“Détournes le regard ft. Jeong Min Joon”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 21/02/2017
✗ nombre de messages : 38
✗ points de compétence : 112
Localisation : Dans son appartement squatté par un zozo

MessageSujet: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Jeu 2 Mar - 23:51

Détournes le regard

ft Min joon  
Pervers...Je t'aime quand même va.


La douceur d'une douche chaude. Cette humidité soudaine qui réchauffe votre peau, votre corps, vos muscles. C'est si tentant. Si agréable.

Après cette longue journée de travail que je venais d'accomplir je me retrouvais chez moi à souffler paisiblement. Mon appartement m'attendait dans ce quartier que j'aimais tant. Bien situé, très spacieux mais également ayant un balcon donnant sur la rivière Han, il était parfait. J'étais rentrée les jambes lourdes ce jour là, le coeur un peu gros aussi mais une douche allait tout faire disparaître. La buée tapissant les vitres semblait illustrer ce qu'il se passait dans mon esprit. Tout se mélangeait.  

J'espérais que me détendre aurait aider mais ce ne fut pas le cas...
Je pensais à lui. Il y a quelques semaines de cela, un élève m'avait fait la plus belle des déclarations. Ces mots étaient charmant certes. Toutefois je ne pouvais pas me laisser aller à faire ça.  C'est vrai je l'avoue, moi aussi il me plaît.  Il me fait sentir différente, la, tout au fond de mon ventre. Lorsque je le vois ça s'anime, on dirait des papillons.
Je secouais la tête en massant doucement ma peau avec la crème de douche.
Maintenant, il me hantait. En cours il faisait exprès de se remarquer, de me provoquer sans oublier ce regard qui voulait tout simplement dire " Laisse moi te manger.". Je frissonnais rien qu'à cette idée.  
L'eau me rinçait lentement.

Il est vrai que malgré ces 2 années passé à Séoul je demeurais assez seule. J'avais des amis, des confidents comme on dit mais... il y avait ce manque. Alors forcément ce jeune fou qui débarquait avec toute cet amour à la bouche je ne pouvais que flancher, pas vrai ? Quelle bouche d'ailleurs et puis ses yeux...
De mes doigts tremblant j'effleurais ma bouche. Qu'est-ce qui pourrait se passer si on s'embrassait ? Si je le goûtais ?

J'agitais brusquement la serviette en jurant entre mes dents.

- T'es pas sérieuse là ? Tu penses à quoi bon sang !

Mais il me donne envie.
Passons à autres choses ! Je m'extirpais de la douche tout en évitant une chute à fin de me sécher.  Le délicat touché de la serviette me fit frissonner.  Étrangement, malgré les contrariétés furetant dans mon esprit confus je me sentais légère. C'est donc avec l'innocence d'un jeune papillon que je me faufilais dans ma chambre encore sombre. Les lumières de la villes filtraient quelques peu à travers la baie vitrée, c'était si beau que mon regard se fixa sur les points colorés. Un instant, comme suspendu en plein vol, mes yeux détaillèrent ce paysage moderne. Vagabondage entre immeubles puis sur la rivière Han pour finalement revenir à ma simple condition. Je soupirais et laissais ma serviette s'entrouvrir tout en attrapant un ensemble bien rangé à sa place.

Soudain l'atmosphère si sombre de la pièce devint bien lumineuse. Via un miroir couvrant un pant de mon armoire je vis une silhouette sur le lit. Surprise, je sursautais et me tournais en agrippant ma serviette de toutes mes forces. Il fallait faire face mais je ne m'attendais pas à ça.

- Min Joon ?!

Son corps encore jeune se fondait dans mes draps neufs. Alors que la panique affolait mon rythme cardiaque je bégayais vainement face à lui. Mes joues s'empourprèrent soudainement lorsque je réalisais la situation. J'étais quasiment nue face à lui.
Néanmoins, cette attraction que j'avais senti au premier regard me mordait la chaire comme jamais. Mon regard était plongé dans ces prunelles rieuses. Il était satisfait de son effet... Idiot. Et en plus il brandissait mes plus belles culottes ?! La dentelle ruisselait entre ses doigts,  son sourire en disait long sur sa découverte. Au moins je sais qu'il va aimer ça autant que moi... Pardon ?! Reprends toi bon sang !

- Qu-que... que fais tu ici ?! Bon sang ! C'est mon appartement ! Cette adresse est privé et comment tu...

Le balcon... pas vrai ?

Là, juste au creux de mes reins, je sentais cette vague de chaleur gagner en puissance. Qu'est-ce qu'il me fait à la fin ? J'ai l'air débile en plus avec ma serviette face à ce gosse. Essoufflée, je tentais de devenir plus distante. Il fallait lui montrer que j'étais ferme et bien décider à ce qu'il parte.

- Déjà rends-moi ça !

Je tendais la main pour mieux récupérer mes culottes. Il n'allait pas me les abîmer quand même ?!


Dernière édition par Nam Keira le Ven 3 Mar - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 24/02/2017
✗ nombre de messages : 11
✗ points de compétence : 47

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Ven 3 Mar - 17:55

Détourne le regard
Certes, je me plaît pas mal dans cette école.. la Hyeosik Academy. Mes parents sont beaucoup moins sur mon dos (quoi qu'ils arrivent tout de même à me harceler par message et téléphone), je possède ma propre chambre et je suis à proximité d'énormes guitares si belles qu'elles me font fondre sur place. Même plus que le sexe. C'est pas merveilleux tout ça ? Bien sûr que si, c'est merveilleux. (Quoi ? Tu connais pas le principe des questions rhétoriques ? ) Mais il me manque quelque chose.. de la compagnie. Sa compagnie. Je l'ai rencontrée il y a quelques semaines, lors de ma rentrée des classes. Elle est si belle et si douce qu'elle en ferait fondre toutes les guitares de l'académie. (Oui, c'est possible !) Le seul petit soucis, c'est qu'elle est prof. Et qu'elle n'est pas prête à assumer une relation élève/professeur parce comprenez-vous.. c'est malsain puisque c'est mal vu. Mais je ne compte pas en rester là. J'ai flashé sur elle, et je suis prête à faire beaucoup de choses pour la gagner elle. C'est donc les mains dans les poches que je me dirige vers son quartier un peu plus tard le soir, après les cours et ma dernière répétition. Je m'entraînais dur pour m'améliorer et pour ça, je devais passer par des répétitions tardives au moins trois fois par semaine après les cours. Mais bref, passons.

Je me retrouve devant son appartement et je remarque que la porte d'entrée n'est pas si facile que ça à passer discrètement. Je soupire longuement, cherchant un moyen du regard de passer outre cette dernière. Si je me la coulais douce, non seulement je ne pourrais pas faire la surprise à Keira de venir la voir, mais en plus je risquerais de me faire remarquer alors qu'elle m'a clairement fait comprendre qu'il ne fallait absolument pas se montrer. Chose que je respecte.. mais à contre cœur. Pour elle. Vraiment.. qu'est-ce qu'elles sont compliquées, les femmes. J'arrête mon regard sur le balcon. Cette vue précise me décroche un sourire. Ai-je mentionné que l'escalade est ma spécialité ? Sans plus attendre, je m'y attelle et me retrouve sur le joli balcon que ma douce semble avoir les moyens de se payer. Papa et maman seraient heureux de voir que je me suis trouvée une femme aussi charmante. Si on fait l'exception de la différence d'âge.. mais l'amour n'a pas d'âge, pas vrai ? Je fais doucement glisser la porte vitrée sur le côté puis entre sans grand mal dans l'appartement. Whoa.. il est spacieux, pour un appartement. Décoré de manière assez fine, des couleurs plutôt bien assorties.. c'est le genre d'appartement qui me plaît. Tiens, ça ne me déplairait pas d'y passer quelques nuits dans le mois ! Ça changerait de ma petite chambre étudiante habituelle.

Je cherche donc pendant quelques instants la chambre de ma professeure, en en profitant pour légèrement visiter au passage. J'entends par ailleurs l'eau couler. Elle est certainement en train de prendre sa douche. Ce serait peut-être la raison pour laquelle je ne l'aurais pas encore croisée. Je vais m'écrouler sur son lit, en profite pour fermer les yeux quelques instants pour les ouvrir à nouveau sur les meubles ornant sa chambre. J'ignore d'ailleurs pourquoi, mais je suis attiré par ces derniers. Peut-être est-ce la faute à ma curiosité et mon envie de découvrir quel genre de style elle possède. Je tombe finalement sur quelques robes et pour finir sur ses sous-vêtements. Je reste étonné quelques instants.. elle possède une collection plutôt alléchante. J'en reste surprit, très agréablement surprit et je m'imagine déjà tout ce que nous pourrions faire, elle dans ces vêtements là. Je vais finalement m'allonger à nouveau sur son lit en gardant certains de ses ensembles dans les mains pour "mieux les observer". Quelques minutes plus tard, j'entends quelques bruits furtifs qui m'indiquent qu'elle vient de finir sa douche. Je l'attends donc étant pleinement excité à l'idée de voir quelle tête elle ferait en me voyant. C'était une bonne surprise, pas vrai ? C'est quelques instants plus tard, en pénétrant sa chambre qu'elle se rend compte finalement de ma présence et prononce mon nom de manière surprise. Je ris un peu, me redresse en tailleur puis lance de manière taquine en riant de bon cœur.

- Présent !

Je pensais qu'elle serait certainement heureuse de me voir mais au contraire, elle se montre plus gênée et énervée que prévu. Elle est plutôt craquante quand elle rougit. Je feins l'innocence en faisant la moue tandis qu'elle me somme de lui rendre ses ensembles que je tiens fermement dans mes mains. Je finis par les "trier" de sorte à ce qu'ils soient tous bien classés avant de les lui tendre, un petit sourire en coin au bout des lèvres.

- Tu veux mettre lequel ? Puis dis.. tu vas pas nier que ça te fait plaisir que je sois là, quand même.. ce serait méchant. Et faux. Et vexant. Mais bref. Elle était relaxante ta douche ? Si elle est aussi belle que toi et ton appartement, ça doit être super cool de vivre ici.

@Panda
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 21/02/2017
✗ nombre de messages : 38
✗ points de compétence : 112
Localisation : Dans son appartement squatté par un zozo

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Ven 3 Mar - 18:27

Détournes le regard

ft Min joon  
Pervers...Je t'aime quand même va.


Je récupère mes ensemble d'un geste ferme avant de soupirer. Il a raison, lequel vais-je mettre ? J'observe doucement la dentelle et me tente à vouloir essayer le noir que je n'ai encore jamais porter. Je lève mes yeux pour regarde le petit insolent qui me fait face. En vérité, je n'arrive même pas à être en colère.  C'est vrai que je ne peux pas nier que ça me fasse plaisir mais j'aimerais comprendre ce qu'il fait là. Il a d'autre choses à faire non ?

- Ma douche était très agréable je te remercie et oui c'est plaisant de vivre ici.

Je le détaille un instant du regard avant d'enfiler ma culotte tout en étant cacher par ma serviette. Il affiche alors une moue boudeuse. Ben quoi ? Je vais pas défiler nue pour tes beaux yeux.... Quoi que ? Alors que ma conscience perd peu à peu du terrain je décide de savoir la raison de sa visite.

- Aufait, que fais tu ici ?

Je ne le quitte plus des yeux tout en m'avancant vers mon lit. Je pense que a cet instant précis j'étais totalement inconsciente vu que dans les secondes qui ont suivi j'ai atterri sur le matelas. Quasiment nez à nez avec lui, je continue de tenir ma serviette comme si c'était MA VIE ENTIERE.
J'avale ma salie avec peine en l'observant.  J'ai pourtant été claire la première fois non ?

- Écoutes Min joon, on en a déjà parler et c'est clairement pas possible ! Tu es un élève et moi....

Son parfum vint titille mes narines et allez savoir pourquoi je me retrouve à gigoter nerveusement. Serait-ce une blague à la fin ? Entre ma conscience qui commence à se dire que c'est pas une faute morale de sortir avec lui et son odeur entêtante je vais pas tenir. Je secoue la tête tandis qu'il ne me quitte pas des yeux. Il m'écouterait parler des heures entières je crois. Je me tourne dos à lui pour mieux me rassoir.Il faut penser clairement Keira ! Réfléchis et agis en adulte.

- Pitié !! Arrêtes ! Je te dirais tout ce que tu veux mais il faut que tu cesses de me tourmenter comme ça ! Min joon je ne vais pas tenir et je ne veux pas perdre mon boulot. Si on apprend qu'il s'est passé quoi que ce soit entre nous je vais être viré. Et ça je ne veux pas.  Mon travail c'est toute ma vie min joon...

Je crois que enfait je l'aime mais j'ai bien trop peur pour l'admettre.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 24/02/2017
✗ nombre de messages : 11
✗ points de compétence : 47

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Mer 8 Mar - 17:59

Détourne le regard
Je la laisse récupérer ses sous-vêtements tandis que je m'assois à nouveau sur le lit, afin de paraître moins flemmard que je le suis réellement. Je ne la quitte pourtant pas du regard. Sa voix me charme complètement et elle agit comme si ça n'avait quasiment aucune importance pour elle.. mais passons. Ma moue finit par disparaître progressivement lorsque je l'observe se rhabiller. D'une certaine manière ou d'une autre, c'est une étape qui m'intrigue plus que prévu. Si seulement se rhabiller était pour elle le but de me permettre de m'amuser un peu plus.. mais je pense encore être loin du compte. Il lui en faudra bien plus pour la charmer, j'en suis certain. Elle est encore bloquée sur les vieilles mœurs de la société pendant que de mon côté, je flirte librement, sachant pertinemment qu'elle serait prête à craquer pour moi si le regard des autres ne s'était pas installé entre nous deux. Je sors donc subitement de mes pensées lorsqu'elle me demande ce que je viens faire ici. Un nouveau sourire s'étire sur mes lèvres tandis que je l'attrape doucement  par le bras.

- Ça me paraît évident. Je viens te rendre visite.

Je l'attire au même moment sur le matelas et m'incruste au dessus d'elle de sorte à la bloquer sous mon poids. Je ne compte pas la violer, non. Je ne suis pas un malade mental, je suis juste amoureux d'elle. Va savoir pourquoi elle. Mais c'est elle. Elle paraît soudainement un peu plus mal à l'aise, pas le malaise amoureux.. l'autre malaise. Comme si j'étais le psychopathe de service et qu'il fallait qu'elle appelle les flics tout de suite. Je ne bronche pas, me rassoit sur le côté en la laissant se redresser puis finis par terminer sa phrase pourtant bien commencée.

- Et toi un professeur. Je sais.

Je sens qu'un long silence s'installe entre nous. La chanson, je la connais. Notre différence d'âge est trop évidente pour nous permettre de vivre correctement, ensemble. Surtout dans le pays dans lequel nous nous trouvons. Je finis cependant par être tiré de mes pensées lorsque Keira s'énerve subitement, me demandant d'arrêter tout ce que j'avais entreprit jusque là. Je me tourne puis pose mes yeux sur ses épaules tandis qu'elle me tourne le dos, comme si elle voulait complètement me rejeter. J'attends la fin de sa tirade, soupire, plutôt blessé dans ses paroles mais tente de me contenir. Est-ce qu'elle préfère son boulot plutôt que moi ? Elle compte longtemps rester esclave de cette école ? Quelque part pourtant, je pense pouvoir comprendre son point de vue. Elle possède une stabilité qu'elle veut préserver. Qu'est-ce que je dois donc lui répondre ? Pour l'instant, je n'ose rien faire, hormis m'approcher d'elle et entourer mes bras autour de ses épaules.

- Tu te base sur des "si" et c'est moi le gamin ? Si ce n'est que ça, je peut t'aider à le préserver ton boulot. Tout le monde n'est pas obligé de savoir, après tout. On peut garder ça secret et je m'arrangerai pour garder notre vie privée intacte. Je te le promets. Alors qu'est-ce que tu en dis ? Tes paroles n'ont aucune valeur si je te force à les dire, tu sais. Je veux que ce soit dans les deux sens, pas seulement dans le mien. Et moi je t'aime plus que tout.
@Panda
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 21/02/2017
✗ nombre de messages : 38
✗ points de compétence : 112
Localisation : Dans son appartement squatté par un zozo

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Mer 8 Mar - 23:39

Détournes le regard

ft Min joon  
Pervers...Je t'aime quand même va.


Allez savoir pourquoi je me laisse faire. Son bras m'enveloppe doucement et je me sens déjà fondre. J'ai chaud, j'ai froid. Tout se mélange. Rapidement je ne fais plus que l'écouter, que regarder ses lèvres qui s'affolent à mesure qu'il parle. Je sais qu'il a raison, son discours tient la route et j'ai envie d'y croire mais ma conscience s'affole dans un coin de mon crâne. Elle me fait les gros yeux ainsi que la leçon, ai-je 4 ans ?

Non, tu ne peux pas cèder. Tu ne dois PAS cèder. C'est mal ! Très mal ! Il est ton élève.

Tandis que ma part raisonnable poursuit son monologue je ne démords pas de ce visage si près du mien qui m'appelle. Mes yeux le fixent, j'ai peur de l'expression que je dois avoir... L'espace d'un instant je tente de me calmer, remettant mes idées en place. Finalement tout se dissipe lorsqu'il prononce ces quelques mots venant tout balayer sur leur passage.

- Tu.... m'aimes ?

Il a l'air si sincère, si impliqué que mon esprit se refuse à le rejeter. Au départ je reste muette. Je m'en veux de ce silence mais j'ai tellement mal de le voir si passionné, du moins c'est ce que je perçois, qu'il m'est impossible de réagir. Mon regard plongé dans le sien je souffle à m'en arracher les poumons.
Que dire ? Que faire ?

- Je pensais que je n'étais qu'une passade. Après tout il y a tellement d'autres belles filles à Hyeosik et puis la différence d'âge...

Je marque une pause tout en triturant mes cheveux. En quête de paroles sensés je me perds dans la contemplation de la moquette, il serait temps de passer l'aspirateur non ?
Je secoue la tête avec contrariété pour me reconcentrer sur lui. Depuis le début j'ai envie de tenter ma chance, de voir ce que ça fait d'être avec quelqu'un qu'on aime. Moi, je n'ai jamais eu cette chance et ca il ne le sait pas.
Ma main rencontre une des siennes, j'entremêle mes doigts avec sa peau.

- Je n'ai jamais eu de véritable relation avec un homme. Je ne sais pas comment m'y prendre, j'ai peur aussi à cause de ça. Quant au reste je suis prête à tenter le coup mais il nous faudra être discret. Je me doute que tu en es capable mais cela revient à dire : pas de marques, pas de traces écrites, pas de sorties. J'ai peur que ça te pèse trop ! Tu es jeune ! Tu peux profiter pleinement de diverses choses tu sais.

À force de parler, de lui expliquer j'ai les larmes qui surgissent aux coins de mes yeux. Je tente de les essuyer du revers de mon poignet mais c'est déjà trop tard.
Évidemment que je le veux pour moi, que j'ai envie de lui. Mais son innocence ne risque-t-elle pas de nous porter préjudice ? Je soupire en ravalant mes sanglots avec peine. C'est si compliqué. Mes yeux le détaillent en dépit du flou tapissant ma rétine.

- J'aimerais être égoïste comme toi. Parce que moi aussi je te veux pour moi, moi aussi j'ai envie de passer du temps avec toi mais je ne sais plus quoi faire. Je t'aime Min Joon. Je t'aime depuis le jour où tu t'es ramené dans ma salle de classe.

Alors que je me tais finalement, je me sens nue face à lui. J'ai tout dit, la carapace est partie avec ces mots libérateurs. La honte m'assaille sous forme de tremblements quasi compulsifs. Maintenant je n'ai plus qu'à attendre une parole, un geste de sa part. Dieu seul sait ce qui va se passer après, n'est ce pas ? Je doute mais de tout façon personne n'est parfait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 24/02/2017
✗ nombre de messages : 11
✗ points de compétence : 47

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Mar 21 Mar - 17:33

Détourne le regard
J'éclate de rire, subitement. Sa question me paraît à la fois débile et insouciante. Du moins, jusqu'à ce que je comprenne qu'elle ne l'est pas tant que ça. J'avais trop rapidement oublié que, parce que j'étais plus jeune qu'elle, elle avait tendance à me prendre assez facilement pour un gamin. D'une part, je n'en suis plus un, d'une autre part, je suis une personne sérieuse. O-..Okay, pas la peine de me regarder comme ça. Je rectifie, je PEUT être une personne sérieuse lorsque je le souhaite. Et je souhaite plus que tout l'être avec elle, même si elle a du mal à le comprendre. Je m'arrête subitement dans mon élan avant de croiser son regard de manière insistante, comme pour lui demander si sa question était sérieuse.  

- Je sais reconnaître une passade. En général ça se finit dans mon lit mais ça ne va jamais plus loin. Ce que je souhaite avec toi, c'est pas seulement ça. C'est plus que ça. Je saurais pas comment te le définir clairement. Mais tu n'es pas une passade.

Je me stoppe dans mon élan lorsqu'elle reprend ma main, un peu surprit également par sa main qui rencontre la mienne. Est-ce qu'elle me donnerait finalement une réponse sincère ? Après tout, la seule chose qu'elle a réussit à faire pour l'instant est me repousser à coup d'arguments basés sur les mœurs de la société. Je retiens donc mon souffle, prêt à entendre tout ce qu'elle avait à dire. Finalement, ses mots se font à la fois rassurants et effrayants. Elle teste mes limites, ou du moins, elle m'invite à les tester. Pour ma part, je suis prêt à les repousser, parce que c'est un but que je me suis fixé pour les choses qui me tiennent réellement à cœur. Je ne peut donc la quitter des yeux. Quelque part, j'ai envie d'exploser, parce qu'elle a raison sur tous les points. Et ça me met en rogne, d'être piégé et impuissant. Mais d'un autre côté, elle se met à pleurer et je ne peut m'empêcher de vouloir la consoler. Je déteste voir les autres souffrir. Je me hâte donc de la prendre dans mes bras. Je passe une main dans ses cheveux tout en posant ma tête sur son épaule et réplique.

- Je suis jeune, et profiter de ma jeunesse, ça veut pas simplement dire aller au cinéma trois fois par semaine. C'est aussi profiter avec toi.. Tu sais pas à quel point je me sens soulagé.. Je tiendrai le coup s'il le faut, je veut essayer. Je suis prêt à tout pour.

Je m'écarte légèrement d'elle, dépose un léger baiser sur ses lèvres puis ajoute.

- Et puis il faut bien que quelqu'un t'apprenne. Je veux être cette personne. Alors on essaie ?
@Panda
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 21/02/2017
✗ nombre de messages : 38
✗ points de compétence : 112
Localisation : Dans son appartement squatté par un zozo

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Mer 22 Mar - 0:29

Détournes le regard

ft Min joon  
Pervers...Je t'aime quand même va.


Dieu qu'il parle bien pour un gosse de son âge. Enfin, un gosse. Je secoue la tête pour mieux effacer cette idée de mon esprit. Min Joon a dix-neuf ans ! Ce n'est plus un bébé. Néanmoins j'ai du mal à me défaire du fait qu'il est plus jeune que moi. Déformation professionnelle ? Sans doute. Toutefois cela ne m'empêche pas de prendre la mouche lorsqu'il mentionne subitement le fait que ces "passades" finissent toutes dans son lit. Vaurien va !
Je fais mine de ne pas perdre la face mais je ne peux m'empêcher de ruminer. Moi, je n'ai jamais rien fait. La peur s'insinue en moi mais trop d'éléments rentrent en compte pour que j'y pense une seconde de plus.

Je ne sais pas si je peux le croire mais j'en ai follement envie. L'espace d'un instant je rêve de moments partagés au creux de mon canapé, d'après-midi détendu à ses côtés. La petite sonnette d'alarme que brandit ma coquine de conscience se tait peu à peu, en dépit de tout je souris désormais. Une relation tranquille... une relation sereine. Sans me lasser de  sa voix grave mais douce, je me laisse porter par ses mots.

Il est prêt à essayer. Une étincelle téméraire anime ses yeux d'un noir profond qui me fait tressaillir. Je reste silencieuse face à lui et bien vite je sens sa bouche rencontrer la mienne. C'est incroyablement doux; mon premier bisou véritable. J'ai envie de le retenir mais il s'écarte déjà avec hâte. Malgré moi je me mords la lèvre avec agacement, le baiser aurait pu continuer que ça ne m'aurait pas déplu.

"Alors on essaie ?"


Je ne parviens pas à retenir un demi-sourire et détourne le regard de ce visage qui m'appelle. D'une main encore tremblante je réajuste mes cheveux derrière mon oreille en faisant mine de réfléchir. La réponse je la connais pourtant j'ai envie de faire durer juste pour bien peser le pour et le contre.
Le bien et le mal.
La sécurité ou le risque.

Cette fois ma conscience est bâillonnée, attachée contre l'arbre de la vertu elle se débat du mieux qu'elle peut tandis que je me tourne vers Min Joon. Lui ? Un amoureux transi ? Nous verrons bien.

- D'accord. On essaie.

C'est mon tour de me presser contre lui pour l'embrasser. Ma main vient caresser sa joue tendrement avant que je ne me sépare de lui avec le même empressement qu'il avait eu un peu plus tôt.

- Je ne te garantis pas que ça va être facile mais je ne peux plus refuser.

Le regarder est la seule chose que je désire. Le contempler, le manger du regard s'est ce que je veux faire pour les prochaines 48h à venir. Vive le week-end.
Tout de même, si on m'avait dit un jour que je succomberais à une bouille d'ange installé sur un corps de démon je n'y aurais pas cru. Le roc qu'était Nam Keira n'existait vraisemblablement plus.
Adieu raison ! Bienvenu sentiment !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 24/02/2017
✗ nombre de messages : 11
✗ points de compétence : 47

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Mer 22 Mar - 1:22

Détourne le regard
Je ne ris pas, je ne soupire pas, je ne fais rien. J'analyse simplement ses mots. Ai-je bien entendu ? Elle vient d'accepter ! "D'accord. On essaie." Ces mots résonnent comme un écho dans mes pensées. Je me sens d'autant plus soulagé qu'auparavant de savoir qu'elle est finalement d'accord. Que je vais peut-être enfin pouvoir me poser avec une personne pour qui j'éprouve des sentiments. Je profite du court instant où elle m'embrasse, esquissant un sourire relaxé et exposant ma joie. (Ou du moins, une partie, car celle-ci s'avère en vérité infinie.) Mon regard reste coincé durant de longues secondes dans le sien, tandis que je tâtonne le vide près du lit afin d'y trouver mon sac que j'avais déposé quelques instants plus tôt en arrivant. Je finis par le trouver. Je l'attrape donc, le pose sur mes genoux, puis sourit mais cette fois-ci de manière un peu plus taquine.

- Je suis content que tu sois d'accord. J'avais justement prévu du rechange pour les trois prochains jours. Tu seras moins fâchée que je sois là en m'ayant donné ta permission de rester, je pense.

Je la regarde du coin de l’œil, comme pour faire durer le suspens. J'aime la taquiner, elle est si chou quand elle se montre offusquée ou gênée. Et puis j'ai envie de rire, de détendre l'atmosphère maintenant. Nous en sommes désormais tous les deux capables et il faut bien faire redescendre la pression faisant encore horriblement battre mon cœur depuis quelques longues minutes. Quelque chose me tracasse encore un peu cependant : elle n'a pas l'air de s'y connaître réellement en relations.. et je pense qu'elle va beaucoup compter sur moi pour ça. Je lâche donc un petit rire avant de redevenir sérieux -mais pas trop-.

- Tu sais, que tu sois experte ou pas, ça ne change rien. A chaque nouvelle relation, il y a une nouvelle façon de procéder. On est tous différent, un peu comme les cordes d'une guitare. Qu'elles soient vieilles, neuves ou même les deux en même temps, on les accorde. Et une fois qu'elles le sont, la mélodie vient toute seule. Naturellement. Je ne veut juste pas que tu sois mal à l'aise avec moi. Je ne ferai rien qui pourrait te blesser. Je dépose l'une de mes mains sur sa joue et caresse cette dernière d'un doigt. J'ai juste à m'accorder à toi, et on créera notre propre mélodie ensemble.

Je reste quelques instants perdu dans son regard avant de revenir à moi et de m'écarter, pour finalement me lever, un peu gêné à mon tour de me montrer si proche soudainement. On vient juste de se mettre ensemble et j'agis déjà comme si nous l'étions depuis plusieurs mois.

- Je crois que j'ai trop bu... Je lève un sourcil, venant de comprendre ce que je venais de dire. En fait, non, je n'avais pas bu du tout. Je n'en avais pas eut le temps à vrai dire -comme si j'en avais véritablement l'âge et le droit-. Ou peut-être que je n'ai pas assez bu justement.

Je me tourne vers elle lorsque mon estomac finit par lâcher un sale grognement. Oh.. j'avais oublié. -Encore-. Je n'ai rien pu manger aujourd'hui, par manque de temps.. Ce matin j'étais parti en retard, et ce midi, j'étais bien trop concentré pour me souvenir qu'il était temps que j'avale quelque chose. La suite de la journée s'est déroulée normalement, et il était déjà tard que je n'avais encore rien avalé. Je m'assois donc sur le lit, perdant un peu l'équilibre. J'aurais peut-être dû me ménager un peu plus, ou prendre une barre chocolatée sur moi au cas où.

- Et si on allait manger ? Je dépose mon regard sur sa poitrine avant d'ajouter, un sourire plutôt bien étiré sur mes lèvres. Si tu ne sais pas cuisiner, je suis prêt à manger de tout. Vraiment, de tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 21/02/2017
✗ nombre de messages : 38
✗ points de compétence : 112
Localisation : Dans son appartement squatté par un zozo

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Mer 22 Mar - 20:23

Détournes le regard

ft Min joon  
Pervers...Je t'aime quand même va.


Ainsi il compte s'installer ? Je ne sais trop quoi dire lorsque je l'observe défaire son petit sac d'affaires sous mes yeux. J'hésite entre l'agacement ou le fou rire et c'est finalement le rire qui l'emporte joyeusement. Mes dents mordent ma lèvre inférieur pour faire taire un gloussement maladif mais profondément tendre. Même si il est bizarre par moments je l'adore tel qu'il est, cette façon d'agir à pour effet de me faire véritablement craquer alors je n'ai plus raison de le cacher.

- Ok ok ! Tapes l'incruste si tu veux tu as mon accord.

Je tapote son épaule en riant à nouveau. C'est plus fort que moi ! Une fois l'euphorie finit je sens un soudain vide s'emparer de moi, on l'appelle plus communément le doute. Ce sentiment  oppresse ma poitrine et j'ai beau tenté de le cacher, de le faire taire il me nargue du fin fond de mon cœur. C'est à cet instant précis que Min Joon me parle de comment vivre l'un à côtés de l'autre. Mon regard se pose sur lui à mesure qu'il explique son raisonnement sous un aspect musical. Des notes. Une guitare. C'est indéniablement romantique. Ma seule réponse est d'acquiescer tandis que mon regard s'accroche au sien. Le voilà qui s'écarte étrangement, j'étais bien moi !

Je m'apprête à le sermonner en ce qui concerne l'alcool mais un étrange son m'interrompt. Aucun mots n'est sorti de ma bouche, je fixe mon interlocuteur avec soucis. Il n'a pas mangé !

- Min Joon ! Il faut faire attention !

J'ai envie qu'il m'écoute mais c'est tout le contraire. Je me lève sans me soucier du reste de sa tirade pour mieux filer en direction de la cuisine. Mes petites mains fouillent le frigo, les placards. Je finis enfin par rassembler ce dont j'ai besoin pour une recette efficace.
L'huile grésille joliment dans la poêle, cette douce mélodie culinaire m'enchante et je m'active à faire dorer les émincés de poulet dont je dispose. J'ajoute ensuite les nouilles, quelques légumes que je gardais pour le reste de la semaine ainsi que épices, sauce soja puis sésame. Le délicat fumet se dégageant du plat me fait à mon tour avoir une faim terrible. Pivotant sur moi-même, je souris joyeusement à Min Joon. On va pouvoir dîner en amoureux pour la première fois! Tiens. Il a l'air ailleurs ? Que se passe...

Pauvre fille, va ! Sérieusement ! Tu cuisines en sous-vêtements. Ma conscience désormais opérationnelle me traite de tous les noms possibles et inimaginables. Totalement tétanisée je me sens devenir d'un rouge écrevisse; jusqu'ici je ne m'étais jamais soucier de ma tenue mais là la situation est vraiment particulière. Je suis à moitié-nue dans une cuisine avec mon "copain" non ? La poisse...

Voulant tenter une fuite flash-éclair vers ma chambre je fais mine de reprendre mes esprits en triturant mes cheveux. Un raclement de gorge pour m'éclaircir la voix et une pointe d'innocence dans le regard devraient suffire.

- Surveilles les nouilles s'il te plaît, je pense qu'elles sont bientôt prêtes. Je m'absente deux petites secondes !

Pitié ! Je donnerais ma vie pour une chemise et un short !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 24/02/2017
✗ nombre de messages : 11
✗ points de compétence : 47

MessageSujet: Re: Détournes le regard ft. Jeong Min Joon   Dim 26 Mar - 23:01

Détourne le regard
Je me lève à nouveau pour la suivre en direction de la cuisine juste après avoir levé les yeux au ciel suite à sa remarque. Certes il faut faire attention, mais il y a certaines priorités que je dois respecter. Et parfois, je n'ai pas le temps d'avaler un morceau. Je m'arrête brusquement à l'entrée de la pièce tandis que je la surprends en train de fouiller dans ses placards à la recherche d'ingrédients qui lui permettront de cuisiner un bon petit plat. Je souris un peu à cette idée, me disant que ce serait une aubaine pour moi d'avoir une femme si dévouée pour me faire la cuisine le soir, en rentrant, pour me récompenser d'une bonne journée de labeur qui me servira à la nourrir ainsi que nos futurs enfants. Perdu dans mes pensées, je m'adosse contre l'encadrement de la porte sans jamais quitter mon sourire ni détourner mon regard de sa personne. Je suis certain qu'elle a énormément d'autres qualités superbes qu'elle me cache encore. Et j'ai hâte de les découvrir. Je reprends soudainement mes esprits lorsqu'elle me somme de surveiller la nourriture tandis qu'elle s'éloigne, tout comme elle l'avait annoncé quelques secondes plus tôt.

- Mmh, d'accord.

Je m'approche de ce qui va bientôt me servir de repas puis pose le regard dessus. Il y a vraiment besoin de surveiller ça ? J'veux dire, c'est pas comme si les nouilles avaient de petites jambes et qu'elles cherchaient à s'échapper. Un peu style à la Sausage Party.. Sans le côté porno bien sûr.. Sans le côté partouze de nouilles.  ... En fait, je crois que je me passerais bien de ces pâtes pour ce soir. J'observe ma douce revenir tranquillement, habillée cette fois. Je tente alors de lancer la discussion pour me changer les idées. Je ne trouve cependant rien de plus à dire. Je m'approche alors d'elle par derrière tandis qu'elle égoutte les pâtes, puis passe mes mains autour de ses hanches avant d'embrasser doucement ses cheveux et de chuchoter.

- Tu n'as pas à avoir honte de quoi que ce soit. Tu peut me parler de tout si t'en as envie, tu sais ? J'ai remarqué que tu te sentais un peu mal à l'aise.. je suis pas là pour t'intimider. On ira à ton rythme si tu le veux.

Je m'éloigne d'elle pour lui laisser le champ libre en même temps. Je fouille dans ses placards de mon côté et met la table pour nous deux afin que tout soit prêt en temps et en heure. Je croise au passage mon reflet dans la vitre de la fenêtre puis remarque ma légère pâleur accompagnée de mes cernes qui commencent à prendre de l'importance, et ce dû à ma fatigue. Je soupire puis retourne m'asseoir.

- Merci pour le repas! Je crois que j'aurais pas fait long feu sans nourriture.
Revenir en haut Aller en bas

Détournes le regard ft. Jeong Min Joon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Fnux - Chat alien malsain mutant de l'apocalypse des enfers qui te dévore si tu tournes le regard
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» Regard Hanté - Mâle - Sang - Guerrier
» Un regard perçant en plein coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: 
Séoul
L'école est finie, à nous l'alcool et les jolies filles
 :: Gangnam :: Habitation
-