“Oscille entre la vie et les projecteurs - Do Kwang Oh”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 28/03/2017
✗ nombre de messages : 29
✗ points de compétence : 74

MessageSujet: Oscille entre la vie et les projecteurs - Do Kwang Oh   Mar 28 Mar - 23:18

Do Kwang Oh
Ft Lee Jong Suk


Je suis quelqu’un de posé, dans ma vie comme en général. La pression est quelque chose que je supportes depuis petit et au final je fais avec en permanence. Le travail est un loisir pour moi, je fais un jeu de tout sauf de ma vie personnelle. J’aime m’amuser mais je suis avant tout un gars sérieux, réfléchi et très à cheval sur mes principes. D’ailleurs il ne faut pas me chercher, bien que patient je peux facilement péter un câble alors ne vous fier pas à mon grand sourire. Ma famille vous dira que je suis un homme secret et c’est vrai que je ne me dévoile pas au premier regard ; ça fait partie de mon charme m’a-t-on dit.
Bref pour faire plus court je suis : souriant, sans cesse occupé, dévoué, sérieux (voire monotone selon ma mère) et profondément sincère. Je suis également philanthrope et je soutiens une université à Séoul « Hyeosik University ».
Mes défauts sont :  mon attachement aux paroles des autres, mon esprit rêveur , mon assiduité parfois trop poussé au travail et ma méfiance. Car oui, j’ai tendance à vraiment douter de tout.  

♦ ♦ ♦

✗ AGE : 26 ans
✗ SPECIALITE :
✗ ANNÉE :
✗ GROUPE : Citoyen


Kwang Oh a été repéré pour la première fois par une agence à l’âge de 10 ans. Rapidement le petit s’est imposé dans le milieu du mannequinat coréen et malgré le fait qu’il vivait à l’étranger avec ses parents ça ne l’a jamais empêché de faire des shootings ou autres.
Etrangement son petit plaisir le matin est de manger un sandwich au beurre de cacahuète dès son réveil. Il tient cette habitude suite aux nombreuses années passées aux USA.
Kwang Oh est du genre à faire attention à son physique sauf le dimanche ou là tout est permis. Quelques photos de lui en jogging ce sont déjà mises à circuler sur internet mais le jeune homme a depuis empêcher tous les  photographes et paparazzis d’approcher de son appartement car celui-ci se situe à un étage vraiment élevé désormais.
C’est un jeune homme qui a connu la drogue à l’âge de 16 ans et en sortir fut un véritable fléau. Désormais il ne boit que très peu et fait très attention à son corps.    


J’ai toujours eu de la chance dans ma vie. Je suis né de ‘l’Union d’un riche patron et d’une héritière plus que gâtée par la vie. Etant fils unique j’ai été véritablement choyé par mes parents qui m’élevaient au rang de la huitième merveille du monde.
Mon enfance fut paisible dans la banlieue de L.A. Une gouvernante prenait soin de moi tandis que papa et maman s’affairaient autour de la compagnie familiale. A cette époque, mon grand-père venait de céder la place à mon père et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’était pas toujours rose à la maison. Je suppose que ça arrive dans n’importe qu’elle famille de toute façon… Toutefois je n’ai pas à me plaindre. On m’a longtemps surnommé le petit prince et je ne me suis jamais défait de cette image. Ainsi les années passèrent tandis que je gravissais un à un les marches de l’école.  J’étais un de ces élèves toujours très dynamique, dont les devoirs faisaient des envieux. J’ai subi quelques coups bas de mes camarades de classe mais cela ne m’a jamais tant affecté ; l’important était que je continuais d’avancer. S’en suivit des années interminablement longues ou l’ennuie était mon quotidien. Je me faisais bien des amis mais tous étaient pour la plus part de passage.
A mon dixième anniversaire, un homme travaillant dans l’univers de la publicité nous contacta. Il avait entrevu des photos de moi sur le bureau de mon père et comptait me demander d’être modèle pour une campagne concernant une marques de vêtements. L’idée m’enchantait trop pour que je refuse et cela sembla amuser ma mère qui s’empressa d’accepter. Ainsi disparu la monotonie. Six mois plus tard je découvrais la fièvre des salles de shootings, la chaleur cuisante des projecteurs et le regard fascinant de l’objectif. Désormais j’ai vingt-six ans et je connais tout ça par cœur pour tout vous dire.
Bref ! J’ai eu tous mes diplômes sans le moindre soucis et ce n’était pas pour déplaire à ma famille. Une fois à dix-huit ans, j’ai fait la requête de travailler pendant deux ans tout en suivant des cours à la fac afin de m’émanciper. Voyant mes résultats irréprochables mes parents ne purent refuser et je me trouvais bien vite avec mon propre appartement en plein centre de Boston. Ainsi je passais mes journées entre Harvard et ce petit boulot de barista dans un café qui se trouvait non loin de là. C’est pendant cette période que j’ai rencontré Kagami.
Avant j’avais eu de brèves aventures avec des femmes,des hommes mais lorsque je l’avais vu lui, une certitude s’était insinuée en moi. Je le voulais pour moi. Pour moi seul. On a donc commencé par se fréquenter comme de simples collègues puis j’avais senti que mon charme opérait sur lui. Je n’avais d’ailleurs pas tarder à l’embrasser dans l’arrière-boutique, ce qui ne lui avait pas déplu. C’était alors enchaîné une multitude de soirées, de beuveries. On avait couché une seule fois ensemble et ça avait été tellement le pied que cela m’a davantage marqué que ma première fois.  Sauf qu’un beau jour j’ai appris qu’il était parti. Les adieux s’étaient peut-être trop pour lui ?J’avoue lui en vouloir encore… Pourquoi est-il parti si vite ?  Désormais je cours après un fantôme que je ne retrouve nulle part. L’abstinence s’imposa à moi avec fatalité, il n’y avait que de lui dont j’avais envie…
Peu à peu les vices du mannequinat gagnaient du terrain. J’ai déménagé à Séoul et dès cet instant je commençais à perdre les pédales. Alcool, drogues… Rien n’était assez beau pour me soulager. Finalement ma mère passant un jour à l’improviste vit le déchet que j’étais devenu et me reprit en main. Je ne la remercierais jamais assez…
Je vécu ainsi une longue période de remise en forme. Ce ne fut pas facile, la dépendance m’aveuglait et en sortir brusquement était semblable à une traversée du désert.
J’étais redevenu sobre et même si ma mère doutais de mes capacités je me retrouvais de nouveau seul. Je gérais désormais mes affaires d’une main de fer, m’activant pour les pubs, les marques à représenter.  
Maintenant je suis un homme riche, puissant qui vit comme un prince. Mais il y a toujours ce Kagami en tête… Aucun ne semble en mesure de le remplacer. Peut-être vais-je le retrouver ?
 

TOI DERRIÈRE L'ECRAN

C’est Knackiii les enfants :16:  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 22/11/2016
✗ nombre de messages : 251
✗ points de compétence : 482
Localisation : Avec Han Jae ou Tae Hyun... enfin quelque part quoi

MessageSujet: Re: Oscille entre la vie et les projecteurs - Do Kwang Oh   Mar 28 Mar - 23:31

Re bienvenue !!!

J'ai hâte de te voir RP avec ce cher Kwang Oh !! en plus Lee Jong Suk est juste un pur canon !



Félicitations, tu es validé(e)

Et voilà, tu es maintenant officiellement autorisé à RP ! Mais avant ça, tu auras juste quelques dernières formalités à remplir ! Comme les recensements dans les sujets adéquats. Ton année d'étude, le vava que tu utilise.. c'est toujours plus simple de l'archiver pour éviter les confusions !

Tu pourras en suite venir faire ta fiche de liens et ton répertoire de RP pour ne pas te retrouver confus dans ces derniers ! Et puis, si jamais ça t'intéresse, tu peux jeter un œil aux réseaux sociaux réseaux sociaux pour te faire des amis plus facilement !

_________________
Cheong In Su
 × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Admin

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 14/08/2016
✗ nombre de messages : 81
✗ points de compétence : 171
Localisation : Au parking pour fumer une clope... Mais chut, c'est un secret.

MessageSujet: Re: Oscille entre la vie et les projecteurs - Do Kwang Oh   Mer 29 Mar - 10:03

RE BIENVENUE DFGHOIU

ZE T'AIIIIIIIIIME :16: :16: :16:
Revenir en haut Aller en bas

Oscille entre la vie et les projecteurs - Do Kwang Oh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: 
Dossier administratif
C'est par ici pour enfiler le slip d'un perso et te présenter !
 :: Dossiers d'inscription :: Les admis
-