“Here comes the sun, and the devil (ft Jun)”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
Invité


MessageSujet: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Lun 11 Juil - 0:17



Here comes the sun, and the devil
Han Seol & Jun



Han Seol, accompagnez vos nouveaux élèves en vacances, ça vous permettra d'apprendre à les connaître et de tisser des liens avec eux !
Hahaha, la bonne blague ! Ils m'avaient envoyé dans un coin perdu de Busan avec une armée de gamins intenables, et j'étais sensé faire comme si c'étaient des vacances ? Le proviseur n'avait jamais rencontré ses élèves ou quoi ? Je pouvais lui rédiger un carnet de voyage, comme ça il se rendrait compte du divertissement qu'allaient m'apporter ces "vacances". Jour 1 : Après quatre longues heures de bus à supporter des papotages, des chansons et même une élève qui me vomit dessus, nous arrivons enfin au camping. Maintenant, je vais aller laver mon honneur et surtout mes chaussures et remettre en question mon idée de devenir professeur. Jour 2 : Je n'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit à cause des moustiques donc j'ai une envie folle d'aller faire une sieste sur le sable chaud. Malheureusement pour moi, vu que nos élèves sont des voyous, je dois m'occuper de la punition d'un élève. La prochaine fois, autorisez moi à le frapper, croyez moi, c'est la méthode qui marche le plus à l'armée.

Ah si seulement ! J'avais été instructeur et ça s'était très bien passé. J'avais eu donc la naïveté que devenir professeur à Yamang serait facile. Seulement j'avais oublié combien on avait pu en faire baver à nos profs. Pour nous, ça avait été très drôle. Nos "farces" étaient mes meilleurs souvenirs de Yamang après ceux avec Bo Bae (quoi que les deux soient souvent liés). Seulement maintenant que j'étais prof, tout arrivait à m'exaspérer. Même le pauvre gosse révisant H24 qui avait la lumière restait allumée toute la nuit.

Mais bon, j'étais bien décidé à remettre ces gamins dans le droit chemin ! Surtout celui que je m'apprêtai à surveiller. Je me doutais bien qu'au fond c'était un gosse bien. Mais il avait de grosses capacités en combat et à cause de ça, il ne pouvait pas se permettre de jouer le dur, peu importe la raison. Le plus dur dans les sports de combat, ce n'était pas d'apprendre les figures, d'améliorer ses réflexes ou de gagner des muscles : le plus dur c'était d'apprendre à se contrôler. Et qu'il le veuille ou non, j'allais lui apprendre !

Je l'attendis dans un coin de la plage qui était assez éloigné du camping. Cette zone n'était pas très fréquentée et donc très peu entretenue : une montagne de déchets divers jonchaient le sol, la plage était pleine de cailloux et il y avait même la carcasse d'un animal mort un peu plus loin sous un buisson. Je mis mes lunettes, dépliai mon transat et m'allongeai dessus. J'étais en train de me passer de la crème solaire quand le fauteur de troubles arriva.
"Aller Conchita, mets toi au boulot !" Lui lançai-je, sans même lever les yeux vers lui.
Je n'allais pas être tendre et il allait devoir supporter ça sans rien dire. Si il ne s'énervait pas malgré mes tentatives pour le pousser à bout, alors il avait peut être une chance de ne pas finir mafieux, tatoué, en prison et chauve d'ici 5 ans.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Mar 12 Juil - 0:42

HERE COMES THE SUN, AND THE DEVIL



Argh. C'était l'heure. L'heure de ma colle. J'entendais déjà les gosses et les autres élèves de Yamang venir s'amuser sur la plage pendant que moi, je serais occupé à la nettoyer. Je grimaçais rien qu'à cette idée. J'étais encore à l'ombre, ne supportant déjà pas la chaleur. Alors rester debout en plein cagnard me paraissait impossible. D'autant plus que celui qui me surveillait était réputé pour être un tyran à Yamang. Et lors de notre dernière rencontre, il ne s'était pas gêné pour me le montrer. Je ne m'attendais pas en tout cas à passer des vacances de rêve avec lui. Je commençais déjà à regretter d'avoir cassé le bras de cet enfoiré de Jin Wuk. Enfin, je ne regrettais pas le geste. Je regrettais juste de l'avoir fait avant d'aller à la plage. Je ne pouvais pas profiter pleinement de mes vacances à cause de ça. Et j'étais certain que le professeur de chimie allait jouer dessus pour m'en faire baver encore plus. Je sortais de la tente, habillé légèrement histoire de ne pas me donner encore plus chaud que maintenant. Je portais un short assez large ainsi qu'un tee-shirt qui laissait légèrement entrevoir mes tatouages au niveau des épaules.

Je soupirais longuement une nouvelle fois, rejoignant le professeur sur place. L'endroit était plutôt éloigné du reste de la population. Je me demandais alors si c'était pour pouvoir me donner plus de boulot ou pour pouvoir me jeter au fond de l'océan plus facilement sans que personne ne puisse le remarquer. De quoi me perdre à jamais, le tout discrètement. Et Dae Jung lui s'en amusait, comme si c'était normal. Quel ami je vous jure ! Je suis sûr qu'il ne préviendrait même pas les flics si je venais à disparaître. J'observais le professeur se badigeonner de crème solaire tandis que je me remémorais le fait que je n'en avais pas mit. Et merde.. D'une voix calme et d'un ton peu élevé, je demandais naïvement s'il pouvait m'en prêter un peu.

- Est-ce que je peut au moins avoir un peu de crè...

Je me faisais subitement interrompre par le professeur en question qui me sommait sans même m'adresser un regard de me mettre au boulot. Conchita ? . D'abord surprit, je n'avais pas pu m'empêcher d'ouvrir la bouche avant de subitement me raviser quant à l'idée de répliquer, me disant qu'il n'hésiterait pas à empirer ma situation si je rajoutais une couche par dessus le tout.  

- Non ? Bon d'accord..

Je lui tournais le dos, me sentant déjà un peu agacé. J'espérais sincèrement qu'il n'oserait pas insister. La chaleur se mélangeant à la fatigue du voyage et de la sale nuit passée, je ne savais pas encore combien de temps j'allais pouvoir tenir sans m'en prendre à lui. Et puis.. Conchita. CONCHITA, sans déconner. Il était en train de me prendre pour sa femme de ménage. Je commençais donc à me demander qui avait le plus envie de jeter l'autre au fond de l'océan. Puis cherchant du regard un quelconque matériel pour m'aider à ramasser les déchets en vain, je me tournais vers le surveillant, me résignant finalement à lui demander où est-ce qu'il était. J'hésitais cependant quelques instants, n'ayant pas vraiment envie de me faire à nouveau remballer avant de véritablement me lancer.

- Dites-moi.. vous sauriez par hasard où se trouve la pincette pour attraper les déchets ? C'est bizarre, je ne la trouve pas.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Mar 12 Juil - 2:16

Here comes the sun, and the devilHan Seol & Jun



Je relève la tête vers lui et je peux voir à son regard qu'il a envie de m'étriper. Réaction que je comprends, et qui m'amuse en même temps. Le pauvre gosse me prend probablement pour un tyran qui abuse de son pouvoir pour lui mener la vie dure, et c'est exactement ce que je pensais de mon instructeur quand je suis entré dans l'armée. Les deux premières années, on a beau répéter qu'on veut en faire notre carrière, personne ne nous prend au sérieux et on est traités comme des moins que rien. On est juste des petits bourgeois paumés qui vont souffrir parce qu'ils n'ont pas la télé et un matelas digne de ce nom. Donc quand mon instructeur me faisait faire des tours de parcours en plus parce que j'avais osé lui dire que j'étais champion de taekwondo, j'étais persuadé que c'était juste de la jalousie de sa part, qu'il me torturait parce que c'était amusant à voir. Sauf que c'est ce qui m'a le plus formé. J'ai appris à fermer ma gueule mais aussi à repousser mes limites. A aller plus loin que les autres. A tenir bon malgré la pluie, la neige ou le soleil brulant. Et le résultat ça a été que je me retrouve dans l'équipe d'élite.

Bon évidemment, je ne pouvais pas le forcer à faire un parcours du combattant avant de le laisser dormir dans la boue. Il était encore à l'école quand même ! Mais j'espérais réussir à le former d'une manière détournée. Du moins un minimum. Donc oui, il allait en baver. Mais avec un peu de chance il me remercierait plus tard.

Il sonda la plage un instant avant de reposer son regard sur moi et de demander un outil pour le nettoyage. Je lui offris alors mon plus beau sourire avant de lui expliquer :

— La pince prenait trop de place dans ma valise alors je l'ai laissée à l'école. Mais bon, un homme comme toi n'a pas peur de se salir les mains, n'est-ce pas ?

J'étais curieux de voir combien de temps il tiendrait ! J'avais presque envie de filmer la scène tellement que ça s'annonçait intéressant !

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Mar 12 Juil - 3:40

HERE COMES THE SUN, AND THE DEVIL



D'accord. Pas de pincette pour moi. Jun, tiens le coup. Non, en fait, c'est carrément un ordre que je me donne. Il n'y a pas d'échappatoire, pas d'autre solution à mon encontre.. Je DOIS tenir le coup. Ne pas avoir de pincette n'était après tout pas quelque chose grave quand on y réfléchissait bien. Je pouvais faire ça à la main, même si ça prendrait beaucoup plus de temps que prévu et que ça ajouterait un peu plus de difficultés à la tâche que l'on m'avait confié. Le plus dur pour moi dans tout ça restait le fait de devoir me faire surveiller par le professeur de chimie. Je ne savais pas s'il avait quelque chose contre moi ou s'il aimait tout simplement faire souffrir ses élèves, mais quelque chose m'indiquait que j'allais vraiment passer un sale quart d'heure. En même temps, à quoi pouvais-je m'attendre ? Je m'étais battu avec un gars de l'école super aimé par les élèves et en plus de ça on m'avait refilé un tyran qui espérait sûrement me remettre à ma place. J'observais donc ce dernier qui semblait bien installé sur son transat, prêt à prendre du bon temps. Je répliquais ensuite à son explication, un peu décontenancé par son sourire qui semblait ravi de m'annoncer une telle nouvelle et confirmant plus ou moins mes doutes sur ses pensées à mon propos.

- Non, non. Pas vraiment. Ça risque juste d'être un peu plus long disons.

Je soupirais, m'approchant d'un premier tas de déchets que je commençais à ramasser à mon rythme et me résignant à l'idée de devoir tout faire manuellement. L'heure ne faisait que commencer mais je sentais déjà un long sentiment de lassitude me parcourir. Peut-être que la chaleur commençait à me taper sur les nerfs également, mais il fallait dire que le professeur y était pour beaucoup dans le fait que je me sois senti irrité. Des vacances. Ouais. C'est ça. Tout dépendait pour qui. Pour le surveillant oui, c'était sûrement pou moi tout sauf des vacances. L'ambiance, quant à elle, semblait aussi inévitable et lourde que la chaleur. Ce qui était probablement dû au long silence qui s'était établi entre le surveillant et moi sur la plage. Un peu agacé par ce dernier, je décidais de le briser, prenant la défense de ceux qui se trouvaient avec nous lors de la bagarre.

- C'était franchement pas nécessaire de punir Ha Neul et Dae Jung. Ils ont plus essayé de me séparer de Jin Wuk qu'autre chose. Pour ne pas dire qu'ils n'ont fait que ça d'ailleurs.

Je continuais de ramasser les déchets, esquissant une petite grimace à la vue de petits poissons morts en décomposition bloqués dans les sachets plastique traînant par terre. Je me murmurais à moi-même, comme pour évacuer des pensées que je ne pouvais plus garder pour moi.

- Les gens sont vraiment dégueulasses.. Puis d'une voix un peu plus portante, je reprenais. Pour en revenir à ce que je disais, ils ont agit de manière responsable. Ce n'est probablement pas ce qu'ils méritent, une punition.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Mar 12 Juil - 13:59



Here comes the sun and the devil
Quand Han Bae s'embête



Pfff. Je m'embête moi. On peut pas faire un jeu? Y a personne qui veut faire un château de sable et maman est occupée à surveiller quelqu'un dans la cuisine. Je gonfle mes joues en croisant mes bras. Puis, pourquoi ils portent pas un chapeau sur leur tête eux? Moi, je dois porter un chapeau car sinon c'est tout chaud sur mes cheveux et en plus maman m'a mit de la crème et papa aussi dès qu'il m'a vu. Je suis toute collante, j'aime pas ça. Je lance mon sceau et ma pelle tournant le dos à celui qui doit me surveiller et je me mets à courir.

Bon, pas longtemps. Car j'ai un deuxième sens très aiguisé, je sais retrouver mon papa partout où il est. Et là, c'est pas lui que je voulais voir mais mon amoureux. Car oui, j'ai un amoureux. Mon tonton, même que quand je serai grande on se mariera ensemble. C'est lui qui la dit d'abord. Mais là, y a papa. Il est allongé dans une chaise et discute avec un autre des drôles de personnage. Doucement je m'approche de lui avant de me remettre à courir pour poser mes mains sur ses jambes. Coucou Mais je me tourne vers l'autre qui regarde un peu le sol. Donc je fais comme lui et grimace avant de secouer ma tête de gauche à droite. C'est pas bien! Faut tout ramasser et si un bébé baleine est prit dans un déchet? Faut pas que maman elle voit ça, sinon elle va encore crier. Je regarde papa en lui murmurant Car elle fait peur maman quand elle crie, hein papa?

Bon, je l'abandonne pour rejoindre l'autre en faisant très attention où je mets mes pieds. Heureusement que j'ai des sandalettes pour finir. J'arrive au niveau du grand garçon. Il veut peut être jouer lui? Alors je tire sur son bras pour qu'il me regarde et c'est là que je constate deux choses. Déjà, il porte pas de chapeau non plus. Alors j'enlève le mien et le lui tend. Il faut porter ça sur la tête c'est pour pas avoir d'inso...inso pour pas avoir la tête chaude. C'est maman qui l'a dit c'est vrai d'abord puis papa a dit la même chose que maman. Je me tourne vers mon papa en gonflant les joues tout en tapant du pied sur le sol Pourquoi lui, il est pas collant? Tu dois lui mettre aussi la tomate sur le corps Mais si la tomate, le truc que papa a en main et qu'il m'a mit sur moi avant que j'aille dehors en criant ce matin.


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Sam 16 Juil - 22:46

Here comes the sun, and the devilHan Seol & Jun



Il semblait jouer le jeu, et c'était franchement une bonne nouvelle pour lui. Peut être que comme ça, il finirait mieux que ce que j'imaginais. C'était vraiment dommage parce qu'il y avait plein de chic types avec de grandes capacités qui finissaient mal parce qu'il n'avaient pas forcément eu l'occasion d'être cadrés. C'est la raison pour laquelle je trouvais le service militaire obligatoire nécessaire. C'était toujours très dur à vivre, surtout au début, mais ça forgeait le caractère des gars et leur apportait de vraies valeurs.

J'étais en train de décapsuler une bière quand il releva la tête et commença à me parler de ce qui s'était passé au festival des lanternes, se plaignant encore une fois de la punition de ses camarades. Je comprenais tout à fait son point de vue : les deux autres gosses étaient complètement innocents, c'était injuste. Mais la vie n'était pas juste et quand on traînait avec les mauvaises personnes, on se faisait toujours avoir. Donc il devait le comprendre maintenant, et eux aussi.

— Tu as raison, mais je ne reviendrai pas sur ma décision. Bien qu'ils n'aient rien fait, ils ont fait partie du conflit. Espérons qu'avec cette punition que tu qualifies d'injuste, ils feront plus attention à l'avenir !

Je m'apprêtai à lui envoyer un petit pique sur le rôle qu'il avait joué dans la punition de ses amis quand ma fille apparut, comme par magie.
Comme une version miniature de sa mère, elle s'indigna sur la saleté de la plage et le danger que ça impliquait pour les animaux, ce qui m'arracha un sourire.

Elle s'approcha ensuite de Jun et s'étonna de le voir sans casquette et sans "tomate" sur le corps.
Je posai ma bière dans le sable et les rejoins, m'accroupissant pour être à la même hauteur que ma fille.

— C'est de la pommade, chérie, pas de la tomate. Et Jun a fait des bêtises donc on est là pour lui expliquer qu'il ne faut pas recommencer. Tu vois, il a de la chance parce que moi je ne crie pas aussi fort que ta maman ! Et puis il est grand donc si il a oublié la pommade, c'est de sa faute. N'est-ce pas que tu as de la chance, Jun ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Dim 17 Juil - 0:53

HERE COMES THE SUN, AND THE DEVIL



J'écoutais patiemment le professeur de chimie me répondre sur ce que j'éprouvais quant aux punitions qu'ils avaient donnés à Dae Jung. J'espérais par ailleurs pour lui que tout se passait bien en cuisine et qu'il n'aurait pas trop de mal à résister à la nourriture qu'il y aurait devant lui. Du moins, s'il n'était pas de corvée de nettoyage de la cuisine déjà. Quoi que même comme ça il aurait été capable de fouiller dans le frigo pour piquer quelques gâteaux au moins. Ou peut-être pas, il était aussi bien trop respectueux dans l'autre sens pour faire ça. Et dire que je l'avais foutu dans cette situation tout seul comme un grand.. Il n'aurait pas dû s'interposer. Même si je savais pertinemment qu'il voulait me protéger, j'étais plutôt du genre à préférer le protéger plutôt que l'inverse. Ce qu'il détestait d'ailleurs. Mais j'étais à chaque fois bien trop têtu pour lâcher le morceau avec lui.

Je soupirais suite à mes pensées en attrapant les poissons morts coincés dans les déchets puis, par pur bonne conscience, je les rejetais dans l'eau histoire qu'ils aillent au moins nourrir des poissons plus gros dans leur état. C'était au moins quelque que je pouvais bien faire après tout. Je m'apprêtais également à lui répondre lorsque je fus coupé par une petite fille qui venait vers nous, s'approchant plus précisément de mon professeur avec une certaine aisance. D'abord surpris, je n'avais pas mis longtemps à comprendre que cette petite fille était celle de Monsieur Choi. Puis de peur de me faire rembarrer parce que ça ne me regardait pas, je m'étais le moins occupé d'elle jusqu'à ce qu'elle vienne d'elle-même me tirer par le bras. Je m'étais alors tourné vers elle, l'avais écouté me conseiller et s'inquiéter pour moi le temps de quelques instants. Elle avait eut ce don d'à la fois m'amuser et attendrir par ces petits gestes fidèles à ceux d'une maman pour ses enfants alors qu'elle se trouvait encore dans le rôle de l'enfant. Elle faisait même drôlement mature pour son âge. Je m'apprêtais alors à lui répondre à jusqu'à ce que son père étant étonnement tout le contraire de sa fille, me devance d'abord lui expliquant par la suite que le terme"tomate" n'était pas le bon à employer mais plutôt "pommade". Un petit sourire amusé s'était alors dessiné sur mes lèvrees. Du moins jusqu'à ce que le professeur en question me demande si j'étais chanceux d'être avec lui.

Je l'observais, les yeux ronds et ne sachant pas quoi répondre. Hein ? Quoi ? Comment ça j'étais chanceux ? Est-ce que je devais simplement acquiescer histoire que Monsieur Choi ne puisse pas se faire passer pour un idiot devant sa fille ou est-ce que je pouvais réellement dire ce que je pensais au risque de me faire détruire ? Après tout, il venait clairement de lui faire implicitement comprendre que je méritais le fait de ne pas avoir de crème solaire étant donné que je l'avais oubliée. Il avait aussi raison quelque part. J'étais majeur et vacciné, j'aurais dû penser en premier lieu à en mettre. Je grimaçais en songeant à la seconde idée puis me contentais finalement de hocher silencieusement la tête avant de laisser tomber les objets que j'avais dans les mains et de m'approcher de la petite qui me tendait toujours son chapeau. J'essuyais par la suite mes deux mains sur mes cuisses avant de récupérer son accessoire que je me refusais de salir et de lui poser à nouveau sur la tête. Je souriais ensuite légèrement avant d'ajouter.

- Ton papa a raison. Je suis grand, je vais trouver un moyen de ne pas avoir chaud à la tête. En plus ton chapeau est trop petit pour moi alors je préfère que tu le garde. Et si tu le garde bien comme il faut, je te promet que si je vois un jour une petite baleine coincée dans un déchet je ferais tout pour la sauver et la remettre à l'eau à temps. Alors ? Marché conclu ?

Toujours un petit sourire aux lèvres, je lui tendais mon petit doigt comme pour conclure un pacte avec elle. Après tout, les enfants marchaient comme ça pour la plupart. Et cette petite idée me venait des souvenirs lointains que je possédais avec ma mère. Après tout j'avais toujours fonctionné de cette façon là avec elle. Alors pourquoi pas avec les autres enfants ?


Dernière édition par Nam Jun le Mar 8 Nov - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Lun 18 Juil - 11:09



Here comes the sun and the devil
Quand Han Bae s'embête



Ma sandalette tape sur le sable, alors que je boude presque. Je suis mignone quand je fais ça, c'est mes deux drôles de tontons qu'ils le disent, ils sont marrent tout les deux à faire croire à tout le monde qu'ils ne se parlent pas. Moi, j'ai bien vu qu'ils arrêtent pas de se lancer des regards. Un peu comme maman et papa. Alors je fais ce qui me fait paraître mignonne encore une fois. Quoi que papa a dit que je ressemblais à maman quand je faisais ça, et je sais pas si je dois bien le prendre ou pas car quand il dit ça, il a l'air triste mon papa.

Alors y a plein de chose qui vont pas. Déjà c'est sale et les bébés baleines risquent de se blesser mais pas qu'eux. Moi aussi, après tout, je suis encore un bébé moi. Puis le garçon avec papa il porte pas de chapeau sur la tête et il est pas collant de tomate. Alors je le dis en croisant mes bras. Papa, il vient près de moi et commence à me parler. "C'est de la pommade, chérie, pas de la tomate. Et Jun a fait des bêtises donc on est là pour lui expliquer qu'il ne faut pas recommencer. Tu vois, il a de la chance parce que moi je ne crie pas aussi fort que ta maman ! Et puis il est grand donc si il a oublié la pommade, c'est de sa faute. N'est-ce pas que tu as de la chance, Jun ? " Donc le garçon il s'appelle Jun, je me tourne vers lui et lui fait un beau sourire avant d'hocher la tête vers papa. Mais j'aime pas l'odeur qui sort de la bouche de papa, j'aime vraiment pas. Puis c'est le garçon qui parle. "Ton papa a raison. Je suis grand, je vais trouver un moyen de ne pas avoir chaud à la tête. En plus ton chapeau est trop petit pour moi alors je préfère que tu le garde. Et si tu le garde bien comme il faut, je te promet que si je vois un jour une petite baleine coincée dans un déchet je ferais tout pour la sauver et la remettre à l'eau à temps. Alors ? Marché conclu ? " Il me rend mon chapeau et moi, je boude.

Mon regard une nouvelle fois vers les déchets je grimace, reproduisant l'expression exacte de maman quand j'ai fait une bêtise avant de regarder papa. Si il est puni, pourquoi tu lui donnes pas une claque sur ses fesses avant de l'envoyer au coin comme tu fais? Ou bien lui confisquer son jouet qu'il adore comme maman? Je m'approche plus près de papa pour lui mururer à l'oreille Tu bois quoi? Je peux gouter?

Quelques instant après avoir reçu une réponse négative, je regarde le grand garçon. Je vais t'aider pour que les bébés baleines ne se fassent pas mal. Sans attendre de réponse j'attrape avec mes petites mains une canette pour la mettre dans la poubelle sauf que mon regard est attiré par une espèce de poisson qui pue. Un coup d'oeil vers eux, je m'approche et l'attrape avant de me mettre à courir tout en criant JE REVIENS. JE VAIS PRES DE MAMAN. Oh! Elle va pas être contente maman de voir ça. Pas du tout. Et en plus il pue. Bon, elle est où?

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Mar 8 Nov - 15:17



Comme je l'espérais, Jun hoche la tête et répond à Han Bae que j'ai raison. C'est bien, il commence à comprendre, même si je vois que ça lui coûte beaucoup d'aller dans mon sens. Ce n'est pas facile quand on a un caractère comme le siens de se plier aux règles, surtout quand on les trouve injuste. Pourtant le monde est ainsi fait, et si il arrive à le comprendre maintenant, il pourra vivre tranquillement plus tard.

Han Bae me demande alors pourquoi je ne punis pas Jun comme elle ou comme sa maman le fait généralement. L'idée de voir Jun cul nu sur la plage me fait rire et je ne le cache pas. Oui Jun, tu as de la chance que j'ai préféré l'option du nettoyage de plage. Tes camarades ne se seraient pas gênés de te prendre en photo et de les faire tourner dans toute l'école ! C'est parce qu'à mon avis, le jouet le plus précieux de Jun c'est le temps qu'il passe avec ses amis. Donc en le faisant nettoyer la plage, je lui confisque ce temps là, ma chérie. Puis ma petite fille s'approche de ma bière et me demande à goûter. J'attrape rapidement la bouteille et fait non de la tête. Si tu bois ça tu ne pourras pas bien grandir. Donc je t'en donnerai quand tu seras grande !

Finalement, elle décide d'aider Jun dans sa tâche et, après avoir attrapé un poisson mort qui empestait jusqu'à l'autre bout de la plage, elle fila voir sa mère pour lui montrer sa trouvaille. Je me retrouve donc à nouveau seul avec Jun. C'est un bon gars et je le sais. Il me fait beaucoup penser à moi à son âge. Donc je refuse catégoriquement de le laisser emprunter un mauvais chemin.

Tu bosse les arts martiaux depuis combien de temps ? Oui, habituellement je ne fais pas la causette mais je suis vraiment curieux et pour l'aider, il faut que j'apprenne à le connaître. Il est doué, je l'ai bien vu. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi ce n'est pas sa spécialité. Néanmoins il lui reste beaucoup à apprendre. Et si ça me permet de lui mettre la raclée qu'il mérite, je me ferais un plaisir de le cacher. En soit, pour ces infos, je pourrais les demander à Han Young mais mon frère semble être aussi sociable que moi donc même si ils étaient dans la même classe, il ne saurait probablement même pas comment il s'appelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Codeur

Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 10/05/2016
✗ nombre de messages : 376
✗ points de compétence : 503

MessageSujet: Re: Here comes the sun, and the devil (ft Jun)   Mar 8 Nov - 19:48

Here comes the sun and the devil
Pourquoi ça marchait bien plus avec moi qu'avec les autres enfants ? Parce que les autres enfants étaient bien différents de moi, voyons. Je ne m'étais pas attendu à me prendre un tel vent ni à faire face à ce qui semblait être une petite fille mi-peste mi-adorable. Elle venait totalement d'ignorer tout ce que je lui avais dis. Remarque, elle ne s'était pas montrée différente avec son père. Peut-être qu'elle avait une mémoire de poisson rouge.. ou alors, elle se foutait totalement de tout et sans pression. Je me redressais donc, ayant perdu le petit sourire innocent que j'avais adressé à la jeune fille. Je m'étais également remis au travail sans plus attendre. C'était sans compter la nouvelle intervention de la petite fille qui n'avait pas manqué de me mettre dans l’embarras. Et j'entendais au rire de mon professeur que ce dernier ne s'était pas empêché d'imaginer la scène dans sa boîte crânienne de tyran. Je me frottais une nouvelle fois l'arrière du crâne, gêné et un peu énervé sans pour autant intervenir. Ce n'était pas le bon moment pour moi de l'ouvrir.

Cependant, je ne m'étais pas non plus attendu à la réponse sadique de mon professeur qui ne manquait pas une seule occasion de m'enfoncer. Je comprenais mieux d'où venait le sale caractère de la petite. Comme on le disait si bien.. Tel père telle fille. Il avait raison sur tous les points.. Et comment ! Entre passer l'après-midi à nettoyer la plage ou à sortir avec mes potes, le choix était vite-fait. D'autant plus qu'il devait prendre un malin plaisir à me voir galérer pour récupérer les morceaux de plastique qui jonchaient au milieu des cadavres de poissons en tout genre. Pour certains d'entre eux, j'arrivais à peine à leur sauver la vie. La petite fille, à nouveau attirée par la superbe activité que je menais, avait sans me laisser le temps de réagir attrapé quelques déchets ainsi qu'un poisson mort et s'était éclipsée dans l'espoir d'aller montrer sa découverte à sa mère. Le tout sans que son père ne vienne piper mot, à ma grande surprise. Et à peine la petite repartie, alors que je m'attendais à continuer mes tâches dans un silence complet, Mr Choi en décidait autrement, entamant la conversation avec une simple question. Je ne savais pas vraiment si je devais lui faire confiance comme il le voulait certainement, mais c'était au final comme si je n'avais pas le choix.

- Mmh.. Depuis un bout de temps maintenant. Je dirais.. depuis que j'ai six ou sept ans. A peu près.

Je m'approchais d'un nouvel espace rempli de déchets. Une fois à la hauteur de ces derniers, je les attrapais pour les ajouter au reste dans la poubelle que j'avais entre les mains.

- Mais comment vous savez ça ? Je veux dire.. j'aurais très bien pu prendre quelques cours de défense et utiliser l'une des techniques à la soirée. Comment vous avez pu être si sûrs de ce que je pratiquais ? Vous êtes connaisseur ?

@Panda
Revenir en haut Aller en bas

Here comes the sun, and the devil (ft Jun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP fini-