“I came before her — Hee Lei & Su Han ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 1:12




I came before her

Hee Lei & Su Han


Mon coeur se remet à palpiter. Sérieusement, faut que j'arrête de faire des conneries et que je me remette à réfléchir avant d'agir. D'abord je le prends dans mes bras et ensuite je l'embrasse ? Le pire c'est qu'il ne réagit pas. Ok donc je viens de ruiner ma relation avec mon meilleur ami pour la deuxième fois ! Bravo Lei, t'as quelque chose d'autre à ruiner tant que t'y es ? Bon techniquement, c'est pas un vrai baiser, je peux encore me relever vite fait et lui sortir " Hahaha, c'était une bonne blague hein ? ". Et ensuite je pars en courant et je sors plus de ma chambre pendant une semaine !
Bon, ok, à trois je pars ! Un.. Deux..
Et là je comprends plus rien. Il a tourné la tête et a posé ses lèvres sur les miennes. Sauf que là c'est pas vraiment "sur le bord" pour le coup ! C'est genre pile poil au bon endroit, pas de doute possible.
Mon coeur s'arrête un instant. J'arrive pas à réaliser ce qui est en train de se passer. Mais il ouvre un peu les lèvres et là je sombre complètement. Qui aurait cru que ça pouvait être aussi cool ? J'ai vu une tonne de drama et je trouvais ça toujours aussi surjoué les scènes de bisou. Maintenant je comprends que c'est pas si débile que ça finalement. C'est même vraiment très cool.
Mes mains glissent le long de sa nuque avant de remonter dans ses cheveux. J'ai pas envie de bouger. J'ai envie de rester comme ça. Donc attends, ça veut dire quoi en fait ? Il a toujours des sentiments pour moi ?
C'est bizarre parce que de me dire ça maintenant, ça me fait un truc bizarre dans le ventre. Je suis peut être tombée malade à cause de la chaleur, hier ? Merde, donc il va tomber malade aussi ?

Bien plus tôt que ce que j'aurais espéré, il se recule, mettant fin à notre baiser. Oh putain, je lui dis quoi maintenant ? De base c'était juste pour voir si tu m'aimais toujours mais finalement c'était plutôt cool ? En fait c'était une caméra cachée, tu t'es fait avoir ? Ou alors je pars juste en courant ?
Je sens monter le rouge à mes joues et je n'arrive pas à me décider sur la démarche à prendre. Et finalement, c'est lui qui rompt le silence.

Ok donc quoi, il fait comme si de rien était ? Donc moi je suis sensée faire quoi ? Je le fixe un moment, l'air perdue, puis finis par jouer le jeu. Au final, si on en parle pas et qu'on oublie ce qui vient de se passer, ça sera peut être moins gênant... Donc je force un sourire et lui réponds :
— Heum.. ouais ouais ça va. Je me suis piqué le doigt avec l'aiguille. Non je peux pas faire mieux, désolée. Je suis encore plus larguée qu'avant et je suis pas non plus très douée de base donc faut pas en attendre beaucoup de moi. — Il.. il fait chaud hein ? Tu dois avoir encore plus chaud avec le bandage sur la tête ! Tu veux que j'allume le ventilateur ? J'arrive pas à le regarder dans les yeux donc je me lève sans attendre sa réponse et me jète sur le ventilateur.. qui me glisse des mains et se fracasse par terre. Bravo Lei, de mieux en mieux !  
— Erm.. Je.. Heu.. Mince ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 146
✗ points de compétence : 129

MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 1:38

Après le petit moment de flottement, j’ai préféré ne rien dire, apparemment elle a pas vu que j’embrassais le vent, alors je vais faire comme si de rien n’était. C’était agréable, magique… comme si c’était réel, je vais vraiment devenir fou à penser comme ça. Va falloir que je vois quelqu’un ou alors que je lise beaucoup sur la psychologie humaine pour savoir à quel point je suis atteint et si je dois me faire interner, parce que quand même, en rêver alors qu’elle est juste à côté de moi… bref, autant ne pas revenir là-dessus, je l’ai en tête et me repasse la scène en boucle un sourire niais scotché sur le visage. Enfin, pas plus niais que d’habitude, c’est le sourire spécial pour Hee Lei, celui du meilleur ami amoureux qui se fait passer pour un simple meilleur ami. Compliqué hein ? Pas tant que ça au final.

Je masse ma nuque en prenant sa main instinctivement pour savoir où elle s’est piqué. Non, ça va, je vais pas lui faire de bisou magique, mais disons que j’ai pas vraiment eu de piqûre d’aiguille moi, à part à l’hôpital quand je me casse des trucs, mais celle-là je tourne de l’œil dès que je la vois. C’est un peu comme une revanche d’avoir une styliste comme copine… pardon, comme amie. Elle se défait rapidement de ma main et je la laisse faire. Chaud ? Ventilateur ? « Oh oui ce serait chouette mais tu crois qu’on a le dr… » oit… haha… elle vient de l’éclater au sol la pauvre. Je la regarde s’excuser avant de me redresser. Hola, je tangue, m’assois puis recommence doucement. Ma tête fait pas mal des siennes, en même temps… vu le coup que je me suis pris ! J’ébouriffe mon crâne et l’aide à poser le ventilo à côté, il marchera peut-être si je l’opère, mais pour l’instant, on va faire comme si on n’était pas responsables. Oui, c’est mal, mais je prendrais tout sur moi plus tard, c’était un accident. « Pas grave, tu vas devoir nous éventer avec des feuilles de papier » Je dis ça avec la banane comme pas possible. Je suis sur un petit nuage, mais ça a pas l’air d’être son cas et ça commence à me faire tout bizarre là. « Leia… ça va pas ? » merde, j’ai comme l’impression que j’ai fait une connerie… me dites pas que c’était pas un rêve…

Je commence à stresser un peu en riant nerveusement. « hm… c’est sur quoi que tu travailles en ce moment ? Pas de nouveau mannequin cassé ? Je vais finir par te fabriquer un petit robot » J’en suis capable le pire, mais là n’est pas la question. En fait, j’évite de la poser, je veux savoir si c’est moi qui me fais des idées ou non parce que plus je la regarde faire, plus je me dis que peut-être, elle est aussi stressée parce que je… parce que je l’ai embrassé. Je me sens mal. Ça implique qu’elle m’aurait embrassé quand même, sur le coin de la lèvre, d’accord, mais elle a toute la place, j’ai pas des joues de trois centimètres, je veux bien être une crevette mais physiquement je suis le roi des crevettes hein… plus grand que toutes. Et puis non, j’ai peut être mal interprété, elle s’est loupé ? Elle a failli glisser ? Ou alors j’ai vraiment rêvé et elle a pas osé me dire à quel point c’était gênant ? J’ai pas dit son nom j’espère… oh ce serait pire que tout ça… ou pire, pire, j’ai eu une réaction très déplacé ? Discrètement je vérifie en remettant mon draps correctement sur mes jambes après m’être rassis, mais… non, ouf, rien, je crois que j’aurais pleuré pour de bon si ça m’était arrivé. Je déglutis. Je lui demande ? Je ne lui demande pas ? Je masse encore ma nuque en penchant ma tête. « Dis… tu veux bien promettre de pas m’en vouloir ? » Elle va pas comprendre, mais tant pis, c’est le principe. « Promets le juste et après je te dis… » ça marche jamais ces trucs-là, mais je test quand même. « Moi, en tout cas je te promets que… que je resterais toujours avec toi » et la prochaine étape c’est lui dire que j’ai rêvé de l’embrasser, ce qui trahie mes sentiments toujours présents pour elle, mais que j’ai promis de ne pas m’enfuir même si elle dit non… ok, ça va être joyeux, que d’émotions aujourd’hui ! C’était le jour ? J’espère que les prochains ça sera pas le calme plat ou totalement l’inverse, soit, quelque chose de bien qui arrive pour se terminer super mal, même si aujourd’hui ne s’est pas encore terminé, j’espère toujours que ce sera sur une bonne note ? Pitié ? J’ai les lèvres pincées en attendant qu’elle réponde… pour finalement lui avouer… « Ok… alors tu vas voir… c’est très drôle en fait… j’ai cru que je t’avais embrassé… j’ai fait un rêve là tout de suite, c’était trop bizarre et je me dis que c’est pas possible et pourtant… je sais pas… mais ne m’en veut pas… d’accord ? J’ai promis que je te laisserais pas et… je te promets que… que ce genre de trucs bizarres passera, ça doit être un effet secondaire des cachets pour la tête, je sais pas… » je ris encore nerveusement, j’essaye de plonger mes yeux dans les siens, mais impossible, elle les évite comme si elle avait un radar, pourtant je bouge la tête pour essayer de l’avoir, mais non. Je laisse finalement tombé en restant droit et pose mes deux mains sur ma nuque… j’ai fait une boulette, c’est ça ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 2:10




I came before her

Hee Lei & Su Han


Putain mais je suis vraiment pas douée ! Pourtant je devrais être un minimum habile vu le métier que je veux faire ! Mais non, je me fais mal, je casse des choses sans faire exprès et je casse même des choses en le faisant exprès ! Sauf que là je suis en train d'inquiéter le pauvre Su Han qui est à moitié en train de tomber dans les pommes parce qu'il essaye de m'aider à ramasser le ventilateur.
Oh ! Une feuille de papier ! Bonne idée, comme ça je pourrais me concentrer sur un truc et j'éviterais d'avoir l'air bizarre. Sérieusement, pourquoi il dit rien ? Si ça se trouve, il m'a embrassé pour ne pas me vexer mais c'était tellement nul qu'il préfère ne pas y repenser ? Oh et puis merde, en soit, je ne devrais pas m'en soucier, non ? C'est moi qui l'ai rejeté et c'est un peu tard pour le regretter donc si il veut faire comme si rien ne s'était passé, je ne pouvais pas le forcer. Je devrais même m'excuser ! Mais je n'en aurais jamais le courage alors autant jouer la débile !
Je me relève donc et commence à chercher autour de moi une feuille de papier. Heureusement, une édition du journal de Yamang traîne dans un coin donc je me jète dessus et retourne m'assoir à côté du lit de Su Han pour lui faire de l'air. Puis là il me demande si ça va. Putain est-ce que ça se voit sur ma tête que j'ai envie de mourir tellement je me sens mal-à-l'aise ? Ok, je dois faire un effort. Je relève donc les yeux vers lui, force un sourire et lui fais oui de la tête. Faut pas que j'ouvre la bouche sinon je risque de couiner ou de parler avec la voix de Stitch.

Heureusement pour moi il change de sujet et me demande sur quoi je bosse en ce moment, avant de faire référence aux mannequins. Je dirais pas non à un robot. Ou sinon il pourrait m'aider lui ? Ouais non c'est pas une bonne idée.
— J'ai heu.. fini une robe de soirée. Je suis en avance donc le mannequin n'a pas souffert cette fois.. Et puis bon, si tu me fais un robot je risque de m'acharner sur lui et ce serait dommage de gâcher ton travail.. Ouah ! Une phrase complète, je progresse ! De toute façon, même si je l'ai mis mal-à-l'aise avec le "baiser", si il continue de me parler c'est un bon signe non ? C'est qu'il m'en veut pas ?

Sauf que là il se remet à parler et je comprends tout. Il croit que c'était un rêve. Il croit que les médocs le font halluciner. Du coup ça veut dire que.. que.. Mon dieu, il a encore des sentiments pour moi ? Je suis sous le choc. Je suis sensée réagir comment ? Je dois être contente ou pas ? Je devrais être soulagée parce qu'au moins ça veut dire qu'il ne m'a pas embrassée "par pitié". Et puis le fait qu'il pense avoir rêvé ça évite la gêne qu'il y aurait eu si il avait été complètement conscient ! Attends, mais ça veut dire que j'ai abusé d'un malade du coup ? Il avait l'air d'aller assez bien pourtant !
Bon, je me prendrais la tête plus tard, pour le moment je peux souffler un peu !
Je relève les yeux vers lui et souris, pour de vrai cette fois. Il fait vraiment plus chaud d'un coup. — Ah ? C'est marrant ça ! Bon de toute façon ça doit être tes médocs, je vais pas t'en vouloir pour un truc comme ça ! Est-ce que je suis en train de lui mentir indirectement ou pas ? Parce que sincèrement, je serais pas capable de lui dire " Non mais c'était pas un rêve ! En fait je commence à douter du coup je voulais voir ce que ça ferait de t'embrasser. ". Ouais je suis en train de péter un câble. Mais en même temps je suis plutôt contente, je sais pas trop pourquoi. J'arrive pas à défaire cet espèce de sourire débile qu'il s'est accroché à mon visage. Mais bon tant pis c'est pas grave.  
— Et du coup, selon les médicaments, j'embrasse bien ? Oh merde, ça par contre c'est un peu de trop ! Du coup vu que je suis super douée je fais quoi ? Eh oui ! Vous avez gagné : je me met à rigoler comme une débile comme si je venais de dire une blague trop drôle. Avec un peu de chance il ne s'en souviendra pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 146
✗ points de compétence : 129

MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 2:36

Merci la feuille en papier de nous avoir sauvé ! Je crois que je la conserverais secrètement dans mon bureau codé celui-là ! Non, je plaisante. Ou pas ! Bon, allé, arrête les conneries Su Han. Je masse l’arrière de ma nuque, apprécie beaucoup l’air qu’elle me fait et me fait la promesse de trouver un système peu couteux pour faire des petits ventilo à tout le monde et Leia la première, parce qu’elle s’épuise la pauvre. Si j’avais pas si honte de mon corps et que c’était pas Leia en face de moi, j’aurais bien levé mon tee-shirt, mais… on va éviter d’avoir l’air bourré. On m’a dit que c’était ce que certains faisaient, jamais testé ! Elle a pas l’air bien, j’arrête son poignet doucement de ma main, me saisit du papier et commence à inverser les rôles en lui faisant de l’air. Je pense qu’elle l’a bien mérité pour m’avoir supporté moi et ma panique et… et je panique encore pour une autre raison d’ailleurs. Elle me parle de sa dernière création, je ne peux pas être plus fier et lève mon pouce en l’air en criant un « wouuh je savais que t’étais la meilleure » même si pour elle ça veut pas dire grand-chose… « si j’avais été une fille j’aurais aimé porté tes créa ! Et ne t’avise même pas de penser à moi dans une robe de soirée, c’est très, très mauvais pour la santé, aveugle direct ! » J’ai l’air d’un pinceau à l’envers… pas la peine de dire que ouais je ferais pâlir d’envie certaines demoiselles, mais les poils en revanche elles s’en passeraient. J’ai d’ailleurs un petit duvet c’est juste fantastique de pouvoir prouver être un mâle ! C’est pas grand-chose, mais c’est assez.

Je commence à croire que ce qui ne va pas c’est par rapport à tout à l’heure et je me sens tellement coupable que je commence à lui dire… elle me regarde avec ce super sourire qui me fait fondre comme un bonhomme de neige au coin du feu et me dit que ça n’a pas d’importance ? Donc c’est bien les médocs ? Je récupère un verre d’eau d’ailleurs, un petit gobelet tout spécialement pour moi, il y en a une flopée sur l’étagère et j’en récupère un autre pour servir Hee Lei aussi. Je le lui tends et trempe mes lèvres en réfléchissant à ce qu’elle vient de dire. Donc, elle m’en veut pas de l’aimer, hein ? C’est bien ça ? Mon cerveau tourne au ralenti je crois.

J’ai pas le temps de réagir que je m’étouffe et bave la moitié de mon verre sur mon tee-shirt. Je tousse un peu avant de me mettre à rire moi aussi, un peu nerveux. « Hee Leia ! » je ne m’étais pas attendu à ce qu’elle me demande ça… mon dieu, je vais finir par mourir avant l’heure avec cette fille, mais bon, au moins, je mourrais heureux ! Je m’essuie rapidement avec le bras… ouais, super classe, mais j’ai rien d’autre sous la main en fait et la regarde. Elle a l’air de se sentir un peu mieux quand même « Si tu veux vraiment savoir, oui… c’était… comme dans un film Leia et Han Solo pour de vrai » ok, je déraille complètement, mais au moins elle sait à quel point j’aime star wars et nous comparer à ces deux monstres du cinéma c’est un peu donner une valeur inestimable à ce baiser. Un vrai trésor, oh ça oui… « Ça ne te fais pas bizarre que je te dise ça… tu es sûre hein ? » Dire à la fille que j’aime que je l’aime encore et qu’elle accepte que j’en parle sans accepter d’être avec moi ça prend vraiment des allures de rêves, manquerait plus qu’un panda marque un panier en visant la fenêtre ouverte et on y serait, mais bien sûr tout a l’air plus vrai que nature. « je crois que j’arrive pas à faire la différence entre ce qui est vrai ou pas là… pourtant je suis pas fatigué… tu crois que c’est grave ? » J’ai trop peur. Je suis pas hypocondriaque, mais presque… le fait qu’elle soit la me fait tenir en réalité… c’est fou ce qu’elle est importante pour moi cette fille-là ! Et le pire, c’est que maintenant, elle le sait qu’elle a toujours cette place. J’ai juste envie, par égoïsme et curiosité à la fois « dis… tu as déjà aimé quelqu’un toi ? » je sais, c’est pas gentil de profiter, mais je ne pense pas que je sois réellement en train de parler de ça avec Hee Lei, si ? Je crois que j’ai vraiment besoin d’un docteur, là…
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 3:08




I came before her

Hee Lei & Su Han


J'ai l'impression qu'il va s'étouffer en entendant ma question. Ok là j'ai vraiment été trop loin ! Pourtant sa réaction me fait rire et me satisfait en même temps. J'ai l'impression d'être shootée moi aussi en fait. Et franchement, c'est pas désagréable !
Il se met à citer Star Wars donc j'imagine que ça a dû lui plaire autant qu'à moi. Et puis je ne peux que rire à son jeu de mots avec nos prénoms. Mais attends, c'est pas normal que ça m'ait plus autant, non ? Enfin.. est-ce qu'avoir apprécié un baiser ça veut dire qu'on aime la personne ? Peut être qu'il est juste doué, non ?

Il me sort à nouveau de mes pensées avec une question à la fois adorable, gênante et culpabilisante. Est-ce que ça me fait bizarre ? Non.. Pas du tout en fait. J'ai l'impression d'être ailleurs, comme si je regardais un disney depuis mon lit, avec un bol de glace entre les mains. D'un autre côté je m'en veux un peu parce que je profite un peu de son état pour mettre un peu d'ordre dans ma tête (sauf que j'ai l'impression que j'y fous encore plus le bordel mais tant pis).
— Non, non c'est marrant ! Ça me donne presque envie de te piquer tes médicaments ! Marrant n'est pas le mot. C'est.. satisfaisant. C'est apaisant. En fait je ne sais pas trop, c'est quelque chose de positif mais je ne saurais pas mettre un nom dessus. Par contre je suis tellement en train de semer la confusion dans l'esprit de Su Han que j'espère qu'il n'en parlera pas à l'infirmière ! Vous imaginez ? Il manquerait plus que l'infirmière lui dise que ce n'est pas possible qu'il ait eu des hallucinations et là je suis grillée ! Le soucis c'est que si il me demande des explications je ne saurais pas quoi lui dire. Je sais pas ce que je ressens. C'est tout. Donc je finis par lui répondre :
— T'inquiètes pas, si tu commences à perdre la tête, je t'attaches au lit et je te jète de l'eau dessus ! Ok, attacher au lit est peut être un peu trop tendancieux, mais heureusement, il n'a pas l'air d'avoir tilté. Par contre il va falloir qu'il arrête avec ses questions parce que je risque de vraiment finir par avaler ses médicaments. Franchement, je me demande presque si en réalité, il ne lit pas dans mes pensées. Est-ce que j'ai déjà aimé quelqu'un ? Est-ce qu'il se doutera de quelque chose si je pars en courant maintenant ?

Je me mords l'intérieur de la joue avant de trouver la réponse parfaite :
— Sincèrement je sais pas trop.. Comment on sait qu'on aime quelqu'un d'après toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 146
✗ points de compétence : 129

MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 13:35

Avouer à celle qu’on aime qu’on l’a embrassé en rêve alors qu’on s’est fait jeter une fois c’est un peu bizarre hein ? Et elle demande si c’était bien… ça me rend un peu triste, ça veut vraiment dire qu’elle est à l’aise avec ça alors que moi je le suis pas du tout, mais je vais juste faire comme si. J’ai toujours ce baiser dans la tête et ça me permet entre deux moments de flottement de pas être trop mal par rapport à notre discussion. Je masse toujours l’arrière de mon crâne, apparemment les médicaments font de sacrés effets. Et j’ai pas compris, elle veut les médocs parce qu’elle aimerait bien avoir ces effets ou parce que ça me rend drôle ? Même si je l’ai toujours entendu rire à mes blagues idiotes dans un sens… enfin, je sais pas. Et est-ce que ce serait moi qui prendrais… la place de celui qu’elle embrasserait ? Je ne sais pas non plus. Je me demande si elle a déjà été amoureuse et elle me pose la question de savoir comment c’est.

C’est vrai ça, comment je sais que je l’aime ? J’ai ce sourire con accroché à chaque fois que j’y pense. C’est comme ça en fait, j’ai juste pas de mots… mais va falloir que j’en mette et puis, elle va pas m’en vouloir ? Ou pire, s’en vouloir parce que moi je l’aime et pas l’inverse ? C’est trop compliqué pour moi en ce moment. Là, je sais plus où j’en suis. N’empêche m’attacher au lit, elle m’a fait rire aussi « oh je suis pas dangereux, même en perdant la tête je pense ! » à moins de l’avoir… embrassé… non allé Su, elle aurait pas si bien réagit !

« Et sinon… je sais pas trop comment on sait. Je sais pas si c’est pareil pour tout le monde. Moi je me sens juste bien avec… toi » pour moi une meilleure amie c’est comme une petite amie mais avec un peu plus de confidence, de confiance et de câlins. Aussi, sur toutes les filles que j’ai croisé dans ma courte vie, il a fallu que je tombe sur celle qui est plus proche de moi que personne… je suis pas une référence, mais je sais que je l’aime ça c’est sûr. « Puis c’est un peu comme une drogue, on n’arrive pas à se sortir la personne de la tête, on a des papillons au creux du ventre chaque fois qu’elle est là. Ça s’estompe selon ce qui est dit ou fait comme ça peut augmenter… c’est… bizarre, mais super à la fois. Franchement, je saurais pas comment t’expliquer ça… si tu arrives à me comprendre alors tu peux me dire si ça t’a déjà fait ça ? » si tu es déjà tombée amoureuse ? Honnêtement je n’ai eu que deux femmes dans ma vie et je crois que la première je l’ai… pas vraiment aimé, même si forcément pour aller jusqu’où on devait aller et bien j’avais des sentiments, mais… quelque part, si je devais tout recommencer, je crois que je n’en choisirais qu’une seule… et ce serait elle. Je mords ma lèvre en la regardant, ma tête penchée dans l’attente de sa réponse. C’est aussi étrange d’avoir cette conversation que de ne pas en être gêné au point de vouloir me planquer sous les draps. Je viens juste de comprendre que… j’étais à l’aise avec Hee Leia pour beaucoup de choses et que certaines autres j’en avais encore honte parce que j’ai des sentiments et parce que je veux qu’elle me voit comme un homme, pas comme un meilleur ami. Même si les deux peuvent se combiner, je veux dire, comme quelqu’un qu’elle aimerait vraiment, qui puisse la protéger, la réconforter, avec qui elle pourrait le reste de sa vie ? Je sais qu’elle en a peur de ça, et je comprends. Moi aussi d’une certaine façon, je ne veux pas ressembler à mon père et je sais que je ne lui ressemble déjà pas parce que je suis bien trop honnête et culpabilise pour un morceau de tarte volé à la cafétéria… imaginez même pas si j’avais une double vie quoi. Je soupire « c’est compliqué quand on aime, que ce soit en amour ou en amitié, faut toujours qu’il y ait les degrés et autant de variables que de couleurs dans la nature pour venir foutre le bordel » Je fais la moue, regarde finalement sa main en apercevant le minuscule point qu’a dû faire l’aiguille. Je prends sa main doucement et l’inspecte avant de sourire et de lever mes yeux vers elle « tu verras, un jour je t’inventerais des machines rien que pour toi et tes créas »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 23:05




I came before her

Hee Lei & Su Han


Et là il parle et j'ai l'impression que je vais me briser en mille morceaux. Il se sent "juste bien avec moi". En soit, je me sens bien avec lui aussi. C'est une des seules personnes de Yamang avec qui je me sente vraiment bien. Bon j'étais pas asociale pour autant hein ! C'est juste qu'avec les autres, c'était pas pareil qu'avec lui.
Il continue son explication et me trouble encore plus. Des papillons dans le ventre ? Et c'était un scientifique qui me disait ça ? Je sais vraiment pas si j'ai déjà eu des papillons dans le ventre. Est-ce que c'est comme quand on est malade ? J'avais déjà lu cette expression dans des bouquins mais je n'avais jamais réussi à la comprendre. Donc je devais lui répondre quoi ? Que je ne comprenais pas donc que je ne pouvais pas répondre à sa question ?
— Je ne suis pas sûre de comprendre. Du coup sincèrement je ne saurais pas vraiment te répondre... Je n'aurais pas pu répondre autre chose. Je ne sais pas. Je n'y connais rien. Et je n'ai jamais vraiment voulu en savoir plus. Pour moi la vie était plus simple sans ces histoires de sentiments, de prises de tête, de oui ou de non. C'était une perte de temps et d'énergie à mes yeux.
Mais depuis que Su Han m'avait fait sa "déclaration", j'y avais beaucoup réfléchi. Au début ça m'avait dégoutée encore plus. J'avais perdu mon meilleur ami à cause de ces conneries, quand même. Puis j'y ai repensé et j'en ai parlé à Ah Reum. Elle expliquait ça aussi mal que le scientifique en face de moi, mais d'après elle, aimer quelqu'un qui nous aime en retour c'était ça le vrai bonheur. Du coup j'étais un peu curieuse depuis mais sans plus. Et puis avec ce que Su Han raconte actuellement, ça m'aidera pas à y voir plus clair.

Je m'attends à ce qu'il continue ses explications mais il s'arrête et me prend la main. Ok, il fait quoi là ? C'est super stressant.. Il est en train de la fixer et se met à sourire bêtement, avant de relever les yeux vers moi. Ok je panique. Je panique complètement. Mais d'un autre côté j'ai envie de voir la suite. Je suis curieuse et anxieuse. C'est possible ça ?
Finalement il sourit et m'annonce qu'un jour il inventera des machines pour moi et mes créations, sûrement en faisant référence à toutes les marques que j'avais sur les doigts à force. Et puis toute ma tension s'envole, comme par magie. Je redeviens détendue, autant que si j'étais dans mon lit en train de dormir. Pourquoi ? Aucune idée. Peut être que l'idée de ne plus me mutiler les mains me plait beaucoup ? Ou alors c'est parce qu'il me tient la main ? Non pas possible, ça n'a aucun sens. Pourtant c'est vrai que je n'ai pas vraiment envie qu'il la lâche.
— Dans ce cas d'ici là je ferais de mon mieux pour être moins insensible. Heu ouais non. C'était pas du tout ce que je voulais dire. C'est sortit tout seul mais de base je voulais juste lui dire merci, c'est tout. Et puis ça veut rien dire en plus. Moins insensible ? C'est pas comme si je pouvais décider si oui ou non je pouvais comprendre ces trucs. Je peux regarder des disney et lire des romans à l'eau de rose mais je sais pas si ça sera vraiment utile. Enfin bref, encore une fois, j'ai parlé sans réfléchir et je me retrouve gênée, avec un sourire débile sur le visage, à me demander pour la quinzième fois si je ne ferais pas mieux de limiter les dégâts et de partir tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 146
✗ points de compétence : 129

MessageSujet: Re: I came before her — Hee Lei & Su Han    Mar 12 Juil - 23:42

Apparemment je suis pas clair, bon, faudra que j’explique avec des mots un peu plus élaborés, faudrait que j’arrive à rédiger quelque chose dessus, c’est vrai, personne a exprimé son amour de façon robotique ? Je parle pas de Wall-e et Eve d’accord ? Juste de… comment le mettre sur papier. Comme ceux qui écrivent des petits poèmes ou des phrases toutes mignonnes. Le soleil de ma vie et bla, et bla. Z’avez compris le principe. Je souris rien qu’en imaginant être capable de dire des trucs comme ça, mais je sais qu’aujourd’hui les filles elles craquent pas pour les poètes, ni pour les mordus d’informatiques d’ailleurs… enfin, peu importe, moi qui cherchait à savoir ce qui intéressait Leia, je suis pas plus avancé, même si de toute façon c’est pas la peine d’y penser, j’avais un peu d’espoir qu’elle me réponde, genre, que je lui plais un minimum ? Que c’est juste parce qu’on n’est pas compatibles mais même ça j’ai du mal à y croire.

Enfin, toujours est-il que je prends sa main pour regarder les petits trous qui s’y trouvent et lui promet d’inventer quelque chose pour lui faciliter la tâche, chose à laquelle elle sourit enfin et répond qu’elle sera moins insensible ? Hein, quoi ? J’ai pas compris pourquoi elle disait ça. « Je dois être fatigué j’ai mal compris Leia, pardon » Elle ne répète pas pour autant. Je m’allonge doucement en la voyant se lever, je suis mort de fatigue. Je pense que la moitié de notre conversation ne s’est pas passée comme je l’ai compris. Comme ce baiser. C’était le plus beau moment que j’ai vécu de toute ma vie ! J’en souris encore avant de fermer les yeux et de reposer ma tête. Je vérifie le petit pansement, pas de sang, c’est bon signe, plus qu’à sombrer sans trop réfléchir à tout ça. J’aurais tout le temps de m’en remettre une fois les médicaments éliminés, je penserais à demander ce que c’est au passage, histoire de connaitre les effets secondaires et de comparer. Même si je pense que c’est possible que ça vienne uniquement de moi et de la fatigue et du stress, enfin, ça n’a pas d’importance, Hee Lei était là pour moi, c’est tout ce qui compte et j’espère qu’elle le sera toujours comme j’ai promis de l’être à mon tour. Je n'avais pas vraiment envie qu'elle s'en aille, mais j'avais peur de déraper encore plus et... ce serait vraiment mauvais si je la faisais fuir. Je crois que mon petit coeur ne le supporterais pas et je deviendrais jusqu'à la fin des temps un super inventeur mais qui restera seul avec ses 36 chats. le seul homme qui pense à des références de nana... c'est moi, oui !
Revenir en haut Aller en bas

I came before her — Hee Lei & Su Han

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP fini-