d'une gamine rêvant de sortir avec sa star préféré. Je crains sérieux. Il me sourit une nouvelle fois en me disant qu'on pourrait remettre ça et j'acquiesce d'un hochement de tête. Je suis carrément d'accord. Et puis toutes les excuses sont bonnes pour traîner un peu plus avec ce gars. Je n'ai pas d'explication à cette envie, mais en tout cas j'ai vraiment envie de passer encore plus de temps avec ça. La pluie s'intensifie, on va finir tremper à ce rythme là putain... Alors que je soupire en réajustant ma capuche, Han Jae attrape mon visage entre ses deux mains et m'embrasse à pleine bouche. Je ne bouge pas et profite même du baiser, jouant avec sa langue. Ce contact pourrait me rendre fou, ses lèvres sont douces et puis... et puis... Où est passé le grand Yung Sook?! Il se détache avec un nouveau petit sourire.

Il m'entraîne avec lui en me disant qu'il pleut donc qu'il doit me ramener chez lui. Je ne vois pas trop le lien, ça me dérange pas d'être mouillé, c'est pas bien grave après tout... Il rajoute qu'au moins j'aurais des fringues de rechange. J'ai comme l'impression qu'il a autre chose derrière la tête. Mais je n'ai pas le courage de me débattre bon sang... De toutes manières il ne me laisse pas vraiment le choix, sa poigne ne se desserre pas avant qu'on arrive devant ce que je devine être son immeuble. Vu la gueule du délire, je pense pas qu'il vienne d'un milieu très aisé hum... Ceci dit moi non plus... Ca fait du bien de se dire que j'suis pas le seul, je pensais sincèrement que cet institut grouillé exclusivement de richoux, mais il me prouve le contraire. Il a dû avoir une bourse, comme moi. Je ne l'ai jamais vu à l'oeuvre dans sa discipline mais je suis assez sûr qu'il est plus que doué. Ouais, c'est pas mon genre pourtant de faire des compliments, il en a de la chance lui...

Avant qu'on entre il me demande d'éviter les "gros mots" avec sa mère, apparemment elle n'aime pas ça. Hum... J'me demande ce que je vais dire si je n'ai pas le droit de dire de vulgarités, je parle quasiment que comme ça moi... Il ne me laisse pas vraiment le temps de réfléchir plus longtemps à ce problème et ouvre prestement sa porte avant de me pousser limite à l'intérieur. Il me laisse passer devant et j'observe un peu l'intérieur de chez lui. C'est pas ouf, mais j'ai l'impression que c'est déjà plus accueillant que chez moi. A peine eut-il pu faire deux pas vers sa mère dans la cuisine que celle-ci le prit dans ses bras pour couvrir son visage de bisous. Je les regarde, incrédule. Ah. Je n'avais jamais vraiment vu ce genre de scène, c'est pas non plus vraiment ce que je vivais moi. Je ne sais pas trop quoi en penser, je reste donc en retrait, silencieux. Elle ne le laisse même pas rajouter quoi que ce soit qu'elle s'exclame. Dont il lui a parlé? ... Qu'est-ce qu'il a bien pu lui dire sur moi?

Je ne sais pas si je veux savoir en fait... Peut-être qu'il fait parti de ce groupe de personnes disant ABSOLUMENT TOUT à leurs parents dont leurs ébats. Hum... Je ne sais pas, après tout je ne connais pas vraiment ce type. Elle me fixe, me scannant de la tête au pied. Je me racle un peu la gorge, gêné par son regard ne voulant pas se détacher de moi. Elle reprend alors, demandant très fort si nous sortons finalement ensemble. Je manque de m'étouffer. Quoi?

Mon visage vire au rouge cramoisi. Qu'est-ce qu'il a pu lui dire sur moi? Pourquoi je rougis? Ca vire à la catastrophe... Ooooh merde... Voilà pourquoi je ne voulais pas aller chez lui, j'avais senti les situations gênantes venir... Mais ceci dit, je ne m'attendais pas vraiment à ça. Sa mère demande ça si naïvement en plus, je n'aurais jamais le courage de la briser. Et puis, est-ce qu'Han Jae a parlé de moi comme ça? Je suis vraiment perdu et aussi particulièrement gêné. Je n'ose rien dire de peur de faire mauvaise impression à sa mère ou d'instaurer une situation encore plus gênante que celle-là si c'est encore possible. Et puis pourquoi je veux faire bonne impression moi? C'est vraiment bizarre de ma part... Et puis c'est dur pour moi de faire bonne impression bon dieu, j'ai l'air d'avoir une faculté particulière pour faire mauvaise impression plutôt.

J'ai du mal à déglutir, j'ai chaud tellement je rougis. Ca craint de ouf. Je passe une main sur mon visage et souffle doucement histoire de me calmer un peu. Ca va, j'ai réussi à un minimum me calmer. Les questions fusent dans ma tête, ça aussi c'est vachement chiant. Je réussis à finalement relever les yeux vers la mère et le fils, espérant que ce dernier n'est pas remarqué ma puissante prise de couleur, même si c'est dur de voir autre chose que ça.
@Panda

_________________

« warning i can bite too »
Sookie ▬ La vie est une chienne après tout, alors défoule-toi. Frappe, insulte, humilie, n'aie aucune pitié, sois égoïste. Et ainsi peut-être tu auras l'impression d'être quelqu'un d'important et de fort. (c) Myuu.BANG!
 

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 22/06/2016
✗ nombre de messages : 251
✗ points de compétence : 661
Localisation : Soit avec In Su, soit avec Yung Sook.

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Dim 19 Mar - 21:22

A UN OU DEUX PÉTARDS PRES...
FT NOH YUNG SOOK



“La folie est nécessaire pour faire un pas de plus”


Hum... Vraiment, plus gênante que ça comme situation, ça n'existe pas... Je regarde vite fait Yung Sook, qui vire de cette couleur si blanche à une couleur à la limite du rouge cramoisi. Je ne l'ai jamais vu comme ça, et en même temps je le comprend. Je dois avouer que moi aussi, je ne suis on ne peut plus gêné, mes joues virent elles aussi au rouge... Déjà qu'elle m'a couvert de bisous devant lui, alors là, c'est le comble. Je le vois passer sa main sur son visage, comme s'il était extrêmement gêné. Bon sang, maman arrête de parler ! C'est alors à ce moment qu'un grand sourire plus que gêné apparaît sur mes lèvres.

"Mamaaan, c'est gênaaant... Tiens, tu as dis que tu ferais des crêpes aujourd'hui, alors fais des crêpes s'il te plaît !"

Sérieux, on dirait une scène comique tout droit sortie d'un manga ! Je la regarde, et la voilà qui me fait une moue plus que mignonne... 

"-Mais moi je veux savoir si mon fils a enfin trouvé quelqu'un... Tu m'as parlé de lui avec tellement de passion, et-" Je la stope, mettant ma main devant sa bouche, mon visage devenu complètement rouge. "Non, je t'ai juste dis que je m'étais fais un ami c'est tout maman ! Aller, vas faire des crêpes, c'est bien les crêpes, c'est bon les crêpes !" Ses paroles sont étouffées par ma main, qu'elle finit par mordre pour que je la lâche. Bon sang, maman arrête s'il te plaît, c'est gênaaaant !

"-Il y a déjà eu des bisous ? Han, vraiment, vu comme mon petit Hannie m'a parlé de toi Yung Sook, je suis sûre que tu dois être quelqu'un de bien !" Je passe ma main sur mon visage, ne sachant plus ou me mettre, je finis par prendre Yung Sook avec moi et l'emmène dans ma chambre, puis juste avant que je ne ferme la porte... 

"On n'oublie pas de se protéger les enfants !"

Je soupire fortement, avant de sortir ma tête de ma chambre, rouge comme une tomate, en criant un joli: "Mamaaaaan !" Je ferme la porte, avant de la rouvrir pour ajouter quelques mots. "Et tu toques, avant d'entrer s'il te plaît !.. Et t'as pas intérêt à écouter à la porte !" Je ferme à nouveau la porte, avant de regarder Yung Sook avec un air extrêmement gêné. Qu'est-ce qu'il doit penser de moi maintenant, oh lalah... Oui, j'ai un amour presque fusionnel avec ma mère et alors ?Aaaah ! C'est gênaaant... Et puis pourquoi je réagis comme ça moi ?!

"Hum, désolé, enfin... Elle n'a pas l'habitude que je ramène du monde ici... Oh, et je ne lui ai pas raconté notre bagarre, ni ce qui s'est passé chez la psy... T'en fais pas je ne lui raconte pas absolument tout à ma mère... Et puiiis... Oh, la honte." Je soupire, passant ma main sur mon visage. "Fais comme chez toi, je vais te passer des fringues de rechange." 

Je soupire à nouveau, avant de me diriger vers mon placard et de lui passer de quoi se changer. Je sais très bien que rester sous la pluie, ça ne l'aurait pas gêné le moins du monde mais... C'est une excuse pour moi, histoire de passer plus de temps avec lui... Je lui jette un t-shirt et un pantalon, avant de me changer sans vraiment de gêne devant lui. Il a vu pire, faut le dire ! 
Et puis bon... Je ne l'ai pas emmené par hasard chez moi, et surtout dans ma chambre... Je ne sais pas si je patiente ou... Puis merde. Je finis par m'approcher de lui, commençant à l'embrasser mais, je le sens bien réticent. Ce qui me stop net, et me fait soupirer.

"... Pourquoi ça te fait si peur ?" Je le regarde, le regard presque vitreux d'envie. Mais, je me retiens. Parce que je suis passé par là, cette peur si présente... C'est encore pire quand on tombe sur une brute. "Tu sais, si c'est ta première fois je peux comprendre, je ferais doucement... Ou bien... Il s'agit d'autre chose..."

Mon regard reste posé dans le sien, mes joues sont encore rouges mais très vite je me calme, attendant sa réponse.


_________________
"A lot of Inspiration is needed"
"I’m dizzy when I see you And my head’s mess Also when I hold you in my arms" - Kim Jonghyun, Inspiration × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 26/11/2016
✗ nombre de messages : 144
✗ points de compétence : 342
Localisation : Sur le tatami

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Lun 20 Mar - 22:33

A un ou deux pétards près...
J'aimerai bien disparaître là franchement. J'ai limite l'impression d'être de trop. Je n'avais jamais eu à faire face à de telle situation. Au grand jamais ! Et ça faisait un bail que je n'avais pas rougi comme ça. Et je dois avouer que ce n'était pas vraiment une sensation m'ayant menti... Comme quoi je me redécouvre avec ce gars. Je pensais que c'était plus possible pour moi de m'amuser, de rire de bon cœur sans me forcer, de prendre mon pied. J'avais un peu "oublié" tout ça. Et ça fait du bien de me dire que finalement, je suis pas un "monstre" comme disent ma famille et mon entourage mais plutôt, une personne normal... Peut-être carrément normal en fait... Bon. Je devrais pas espéré à ce point en fait, si j'ai des médocs à prendre et que je suis suivi par une psy, c'est peut-être que je suis pas totalement normal... M'enfin bon, j'aimerai bien croire à ce mensonge, peut-être que comme ça finalement je me sentirai mieux.

Je reviens rapidement à la réalité lorsqu'Hannie essaye de retenir un peu sa mère de complètement le balancer. Je la soupçonne de n'absolument pas savoir tenir sa langue. Elle continue d'ailleurs, sans la moindre gêne en rétorquant à la proposition presque forcé de son fils l'invitant à repartir faire des crêpes qu'elle voulait absolument savoir si son fils avait trouvé quelqu'un. Elle rajouta qu'il avait parlé de moi avec tellement de... "Passion". Mes joues reprennent leur couleur rouge foncé contrastant tant avec la couleur pâle de mon cou. Il la stoppe à temps en lui mettant sa main devant sa bouche. Sa mère a l'air infernale, mais dans le bon sens du terme je suppose. Elle a l'air particulièrement dynamique lorsque cela concerne la vie sentimentale de son fils et continue à me gêner davantage en demandant si il y avait eu des bisous. Ma gêne fût remplacé par un profond malaise plein de culpabilité lorsqu'elle affirma qu'elle était sûre que j'étais quelqu'un de bien. D'après la majorité des gens m'entourant, ce n'est pas le cas... J'ai l'impression de limite faillir à ma tâche...

Je n'ai jamais ressenti une telle culpabilité. J'en ai toujours rien eu à foutre du ressenti des gens et de leurs espoirs et ou peurs me concernant. Je n'y accordai pas la moindre importance à leur putain d'avis de merde, mais là... Quand ça concerne la mère d'Han Jae, qui doit être la seule personne assez naïve sur cette planète pour croire plus de deux secondes que je suis quelqu'un de bien... Ca me la fout mal... Je n'ose même plus relever son regard, tellement j'ai honte. Mais honte de quoi?! D'être un connard doublé d'un sale gosse? Y'a même pas quinze minutes, ça ne me dérangeait pas le moins du monde pourtant... J'ai de plus en plus de mal à comprendre. Mais je n'ai pas eu le temps de réfléchir plus longtemps à ça qu'Han Jae me tirait déjà jusque dans sa chambre alors que sa mère nous conseille de bien nous protéger. Je cache mon visage d'une main. J'ai envie de disparaître là, vraiment... Trop de malaise d'un coup bon dieu...

Han Jae a passé sa tête hors de sa chambre pour hurler un grand "mamaaaan" digne d'une scène comique. Comme pour m'aider à me décomposer encore plus il lui déconseille par la suite de venir sans toquer et d'écouter à la porte. Qu'est-ce qu'il a derrière la tête au juste? J'ai bien peur de le savoir, rien que cette pensée me fait frissonner... De dégoût ou de peur, je ne sais même pas... Mais rien contre lui... J'aime bien Han Jae moi, enfin... Ouh la... Qu'est-ce que je dis encore une fois moi? Je suis en train de m'emmêler tout seul dans ma tête là hein? Il me regarde, je soutiens son regard. On a l'air à peu près autant gêné l'un que l'autre... C'est une... Bonne chose? Il m'assure ensuite que sa mère n'est pas au courant pour... Tout en fait. Notre première rencontre et la violence de celle-ci, ainsi que notre seconde rencontre juste... Incroyable? J'ai du mal à mettre des mots là-dessus, mais c'était puissant en tout cas... Il soupire, tout aussi honteux que moi, passant une main sur son visage encore rouge. Je hausse les sourcils, comme par compassion.

Il me lance de quoi me changer, ce que je fais sans la moindre gêne. Il fait pareil, aussi neutre que moi. J'ai peur de la suite. Il l'a parfaitement senti, je le sais... On a pas besoin de mots pour communiquer, c'est ça le plus bizarre... Rien que dans nos regards, on peut se comprendre mutuellement. Il s'approche dangereusement de moi, j'ai du mal à avaler ma salive alors qu'il se penche simplement sur moi pour m'embrasser. Ses lèvres sont toujours aussi douces et chaudes. Il soupire, est-ce qu'il est exaspéré par mon comportement? Je sais pas pourquoi, mais à lui non plus je ne veux pas lui déplaire... J'ai pas d'explications à ça non plus... Il me demande brusquement pourquoi j'ai peur. Je fronce les sourcils en marmonnant un faible: " j'ai pas peur... " n'étant rien de plus qu'un beau mensonge. J'en tremble tant j'ai peur. Tout ces mauvais souvenirs qui refont surface... Il me donne envie de chialer... Mais je ne ferais pas ça devant lui... Il me reste encore un minimum d'amour propre...

Il insiste... Il est trop proche de moi... J'ai peur putain, tellement peur... Mais j'oserai jamais lui dire. Ma gorge est nouée, je suis partagé. Est-ce que je devrais lui dire? Qui me dit qu'il n'ira pas le répéter à tout le monde après? Qu'il ne se foutra pas de ma face? Mes poings se serrent sur mes cuisses, tellement que mes phalanges en deviennent blanches. J'hésite... Je ne l'ai jamais dit à personne, à aucun éducateurs, à aucun de mes deux parents, à aucun keufs... Je n'ai jamais raconté le calvaire que j'avais vécu pendant plus d'un an à personne, de peur qu'on se moque de moi. Un long silence s'en suivit... Mes lèvres se pincèrent alors que mes yeux étaient étrangement brillants... Je ne sais pas si j'ai envie de lui raconter. Les secondes s'écoulaient, ses yeux ne se détachaient pas de moi. Je finis par me lancer, me disant que je n'avais plus rien à perdre après tout...

- " Si tu le répètes à qui que ce soit... Je te tue, ok? "

Je le regarde dans les yeux, ce n'est rien de plus que des menaces en l'air, m'enfin ceci dit... Si il venait à le répéter... Je ne sais pas jusqu'où je pourrais aller pour le faire taire. Je prends une aussi grande inspiration que possible. Même ma psy, ma couillonne de psy, ne le sait pas. Je ne lui ai jamais dit. Je ne l'ai jamais dit à personne.

- " J'te préviens, l'histoire va être longue et chiante hein... "

Bah quoi c'est vrai ! Oh et puis c'est son problème ! C'est lui qui m'a demandé, mais je peux pas lui balancer la cause de mon traumatisme juste comme ça, il faut que je lui explique quelques trucs déjà... Je suis sûr qu'il en rien à foutre mais bon...

- " A 14 ans, mes parents ont voulu se débarrasser de moi, parce que j'étais un gosse chiant qui faisait beaucoup trop de problèmes. Alors ma mère m'a placé dans une maison de redressement ou je sais pas quoi, t'sais les merdes du style et... Pff, bah ça c'est mal passé là-bas et... Je... me suis fait... violé... par un de mes camarades de dortoir plus âgé que moi... A plusieurs reprises... Depuis... J'ai... J'ai peur de tout ça... Et puis... je... "

Plus aucun son ne veut dépasser la barrière de mes lèvres, tout est bloqué dans ma gorge et je laisse mes larmes débordées alors que je cache mon visage dans mes bras. Je suis minable... Une grosse merde... Si seulement... J'avais su me défendre à cette époque... Il a détruit ma vie ce bâtard... Et v'la que je chiale comme une gonzesse devant le mec que je voulais considérer comme mon rival... Mais c'est pas mon rival... C'est... Putain, je sais pas... Je veux juste calmer ces putains de sanglots, il va me prendre pour quoi lui maintenant !
@Panda

_________________

« warning i can bite too »
Sookie ▬ La vie est une chienne après tout, alors défoule-toi. Frappe, insulte, humilie, n'aie aucune pitié, sois égoïste. Et ainsi peut-être tu auras l'impression d'être quelqu'un d'important et de fort. (c) Myuu.BANG!
 

   


Dernière édition par Noh Yung Sook le Ven 24 Mar - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 22/06/2016
✗ nombre de messages : 251
✗ points de compétence : 661
Localisation : Soit avec In Su, soit avec Yung Sook.

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Jeu 23 Mar - 15:06

A UN OU DEUX PÉTARDS PRES...
FT NOH YUNG SOOK



“La folie est nécessaire pour faire un pas de plus”


Nous voilà enfin tranquilles, bien que ma mère ait réussi à pousser cette malaisance à son paroxysme. Nous sommes actuellement tous les deux aussi gênés l'un que l'autre. Je le regarde, alors qu'il hausse les sourcils en signe de compassion. Je soupire à nouveau, un petit sourire aux lèvres avant de lui balancer des vêtements de rechange. Nous nous changeons sans gêne, bien que j'en profite un peu pour me rincer un peu l'oeil... Vraiment... Qu'est-ce qu'il est beau ce mec...

Puis, je finis par m'approcher de lui avec une envie sans nom... Je l'embrasse, mais sa peur est tellement présente... J'ai beau être un enfoiré de première, je sais ce que ça fait que d'avoir peur comme ça de ce genre de chose. Alors je finis par lui demander directement pourquoi il a si peur... Bien sûr, sa fierté prend un peu le dessus et lui fait répondre un petit "J'ai pas peur" très peu convaincant. Je soupire à nouveau, le regrardant droit dans les yeux. Vraiment, sa peur se sent à des kilomètres. Il tremble comme jamais, et ça m'étonne bien de le voir dans cet état. J'attends qu'il se calme, ne disant rien. Il finit enfin par se décider, me disant très clairement que je dois garder tout ça pour moi. Ma réponse est traduite par un simple hochement de tête.

"C'est pas grave si c'est long et chiant tu sais... Si ça t'aide."

Plus sincère que cet Han Jae là, vous ne trouverez pas. Genre... Vraiment. Alors je l'écoute, le regardant sans trop le fixer non plus. Mais autant dire que ça me choque un peu que ses parents, et surtout sa mère, aient voulu se débarrasser de lui... Je sais pas, c'est dégueulasse de faire ça a son propre enfant. Mais le pire reste à venir... J'écarquille un peu les yeux en entendant la suite. Je m'y attendais peut être, mais j'avais oublié quel effet ça pouvait faire sur quelqu'un. Il essaie de se retenir de pleurer, mais face à ça c'est impossible.

Alors qu'il se cache le visage, laissant ses émotions prendre le dessus, je le prend subitement et instinctivement dans mes bras. Que faire de plus ?

"... Tu sais, c'est finit tout ça. C'était il y a longtemps. Et bon Dieu, je sais à quel point c'est difficile à vivre..."

Est-ce que c'est Vraiment une bonne idée de lui raconter mon vécu ? Je ne l'ai même pas dis à In Su... Tellement c'est difficile à assumer... Je veux le dire mais je n'y arrive jamais. Je sais, que j'ai besoin d'en parler... Peut être que c'est le bon moment pour en parler ? Ça peut peut être l'aider aussi...

"Tu sais..." Je déglutis difficilement, tout en le tenant dans mes bras. "Quand j'avais dix ans, mon beau-père avait dégénéré... Il buvait, et il nous battait ma mère et moi. Et, ma mère avait du trouver du travail pour nous faire survivre au moins, alors souvent elle n'était pas à la maison. Et... Disons que mon beau-père avait certains besoins à assouvir, et il m'à violé. Plusieurs fois, pendant près d'un an et demi environ... Donc, je te comprends. Et, c'est pour ća que je te dis que tout ça, ça fait parti du passé. C'est finit."

Je m'écarte un peu de lui, lui tenant finalement le visage entre les mains afin de lui essuyer ses larmes.

"C'est finit, Yung Sook." Un petit sourire triste décor mon visage.


_________________
"A lot of Inspiration is needed"
"I’m dizzy when I see you And my head’s mess Also when I hold you in my arms" - Kim Jonghyun, Inspiration × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 26/11/2016
✗ nombre de messages : 144
✗ points de compétence : 342
Localisation : Sur le tatami

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Ven 24 Mar - 22:17

A un ou deux pétards près...
J'ai envie de disparaître, encore plus que lorsque la mère d'Han Jae faisait des siennes... Je n'arrive pas à me calmer, même avec les mains plaquées sur ma bouche. J'en viens à m'arrêter de respirer un moment pour ne plus émettre de couinements comme je le fais si bien lorsque je pleurs. La honte... Je regrette déjà de lui avoir dit. Je me sens tellement mal maintenant... Pourtant ça commence à dater... Mais rien y faire, j'en cauchemarde encore la nuit. C'est vraiment le pire... Je me souviens de tout ce que je ressentais dans ces moments-là, j'avais envie d'arracher l'intégralité de la peau qu'il avait osé toucher. Tout arracher. Je rêvais des douches dans lesquelles il m'a violé, immaculées de son sang. Je le haïssais, je le hais encore. Si je venais à le revoir un jour, je le tuerai.  Je le déchiquetterai. Je ne lui pardonnerai jamais.

Je ne voulais plus repenser à tout ça... Je ne voulais plus montrer mes sentiments à nouveau à de quelconques personnes... Mais Han Jae n'est pas comme les autres... Il m'a prit subitement dans ses bras. Je me suis laissé faire, m'accrochant même à ses vêtements, comme si c'était la dernière fois que je pouvais l'attraper comme ça. Mes poings tremblent tellement je serre fort le tissu de son t-shirt dans mes poings. J'ai peur qu'il disparaisse, mais pourquoi? Je suis attaché à lui? Moi? Mon souffle est saccadé, entrecoupé par mes hoquets dû à mes précédents sanglots. J'essaye de prendre de grandes inspirations mais j'ai du mal... Après un long silence passé dans ses bras, il commence à m'expliquer ce qu'il a vécu en commun avec moi... Mon étreinte se resserre alors que j'apprends qu'il a vécu un calvaire bien pire que le mien. Mon visage se crispe et mes dents se serrent. Quel mec dégueulasse son beau-père...

J'ai presque du mal à croire qu'il ait pu vivre un tel enfer. Il a l'air d'avoir encore un peu de mal à me raconter ça. Il me répète que tout est fini... Je le regarde, mes larmes recommencent à déborder de mes yeux. J'ai l'impression que ces larmes représentent ces sept voir même huit années de silence, à tout garder pour moi. Le pire... C'est que je suis assez certain qu'il a fait la même chose que moi... Qu'il n'en a jamais parlé à personne et qu'il a tout gardé pour lui. Jusqu'à aujourd'hui... Je me sens étrangement plus léger... Ce sentiment est agréable dans un sens...

Il s'écarte et me répète une dernière fois que tout est fini avec un petit sourire triste au visage. J'ai envie d'imploser en voyant ça. Les battements de mon coeur résonne dans mon crâne. Ses doigts viennent essuyer les larmes sur mon visage mouillé. Je le laisse faire, fébrile. J'ai l'impression que si il soufflait dans ma direction je pourrais tomber à la renverse. C'est dingue... J'ouvre ma bouche, mais rien n'en sort. Je la referme alors bien vite. Je dois ressembler à un de ces poissons ! Heureusement que le ridicule ne tue pas... L'endroit que ses doigts touchent me brûle maintenant... Mes yeux se ferment automatiquement, j'attends un autre baiser ou quoi?

Ces sensations... Ce sentiment... Ce coeur qui s'accélère... Ces mains tremblantes... Je déteste ça... C'est à cause de lui je suis sûr...
@Panda

_________________

« warning i can bite too »
Sookie ▬ La vie est une chienne après tout, alors défoule-toi. Frappe, insulte, humilie, n'aie aucune pitié, sois égoïste. Et ainsi peut-être tu auras l'impression d'être quelqu'un d'important et de fort. (c) Myuu.BANG!
 

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 22/06/2016
✗ nombre de messages : 251
✗ points de compétence : 661
Localisation : Soit avec In Su, soit avec Yung Sook.

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Sam 25 Mar - 11:07

A UN OU DEUX PÉTARDS PRES...
FT NOH YUNG SOOK



“La folie est nécessaire pour faire un pas de plus”


Je l'observe alors qu'il se laisse aller sans vraiment le vouloir. Il met ses mains devant sa bouche, comme pour étouffer les bruits qu'il fait en pleurant. Il y a même un moment où je suis quasiment sûr qu'il a arrêté de respirer pour empêcher à ces bruits de sortir de sa bouche. Non, vraiment, je le comprend. On se sent tellement honteux par rapport à ce genre de chose. En général, on se dit toujours que c'est de notre faute, que si on avait réagit rien de tout ça ne serait arrivé. Et ça nous suit tout le restant de notre vie, sans qu'on ne puisse rien faire parce qu'au final il est trop tard. Mais, comme tous les deux sommes pareils... Je suis pratiquement sûr, qu'il a autant envie de massacrer celui qui lui a fait subir tout ça, que moi. Moi en tout cas, si je pouvais le démembrer... Lui arracher ce qui fait encore de lui un homme aujourd'hui, et le lui faire bouffer juste après.

Alors que je le prend dans mes bras, Yung Sook s'accroche à moi comme si c'était la dernière fois qu'il me voyait. Hum... A vrai dire, je ne sais pas trop comment réagir là. Mes joues rosies encore légèrement, alors que j'ai l'air un peu surprit de cette étreinte. Ouais, j'ai fais le premier pas mais la suite me surprend tellement je n'en n'ai pas l'habitude. Je le garde alors dans mes bras, commençant à lui caresser les cheveux comme pour le calmer. Comme faisaient ma mère ou In Su quand j'allais vraiment mal... Le temps passe, le silence l'animant. Puis, sur un coup de tête, me disant que cette nouvelle pourrait l'aider... Je raconte à Yung Sook mon vécu. Je le sens se crisper contre moi. Même s'il ne dit rien, je me sens compris... Ce qui est rare en soi. Je me mords la joue, retenant mes larmes. Non, vraiment, c'est pas le moment.

Je réprime ces larmes, avant de me mettre à réconforter ce jeune homme qui visiblement est devenu bien plus qu'un simple ami à mes yeux... Faut bien que je me l'avoue. Tout est finit, oui. C'est passé, ça ne sert plus vraiment à grand chose de s'accrocher à ce genre de chose. Il me regarde un instant, avant de se remettre à pleurer. Ça me surprend vraiment de le voir dans cet état. Et même si ça me surprend, pourtant, si j'étais à sa place j'aurais sûrement eu la même réaction. C'est juste que... Je me retiens pour lui. Et si ça l'aide, tant mieux. Suite à ça, je m'écarte de lui, lui répétant une dernière fois que tout est finit avec un sourire retranscrivant ma tristesse. J'essuie ses larmes, ses joues sont bouillantes... Je le regarde, alors qu'il me laisse faire, restant immobile. Sa bouche s'ouvre pour laisser quelques parole passer mais se referme très vite, aussi muette qu'au départ.

Je le regarde encore, alors qu'il ferme ses yeux, les mains quasiment tremblantes. Mes mains viennent alors saisir les siennes avec une étrange tendresse, pour les faire arrêter de trembler. Mon regard ne le quitte pas, alors que mon visage s'approche du sien... Je l'embrasse à nouveau, mais ce baiser est différent de tous les autres que l'on a pu échanger. Mes joues chauffent, devenant de plus en plus rouges. Je défait se lien que créaient nos lèvres, collant mon front au sien, mon regard plongé dans le sien.

"... Est-ce que tu voudrais que l'on aille plus loin tous les deux ?"

Dis-moi oui, s'il te plaît...


_________________
"A lot of Inspiration is needed"
"I’m dizzy when I see you And my head’s mess Also when I hold you in my arms" - Kim Jonghyun, Inspiration × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 26/11/2016
✗ nombre de messages : 144
✗ points de compétence : 342
Localisation : Sur le tatami

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Sam 25 Mar - 16:55

A un ou deux pétards près...
C'est un peu bizarre... On garde tous les deux le silence, comme si on voulait préserver ce moment. Je ne le lâche pas. L'écoutant jusqu'au bout, de toutes façons c'est pas comme si je pouvais lui couper la gorge, je suis limite devenu muet. Plus rien ne veut sortir de ma bouche, comme si elle était cousue par des fils invisibles... Ces mots... Tout est fini... C'est vrai, mais de la bouche d'Han Jae ça a l'air de l'être encore plus. J'ai envie de l'écouter lui. Mes larmes ne veulent pas s'arrêter, je vais finir complètement desséché à ce rythme là... Ses gestes sont si doux, ils me font fondre... Mes joues sont brûlantes...

Ses mains quittent mes joues pour attraper mes mains abîmées à force de taper sur tout et n'importe quoi, étrangement tremblantes depuis un petit moment. Ce contact calme un peu mes tremblements. Mes paupières restent closes alors que je le sens se rapprocher de moi. Son nez vient frôler le mien alors que nos lèvres s'unissent dans un baiser doux, tellement différent des précédents... Mes larmes ne roulent plus sur mes joues, bien que les traces de leur passage sont encore visibles. Ses lèvres s'écartent des miennes bien que j'essaye de les rattraper dans un petit mouvement de tête hésitant. Son front se pose contre le mien et mes yeux s'ouvrent à nouveau pour se plonger dans les siens. C'est quoi cette lueur au fond de ses yeux? Je n'arrive pas à comprendre le sentiment qui habite mon regard comme le sien. C'est tellement étrange.

Il me demande doucement si je veux qu'on aille plus loin. Je frisonne de tout mon corps... J'hésite... D'un côté cette chaleur habitant le bas de mon ventre me pouce à accepter mais de l'autre la peur me repousse toujours. Je le regarde longuement, et finis par lui répondre, toujours aussi fébrile.

- " ... Oui... "

Si il l'a entendu celui-là, c'est qu'il a franchement une bonne ouïe... Je l'ai presque chuchoté. Je m'approche de lui, à quatre pattes, pour coller mes lèvres à nouveau aux siennes. Je pose doucement mes mains sur ses épaules, attendant qu'il ouvre la bouche pour introduire ma langue dans celle-ci. Une de mes mains remonte de son épaule jusqu'à son cou, caressant au passage ses oreilles, puis les cheveux à l'arrière de son crâne. La tendresse et l'hésitation dans mes gestes m'étonnaient comme pas possible... Ca ne me ressemblait pas, j'avais l'impression d'être quelqu'un d'autre, d'être la personne... Que je cherche à cacher derrière ce masque de méchanceté et d'amertume visible au quotidien... Je l'ai laissé tomber pour lui... La chaleur dans mon ventre augmente... Je n'ai jamais été comme ça... Je détache mes lèvres de lui, le regardant un moment. Des mots brûlent mes lèvres, mais je ne sais pas lesquels...
@Panda

_________________

« warning i can bite too »
Sookie ▬ La vie est une chienne après tout, alors défoule-toi. Frappe, insulte, humilie, n'aie aucune pitié, sois égoïste. Et ainsi peut-être tu auras l'impression d'être quelqu'un d'important et de fort. (c) Myuu.BANG!
 

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 22/06/2016
✗ nombre de messages : 251
✗ points de compétence : 661
Localisation : Soit avec In Su, soit avec Yung Sook.

MessageSujet: Re: (-18) A un ou deux pétard près feat Hannie    Sam 25 Mar - 23:59

A UN OU DEUX PÉTARDS PRES...
FT NOH YUNG SOOK



“La folie est nécessaire pour faire un pas de plus”


Ses mains sont si abîmées... Je ne l'avais jamais vraiment remarqué, mais ça ne me dérange pas vraiment,  au contraire même... Ça me prouve que je ne suis pas vraiment le seul à me défouler d'une telle façon, à décharger tous mes sentiments de cette manière là. Ses tremblements se calment petit à petit, alors que ses yeux sont encore clos. Mes lèvres finissent par se lier aux siennes, et quand je brise ce lien je remarque ce petit mouvement hésitant que Yung Sook fait pour renouer ce lien... Mon front contre le sien, mon regard animé d'un étrange sentiment se plonge dans le sien, visiblement animé par cette même lueur. C'est si intense...

Je ne peux plus vraiment me retenir... Alors je finis par lui demander directement s'il veut bien aller plus loin avec moi. Et c'est dans un très léger chuchotement qu'il me répond, j'ai du mal à entendre sa réponse mais ses actions suivantes me la font comprendre. Je le regarde se mettre à quatre pattes, s'approchant de moi pour coller ses lèvres aux miennes. J'y répond, ouvrant la bouche afin de laisser passer sa langue pour qu'il puisse jouer avec la mienne. Ses caresses me font frissonner, se contact si doux entre sa main et la peau de mon cou... Ses gestes sont si hésitants et tendres à la fois. C'est si différent de la dernière fois... Cette fameuse dernière fois, si violente... Si inoubliable. Mais aujourd'hui, j'ai l'impression d'être avec une autre personne. Et personnellement, j'aime beaucoup les deux Yung Sook.
Quelques légers gémissements se font entendre de ma bouche pendant notre baiser, jusqu'à ce que celui-ci ne se fasse stopper. On se regarde longuement, nos regards aussi fiévreux l'un que l'autre... Mon regard est plein d'envie, encore plus que d'habitude. La température grimpe ici...

J'ai envie de le lui dire. De le lui avouer. Mais, j'attends un moment plus opportun. Mes mains saisissent de nouveau son visage mais avec plus de fougue qu'auparavant, mes lèvres se collent aux siennes, les forçant à laisser assez d'espace pour que ma langue puisse danser avec la sienne. Je le force un peu à se redresser, de façon à pouvoir l'allonger sur le dos et de me mettre à quatre pattes sur lui. Je brise encore cette alliance, afin de retirer mon t-shirt,  suivit du sien. Mes mains viennent se balader sur son torse, alors qu'un sourire envieux décor mon visage.




_________________
"A lot of Inspiration is needed"
"I’m dizzy when I see you And my head’s mess Also when I hold you in my arms" - Kim Jonghyun, Inspiration × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

(-18) A un ou deux pétard près feat Hannie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» (M) Si loin et pourtant si près feat Tyler Hoechlin
» Deux jeunes femmes, deux tasses, un thé... [Feat. Hyûga Hinata]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: 
Séoul
L'école est finie, à nous l'alcool et les jolies filles
 :: Myeongdong
-