“Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 140
✗ points de compétence : 116

MessageSujet: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Mar 12 Juil - 23:55

Parfois j’ai des idées bizarres… alors oui, je sais qu’elle aime pas vraiment l’eau, mais je suis avec elle et elle voulait qu’on essaie, j’allais pas lui dire non, je lui refuse presque rien de toute façon. J’ai mis une tenue un peu plus sportive pour l’occasion et pas mon vieux maillot de bain qui me sert trois fois dans l’année. Je voulais l’impressionner un peu, mais j’ai raté mon coup, je ressemble à une grenouille dans cette tenue, enfin, maintenant que c’est fait je m’en fous, pas d’autre choix que d’assumer. « Leiaaa » Quand je la vois arriver, je la trouve évidemment adorable, peu importe ce qu’elle a sur le dos, pour moi elle restera magnifique, même habillée en monsieur patate elle trouverait le moyen d’avoir la classe. Oh puis elle sait ce qu’elle met de toute façon, elle est trop maligne pour mettre quelque chose qui ne lui va pas. Pas comme moi… faudrait que je lui demande des conseils sur ma garde-robe parce que vraiment, ça craint des fois. Enfin, peu importe.

Je crois que tremper les pieds dans l’eau ça lui va, mais le reste… ça va être difficile. Alors j’ai tiré le canoé sur le sable pour qu’elle puisse s’y installer et j’attendrais qu’elle soit dedans pour pouvoir le mettre à l’eau et moi aussi grimper. Ou alors je creuse avec les rames une fois nous deux montés à bords ? Je ne sais pas ce qui est le mieux, le moniteur avait l’air désespéré avec nous… c’est d’ailleurs pour ça qu’on a droit à un parcours plus facile que ceux des autres. Mais bon, on s’en fiche, on s’éclatera quand même, enfin, moi je le sais ! « Ne me regarde pas avec ces yeux-là, je t’ai promis de faire attention » Je lui sers un grand sourire avant de passer une main dans mes cheveux mouillés. Ah, oui, je précise que je suis déjà allé à l’eau au moins pour trouver une façon de monter à bord sans faire peur à Hee Lei ? J’ai mis trois plombe mais au moins, ça marche je pense !

C’est bizarre n’empêche, on est proches et en même temps j’ai l’impression que c’est pas dans le même sens qu’avant ? Peut-être que c’est juste moi qui change, ou alors on redevient juste fusionnels ? En tout cas je vais pas m’en plaindre, je peux passer du temps avec elle sans avoir de boule au ventre… même si à certains moment, j’ai peur d’avoir super envie de l’embrasser et que ça se produise. Vous savez, ce genre de décalage entre ce que je vois et ce qui est réel ? J’ai tellement peur de lui faire du mal parfois que… je préfère faire comme si de rien n’était. Chaque fois que je la vois, j’ai en tête ce baiser plus vrai que nature. Je papillonne des yeux et masse ma nuque en attendant que la demoiselle se décide. Allé Su, n’y pense pas !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Mer 13 Juil - 18:58

Un tour de kayak. Sérieusement, UN TOUR DE KAYAK ! J'ose à peine rentrer plus que mes genoux dans l'eau et eux ils veulent me mettre sur une espèce de planche flottante qui peut dériver dans l'océan et nous perdre, au milieu des créatures marines effrayantes ? Quoi, y'a trop d'élèves à Yamang, ils veulent faire un peu le ménage ? J'ai essayé de négocier, je leur ai dit que je ne me sentais pas bien, que j'avais fait une insolation, que j'avais oublié mon maillot de bain, mais rien à faire : ils me forcent à participer à leur truc malgré tout. Et puis le sadique de prof a essayé de me rassurer en me mettant avec Su Han mais il se rend pas compte que c'est un putain de cadeau empoisonné ?

Ça m'aurait un peu rassurée habituellement d'être avec lui, mais depuis ma discussion avec Ah Reum, je ne sais vraiment plus comment réagir en sa présence. Je lui ai parlé de ce qui s'est passé à l'infirmerie parce que j'étais complètement perdue et que je pensais que ça m'aiderait. Sauf que non. Au contraire. Elle dit que je suis amoureuse de lui mais c'est juste pas possible. Déjà parce que c'est mon ami, ensuite parce que je ne crois pas vraiment en l'amour et enfin parce que je l'ai déjà rejeté une fois. J'ai fini par lui assurer que ce qui s'est passé à l'infirmerie était juste un moment de faiblesse et que de toute façon, quand je le voyais je n'avais pas ces "papillons" dont ils parlaient dans le ventre et que je n'avais pas non plus envie de l'embrasser à nouveau. Sauf que ça, je n'en suis pas vraiment sûre. Et si je reste avec lui sur un kayak, au beau milieu de la mer et que finalement je réalise qu'en fait oui, je l'aime, comment est-ce que je suis sensée réagir ? Parce que là du coup je ne pourrai pas partir en courant !

Donc après mes mille et unes tentatives inutiles, je finis par mettre un maillot de bain offert par ma mère composé d'un shorty bleu marine et d'un haut rayé de la même couleur avec du blanc, je m'enduis de crème solaire et je rejoins la plage, à moitié à reculons.
Su Han est déjà là. Il est occupé avec le kayak mais relève les yeux vers moi dès que j'arrive, comme si il avait senti ma présence, et m'offre un sourire radieux. Ok. Ça va être très difficile pour moi parce que rien que comme ça, je commence à sentir ces trucs chelou dans le ventre. Sauf que non, je ne veux pas, c'est pas possible. Je serre donc les dents très fort et me force à penser à autre chose. Genre le projet que j'ai abandonné lâchement dans l'atelier et la possibilité que quelqu'un l'abîme. Là au moins c'est une bonne raison de paniquer.

Su Han semble avoir remarqué ma tête et m'assure -encore une fois- qu'il va faire attention. Ça je n'en doute pas, mais même en agissant tout à fait normalement, il n'arrivera pas à empêcher mon esprit de divaguer dans le mauvais sens. Seulement ça il ne doit pas le savoir.
Donc je me force à sourire et m'approche de lui.
— Ya intérêt ! Sinon je te noie !
Même en m'entraînant pendant des mois je n'arriverais pas à avoir le dessus sur lui, aussi peu sportif soit-il, mais bon !

J'inspecte le kayak, de plus en plus consciente que je risque fortement de finir dans l'océan, proie à une multitude de monstres marins puis me force à reporter mon attention sur Su Han. Je fouille dans mon sac et en sors mon tube de crème solaire.
— Tu te rends compte que tu es déjà en train de brûler ? Retourne toi, je vais t'en mettre sur les épaules.


Dernière édition par Oh Hee Lei le Lun 24 Oct - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 140
✗ points de compétence : 116

MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Mer 13 Juil - 19:48

le canoé

Rouge, elle avait les cheveux rouges et un petit short trop mignon, puis attendez, comment le rouge peut aller si bien à quelqu’un hein ? Elle sait y faire, y’a vraiment rien à dire. Puis l’en faut déjà peu pour m’émoustiller quand il s’agit d’elle alors si elle met le paquet, je vais vraiment fondre ! Enfin, non, j’ai promis de faire attention et je vais me concentrer pour ça ! Elle est pas rassurée, tu m’étonnes ! Mais je vais faire en sorte que ça change. Je vais finir par croire qu’elle a été forcée de venir. Depuis l’infirmerie, ça va bien, mais y’a quelque chose de changer. Enfin, je dis rien, peut-être plus tard quand on sera juste tous les deux dans l’eau ~ je souris à cette idée et ris quand elle parle de me noyer. Non, je suis pas fou, rassurez-vous. « Si j’arrive pas à remplir ma mission je te laisserais me noyer ou je me noierais tout seul tu sais ? » En gros, ça veut dire que je m’en voudrais trop de lui avoir fait une peur bleue, en plus de me sentir incapable, mais ça c’est la routine !

J’allais lui dire de choisir sa place qui je pense sera à l’arrière pour plus de sécurité quand on franchira les petits cours d’eaux, mais elle a commencé à sortir un tube. Je la regarde faire. J’ai une combi quand même ! « Mais, les bras ça craint pas trop, si ? Le visage peut-être… mais il fait pas soleil ! » Ou comment chercher une excuse pour pas avoir un teint cadavre ? Enfin, peu importe je la laisse faire et me baisse même pour la laisser m’en passer correctement, elle fait ça mieux que moi qui sortirait avec la marque d’une main si j’en avais étalé, j’en suis sûr.

N’empêche que ça me fait toujours bizarre qu’elle s’approche comme ça, puis sans trop être mal à l’aise en plus, parce que je sais bien que ça la dérange pas, je suis juste son meilleur ami. Je me mords la lèvre une fois la crème étalée au niveau de la nuque, des épaules et des bras puis me retourne et me baisse encore pour qu’elle en étale sur mon visage avec un graaand sourire, je sens que je vais bouffer de l’écran total, c’est même certain ! Elle aime trop m’embêter et je fais pareil alors bon. « Tu en as déjà mis ? Ou tu veux de l’aide ? Je suppose que t’en a déjà mis si t’as prévu le tube » j’aime bien penser que c’était pour moi… bon, puis moi faut dire que dans mon sac j’ai pas grand-chose d’utile, à part de quoi boire et manger y’a un appareil photo étanche, des fusées de détresse au cas où je serais pas à la hauteur et puis euh… des figurines pokemon que j’ai oublié de ranger après les avoir acheté... comme fallait que je change de sac et que j’aime pas laisser aux vestiaires de peur qu’un autre geek me les vols, je les ais embarqué, je les montrerais pas, bien sûr ! Trop la honte !

« On est prêts ? » Je me remets droit, prend dans le canoé les gilets de sauvetage qu’on doit mettre obligatoirement et l’aide à enfiler le sien tout en lui laissant le soin d’attacher devant. Je fais pareil avec le mien et lui souris en replaçant une mèche derrière son oreille « le rouge te va super bien, et puis, comme ça t’es à la pointe de la mode même avec un gilet rouge fluo » je ris doucement avant d’éloigner ma main, je me sens con là, pourquoi j’ai fait ça ? Pourquoi ? Je me retourne immédiatement en me raclant la gorge et en lui présentant le canoé. « Allé ma petite cendrillon, ta citrouille est avancée et je suis la petite souris qui va conduire » C’est nul ! Mais nul ! M’enfin, pour ça au moins elle est habituée. Je souris, me mets à l’eau, le bateau est juste au bord, elle n’a même pas à rentrer dans l’eau, j’aurais plus qu’à tirer et m’asseoir une fois le canoé  au niveau du mollet. « Ça va ? T’as pas peur jusque-là hein ? Tu me dis sinon, on reste sur la plage »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Sam 16 Juil - 23:24

Ok, ce n'était peut être pas une si bonne idée de lui proposer de lui mettre de la crème parce qu'à peine je pose ma main sur sa peau, je commence à frissonner, et.. paniquer, encore une fois. Bordel mais c'est pas possible, je peux pas être comme ça H24, on passe notre vie ensemble, je l'ai déjà touché donc je vois pas pourquoi ça devrait me faire ça maintenant ?
Je serre les dents et murmure un petit "idiot" quand il me demande si les bras ne craignent pas, puis commence à étaler la crème solaire. Je me concentre totalement sur ma tâche, espérant que ça m'empêche de penser à autre chose, parcourant chaque millimètres de ses bras. Vient ensuite le visage. Là c'est une autre histoire parce qu'à peine je le regarde, je repense à ce qui s'est passé à l'infirmerie et aux mots de Ah Reum. Je lui ai assuré que je n'avais aucune envie de l'embrasser quand je le voyais. Sauf que là, il est devant moi, et c'est plus vraiment la même chose.
Je ne dis pas que j'ai envie de me jeter sur lui comme une sauvage, je dis juste que l'idée de recommencer, là, sur la plage, les pieds dans le sable chaud et le bruit des vagues en fond.. OK STOP. C'est quoi ces conneries, sérieux ? C'est complètement débile donc je continue à étaler la crème, en faisant bien attention à éviter les yeux. Mais quand je m'approche de sa bouche, je ne sais pas pourquoi mais mes doigts glissent sur ses lèvres.

Putain.. Et je fais quoi maintenant ? Un sourire débile se dessine sur mon visage et la seule chose que j'arrive à dire c'est :
— Ça a quel goût ?
Ok, maintenant je fuis ! Je lui tourne le dos, à peine avoir fini, faisant mine d'observer le kayak et en profite pour lui répondre que j'ai déjà mis de la crème solaire. Heureusement d'ailleurs parce que si il avait dû m'en mettre lui, je ne sais pas comment j'aurais pu m'en sortir ! Sauf qu'il se relève directement et attrape les gilets de sauvetage avant de m'aider à mettre le mien. Evidemment, je recommence à paniquer, surtout quand il me fait un compliment sur mes cheveux. C'est vrai qu'il ne m'avait pas vu depuis mon tour chez le coiffeur... Comment je pourrais lui avouer qu'en réalité, c'était une grosse erreur qui n'était absolument pas voulue ? A la base, j'avais demandé des "reflets rouges" et j'avais failli étriper ma coiffeuse devant le résultat final. Mais l'entendre dire que ça m'allait bien m'arracha un sourire et me procura un sentiment de satisfaction assez étrange.
— Merci.. Je pourrai peut être essayer des couleurs sur toi ! Le bleu ça te dirait ? Je pourrai même te maquiller pour que ça aille avec !

Ok, me demandez pas pourquoi j'ai dis ça, ça n'a aucun sens. Je savais pas quoi dire et.. je sais pas, c'est la première chose qui m'est venue à l'esprit !
Du coup je me hâte dans le kayak quand il me fait signe et m'accroche le plus possible aux lanières sur le côté. Mais quand Su Han évoque la possibilité de rester sur la plage, bizarrement, je ne veux pas. Je suis terrorisée mais en même temps je n'ai pas envie de retourner dans ma tente. Donc je force un sourire et lui réponds :
— Non, non t'inquiètes ! Et puis si il se passe quoi que ce soit, ça me donnera une bonne excuse pour te teindre les cheveux !
Putain mais sérieusement, pourquoi je m'enfonce dans ma connerie ? Je ne sais même plus contrôler ma bouche, bordel !

Le bateau est à l'eau et Su Han monte dessus, le faisant un peu tanguer. Instinctivement, je pousse un petit cris et ferme les yeux, comme si ça pouvait me protéger d'une manière ou d'une autre. Quand je les réouvre, Su Han est tourné vers moi. Elle est bien loin la Hee Lei sûre d'elle et indépendante, hein ! Toujours envie d'être avec moi, Susu ?

Mon sourire débile revient et un petit rire nerveux s'échappe de ma bouche.
— Ok, j'ai peut être un peu plus peur que je ne le pensais. Mais t'en fais pas pour moi hein !
J'attrape les rames et commence à les mettre à l'eau, espérant qu'il ne relèvera pas mon manque de courage.


Dernière édition par Oh Hee Lei le Lun 24 Oct - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 140
✗ points de compétence : 116

MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Dim 17 Juil - 0:17

Elle dit rien, elle rit même et me traite un peu d’idiot quand je lui demande et que je râle comme un gosse pour la crème, je souris quand même et ça lui donne l’idée de poser ses doigts sur mes lèvres. Je mentirais si je disais que ça me plait pas… mais j’ai pas vraiment le droit, si ? Je me contente de ça avant d’entendre un « ça a quel goût ? » qui me fait éclater de rire avant de grimacer « c’est dégueulasse, c’est pire qu’un médicament » et je pèse mes mots pour une fois j’exagère rien du tout ! J’essaye de la rassurer, mais c’est pas évident et même si je donne l’impression d’être sûr de moi elle sait très bien que c’est pas vraiment le cas, mais je ferais attention ça c’est promis juré. Je masse ma nuque avant de grimacer encore. Bah oui, je me retrouve avec la patte huileuse à cause de la crème, idiot que je suis. Je m’essuie en étalant sur mes mains et sort les gilets tout en la complimentant, ce qui apparemment lui plait.

« Oh, tout ce que tu veux sauf le maquillage, d’accord ? » je ressemble déjà à une merguez, on va éviter de ressembler à une fille ? Ça me collera à la peau jusqu’à la fin de ma scolarité, même si j’ai pas mal de conneries à mon actif je reste sage aux yeux des… autres ? Enfin, je suis pas très connus on va dire, ce qui me sert assez bien. Je suis raide dingue de cette fille… elle a réussi à me faire accepter une couleur de cheveux en cas de problème quand même hm ? Je souris et on commence à se préparer pour aller à l’eau. Je profite pour lui dire qu’elle est pas obligée, mais elle a envie « ça te ressemble bien ça, tu louperas pas cette occasion hein ? »

On monte à bord et elle prend la rame, mais elle a peur quand même, elle me dit que ça va… je suis pas bête ! « Vraiment, si t’as plus envie, tu me dis et on revient direct, ok ? Et pose moi cette rame, je m’en charge, faut que je travaille mes muscles, t’en a plus que moi » C’est faux, mais bon, elle est plus habile que moi, ça c’est un fait. Je me penche pour regarder derrière, je pousse un peu et nous voilà dans l’eau on commence en douceur, juste le bruit de l’eau contre la barque et des rames qui frappent doucement l’eau. « C’est bon, on y est, plus qu’à faire une petite balade, tout va bien ? » J’ai toujours peur qu’elle fasse une crise de panique, qu’elle tombe dans les pommes ou alors qu’elle se mette à pleurer, je m’en voudrais trop, là vous pouvez être surs que ce bateau aurait pas besoin de moteur pour franchir la barre des 100 km/minutes. Mon petit cœur bat tellement fort ! Je saurais même pas dire si c’est parce que j’angoisse pour elle ou si c’est parce que je suis content qu’elle soit là avec moi dans une telle situation, enfin, la peur en moins bien sûr. Avoir cette occasion c’est comme être un chevalier du zodiaque sans le savoir, soit, ça relève de l’incroyable. Pour l’instant, y’a pas un seul mot et je commence à parler du coup, mais je dis n’importe quoi. « Regarde comme c’est beau, mince, t’as pris un appareil photo ? Moi oui, si jamais tu veux en prendre ne te gêne pas ! » C’est pas évident du tout de changer de conversation, je suis nul moi dans les codes sociaux, mais bon, je me soigne doucement doucement, je crois que sans elle et quelques autres je n’aurais jamais eu personne avec qui parler ici… enfin, c’est pas le moment de penser à ça.

« Dis Leia, je me disais aussi comme ça, tu penses que c’est une bonne idée de proposer des soirées totalement relax ? Tu sais, genre au bord de la plage et sans électricités sans salles de sports sans… en fait sans rien qui nécessite de penser à nos études… enfin, oublie, ça doit déjà se faire mais je suis jamais invité » Je boude un peu mais bon, ça va en fait, c’est juste que je sors pas assez pour me faire inviter ou juste pour être mis au jus… j’inviterais bien Leia « tu viendrais avec moi si ça se faisait ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Lun 24 Oct - 0:40

Il fait vraiment super beau, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un pareil spectacle. Et pendant un court instant, je me dis que je suis contente d'être là avec Su Han. Sans les conneries qui se passent dans ma tête en ce moment ce serait mieux, mais même comme ça, je me sens vraiment heureuse.
Puis je recroise son regard et ma tachycardie reprend. Bon, il va falloir que je trouve un moyen de me calmer parce que ça va mal finir cette histoire sinon !

Malgré ce que je peux prétendre, Su Han remarque mon manque d'assurance sur le canoë. C'est probablement une des raisons qui font que je me sens aussi bien avec lui, c'est que j'ai l'impression qu'il me connait tellement bien qu'il peut lire dans ma tête. Bon, malgré tout, je prie pour qu'il n'ait pas ce super pouvoir parce que ce serait vraiment gênant. Mais avec toutes les conneries que je pense, si il avait vraiment ce don, je ne pense pas qu'il serait encore là, sur ce canoë avec moi !
« T'inquiète pas, je suis une warrior, je vais survivre ! Par contre si je te passe la rame et que tu te la prends dans la tête, je sais pas si j'arriverais à te garder en vie et nous ramener sur la plage donc fais attention hein ! » Et c'est la stricte vérité. Je pense que si là il se faisait mal et tombait inconscient, je ne pourrais que le secouer en pleurant, priant pour qu'un miracle se produise.

Nous quittons le rivage et commençons notre petite balade au-dessus de l'univers plein de monstres que les gens appellent la mer. Su Han a pris les rames et nous éloigne de la plage, pendant que moi j'observe et fais de gros efforts pour ne pas trop le fixer avec un air bizarre. Il me demande à nouveau si ça va, m'arrachant à ma concentration extrême pour fixer le petit truc en plastique pour tenir les lanières sur le canoë. Je souris et hoche la tête. Oui, ça va bizarrement très bien. Ça va très bien tant que je ne m'imagine pas toutes les bêtes qu'il pourrait y avoir en dessous de nous.

Avant que j'ai le temps d'y penser, Su Han brise à nouveau le silence et s''exclame sur la beauté du paysage. L'eau est limpide et le ciel est d'un bleu complètement uniforme. J'ai même presque de la peine à croire que nous sommes encore en Corée, moi qui ai l'habitude de la vie urbaine à Seoul. Il a raison, ça mérite d'être immortalisé ! Et cruche que je suis, je paniquais tellement à l'idée de faire du canoë que je n'ai pas pensé que ça pourrait être joli et que je pourrais prendre des photos. Du coup dans mon sac il n'y a que de la crème solaire, ma serviette de bain et une bouteille d'eau.

« Oh oui c'est une bonne idée ! Le paysage est tellement beau que ça pourrait être un des fonds d'écran standards des ordi ! L'appareil photo est dans ton sac ? » Avant même d'avoir fini ma question, je me penche vers le sac en question et cherche l'appareil photo. C'était logique, vu que l'appareil n'était pas sur lui, il était forcément dedans ! Sauf que la première chose que je vois, c'est une petite figurine d'un des personnages que Su Han aime tant. Je n'ai jamais réussi à me souvenir de son nom ni même d'où elle sort mais Su Han m'en a déjà parlé plusieurs fois. Est-ce que dans le monde des geeks, pour faire un voeu on ne lance pas une pièce dans une fontaine mais une figurine dans la mer ? Amusée, j'esquisse un sourire mais ne dis rien. Je sais qu'il serait gêné de savoir que je l'ai vu. Ce n'était pas au fond du sac pour rien !

Je finis par mettre la main sur l'appareil photo et, douée que je suis, le premier cliché est une image toute floue de l'intérieur du canoë. J'aime beaucoup avoir un appareil photo devant le nez, ça me donne l'impression de regarder un film et pas d'être en face de vraies personnes. Sauf que c'est quand même le cas, je suis persuadée que si je pinçais Su Han, il se plaindrait. Donc oui, je suis bien en face d'une vraie personne.

J'étais en train de faire quelque réglages au niveau de la luminosité quand Su Han commença à parler de soirées "simples" sur la plage. Le voir frustré de ne pas être invité à ce genre de soirées m'arracha un sourire. Et clic ! Un cliché d'un Su Han un peu boudeur !
Je repose l'appareil photo sur mes genoux et hoche la tête.
« Si ça se fait, je ne suis jamais invitée non plus ! » Et hop ! Un petit gloussement ridicule qui s'échappe ! Merde, j'ai vraiment envie de me frapper parfois ! Mais ce que Su Han dit ensuite me coupe le souffle. Est-ce que je viendrais avec lui ? La réponse me semble logique, mais une toute partie de moi commence à espérer que ce soit une invitation très détournée à sortir. Mais bon, ma raison se ramène et je me rends compte que son invitation à sortir, il me l'a déjà faite et que vu que je l'ai remballé assez misérablement, c'est bien trop tard pour espérer à présent !

« Tu voudrais y aller avec moi ? » Ok ça ne sonnait pas du tout comme prévu en fait. De base je comptais le dire d'un ton joyeux et finalement.. je sais pas c'était plus comme le ton d'une gamine qui apprend que sa maîtresse veut bien lui mettre un autocollant sur sa copie de conjugaison. « Enfin.. Je veux dire.. Tu devrais te coltiner la pire des chieuses toute la soirée. C'est pas difficile pour toi  ? » Sincèrement, c'est une question que je me pose souvent et c'est une des raisons pour lesquelles j'ai été le plus étonnée quand j'ai su pour ses sentiments. Je suis vraiment très dure à vivre et il le sait mieux que personne. Et pourtant, malgré toutes mes crises, mes colères et mes cris, il est toujours là, avec moi. Je suis une gamine insécure qui essaye de jouer l'artiste alors que lui c'est un génie à qui l'avenir promet de grandes choses. Je ne sais pas pourquoi il supporte tout ça pour être franche.

Finalement, je laisse cette grande question à plus tard et reprends l'appareil photo.
« Aller, viens, on va immortaliser ce moment tant qu'on est en vie ! » On a pas assez de photos tous les deux. Voire même quasiment pas. Il faut vraiment y remédier !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 140
✗ points de compétence : 116

MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Lun 24 Oct - 22:11

Elle est tellement stressée, c’est mignon, mais ça me met la pression aussi. Je veux qu’elle se détente et pour ça je me charge de ramer. Une warrior qu’elle dit, j’en ai jamais douté ! Puis je ris en me tournant partiellement, je fais mine de bouder en la regardant avec un petit air suffisant, mais j’ai l’air plus ridicule que convainquant. Au final, je ne peux pas m’empêcher de lui faire un petit sourire avant de répliquer « Tu dis ça, mais je suis sûr que ça irait, et puis même je t’en voudrais pas » Je connais sa peur, elle connait la mienne, je pense que ce sentiment il est assez fort pour qu’on ne puisse parfois pas lutter contre, en tout cas pas sur un court lapse de temps, il faut que ça vienne petit à petit.

Le temps est tellement bon que je suis rassuré, au moins le peu d’agitation qu’il y a vient de la plage et des rivages, ce qui est une bonne chose. Pas de courant trop fort pour mes petits bras de poulets, pas de crainte pour Hee Lei que j’essaie de distraire avec tout et n’importe quoi. Mais je connais les bons sujets. Ce n’est pas le cas pour tout le monde. Elle, je la connais presque par cœur, c’est pas pareil. Bingo, quand je lui parle de photo, elle essaie de sortir celui de mon sac. « Tu as trouvé ? » J’entends le bruit de l’appareil. J’arrête un peu de ramer et la regarde en lui expliquant que je suis jamais invité aux fêtes. Puis je lui demande si elle voudrait bien venir avec moi si… ce genre de fêtes venaient à voir le jour et qu’on y serait invités. Les filles sont toujours invités, je comprendrais jamais pourquoi les gars les traites comme ça, je veux dire, en ayant de l’estime pour elles, comment est-ce qu’ils peuvent les servir comme appât que ce soit visuel ou autre… enfin, c’est un autre débat. Mince, j’avais pas vu, et elle a pris une photo ! « Hey, c’est pas juste ça, je dois tirer une de ces duck face… tu gardes ça pour toi hein ? » C’est mon appareil, mais c’est elle qui prend les photos, alors forcément j’en n’effacerais pas, juste pour qu’elle choisisse elle-même.

Je reste un peu sur les fesses quand elle me dit ne pas être invité non plus. J’y crois pas, j’ai surement les yeux ronds comme des billes, mais c’est vrai en même temps, ils ont pas essayé ? Ok, ok, par rapport à ce que je disais, ça reste flatteur pour une fille, même si c’est un peu dégradant de les considérer comme ça. Quelque part, je suis content parce que personne ne l’enquiquine, mais d’un autre côté… ils sont mirauds ? J’en profite quand même pour lui dire que je suis là, moi, si elle veut et elle a l’air de pas y croire. Pourtant, elle sait que je craque complètement, je vais finir par croire que Leia a elle aussi des problèmes de self-estime. Je lui souris comme un idiot. « Mais qu’est-ce que tu dis pas comme bêtises. Toi, difficile à vivre ? C’est bien simple, entre toi et mes cours de programmation qui prennent la tête, je les trouve trois à quatre fois plus énervants que toi. Et pourtant, c’est dire comme j’aime cette matière » bon… oui, pour les compliments on repassera, ça n’a jamais été mon fort et je crois que ça ne le sera jamais, mais c’est pas faute d’essayer.  

Elle est perplexe, c’est un tour chacun j’ai l’impression. C’est comme si on se redécouvrait et quelque part je me dis que c’est pas faux. On a renoué il y a pas si longtemps. Je mords ma lèvre et acquiesce quand elle parle de photo. « Tu sais, je suis pas très photogénique, tu vas passer de longues, longues heures sur photoshop à me retoucher pour pas avoir peur en regardant la photo » Mon nez c’est une patate, le reste est tout fin à l’exception de mes yeux qui sont, parfois digne de hibou, parfois aussi ridicule que ceux d’une souris. Je ne sais pas comment c’est possible, mais bon. Quelque part, je m’en fous en fait, si ça peut lui faire plaisir, ça me fait plaisir aussi. Puis même, c’est rare qu’on prenne des photos, c’est dommage ! Je pose la rame sur mes genoux, m’approche en me tournant à moitié pour ne pas être complètement à l’envers et voir vers où on se dirige quand même. Je pense qu’on ne va pas tarder à accoster sur le gravier pas loin, pour faire une petite pause au calme. J’ai appuyé un peu sur le bord du bâteau, ma main à glissée évidemment, puis j’ai la main dans l’eau. Je la ressors, de toute façon, elle est super bonne, et j’éclabousse un peu la petite princesse qui me fait les yeux doux avec son appareil. Enfin, mon appareil. Je soupire, secoue la tête et fait comme si je me dévouais à contre cœur, alors qu’en fait, je suis content de pouvoir me rapprocher d’elle l’espace d’un clique. Je ne manque pas de la chatouiller, en lui glissant à l’oreille, étant plus grand qu’elle des « attention, ne le fait pas tomber hein ? » mais vu que mes doigts viennent parfois effleurer ses côtes pour l’embêter… bon, ok, j’ai un peu peur de l’approcher plus que son épaule contre la mienne, mais ça viendra. Parfois, j’ai du mal à croire que je fais des rêves dans lesquels je l’embrase, vu comme je suis un boulet pour entrer dans le cadre…
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Mar 25 Oct - 3:32

Comme je m'y attendais, Su Han réplique qu'il n'est pas photogénique et commence à partir sur une histoire de photoshop qui me fait rire tellement elle est ridicule. Su Han n'est pas la personne la plus sociable de la planète mais il ne semble pas réaliser à quel point il peut être mignon. Rien que maintenant, ses yeux qui brillent à cause du soleil, la manière qu'il a de plisser la bouche quand il réfléchit à ce qu'il va dire, les deux petites mèches de cheveux qui lui tombent sur le front... Ce ne sont que quelques choses parmi tant d'autres qui lui donnent un charme fou.
Je m'en veux un peu parce que consciemment ou inconsciemment, je me dis qu'en lui mettant un râteau, j'ai détruit sa confiance en lui encore un peu plus. Et je n'arriverais pas à trouver les bons mots pour lui expliquer mais à mes yeux, il est absolument parfait. Je n'ai juste jamais pensé à me mettre en couple et à m'engager avec personne. Quand les petites filles rêvaient de trouver un prince, je rêvais juste de me sortir de l'enfer que je vivais à l'école. Quand les jeunes filles ont commencé à rêver d'avoir un petit ami beau et populaire, je rêvais que ma mère comprenne mon point de vue et me laisse faire du stylisme au lieu de me pousser vers le mannequinat. Jusqu'à aujourd'hui, mon seul but dans la vie c'était de parvenir à faire ce que j'aimais. Et j'étais tellement perdue là-dedans que je n'avais même pas imaginé que ce garçon qui était devenu mon repère et qui m'encourageait et m'aidait à accomplir ce rêve puisse éprouver autre chose que de l'amitié. Le terme même d'amour m'est complètement inconnu donc comment aurais-je pu y songer ?

Pourtant là j'y songe. Depuis cette foutue conversation avec Ah Reum, je me perds dans un univers complètement inconnu et je n'arrive plus à raisonner. Habituellement, dans cette situation j'aurais songé à prendre des photos du paysage et des personnes sur la plage pour me donner des idées pour mes prochaines créations. Pourtant l'appareil photo s'est automatiquement dirigé vers Su Han. Et quand il m'a frôlé en se déplaçant pour la photo, j'ai eu l'impression qu'une famille de brésiliens s'était amusée à s'entraîner pour le carnaval dans mon ventre. Ce ne sont pas des choses que je peux m'expliquer. Je ne comprends rien et je suis paumée. Le problème c'est qu'habituellement j'en aurais parlé à Su Han sauf que là.. ce serait un peu étrange de le faire.

Heureusement, ses éclaboussure avec l'eau de la mer me réveillent et me sortent de ma torpeur. Même inconsciemment, c'est ce qu'il fait toujours : il balaye mes soucis avec des toutes petites choses banales et un sourire. Donc oui, si je dois aimer quelqu'un, ce serait probablement lui. « Hé ! Tu veux finir noyé ? » Quelle violence, n'est-ce pas ? Pourtant je ne suis pas du tout crédible avec ce grand sourire sur mon visage ! J'abandonne donc mes menaces et me décale un peu pour que nous puissions être tous les deux dans le cadre. Evidemment, Su Han me conseille de faire attention. Sincèrement entre nous deux, je ne sais pas lequel est le plus maladr...

Merde, ça tangue. J'aurais du faire plus gaffe. Aller je vais juste m'accrocher à la lanière, tout va bien se passer.

Et là, grosse douche froide, je me retrouve sous l'eau. Tout va tellement vite dans ma tête que je passe de l'envie de pleurer à l'instinct de survie. La voix du prof résonne et me dit que tout va bien, qu'il n'a rien de dangereux près de la plage. Pourtant j'ai l'impression que je vais mourir dans la minute si je ne fais rien. Donc je commence à gesticuler et sors la tête de l'eau, avant d'appeler Su Han désespérément en sanglotant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
✗ arrivé le : 09/05/2016
✗ nombre de messages : 140
✗ points de compétence : 116

MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Mer 26 Oct - 0:35

C’est un peu gênant, je ne me pose pas beaucoup de questions en général, mais quand ça concerne Hee Lei, c’est comme si ma tête allait exploser. J’évite, je repousse à plus tard pour qu’on profite de notre journée, ça marche bien en général, sauf qu’il y a toujours des évènements pour tout chambouler. Je me retrouve assez proche d’elle et elle ne dit rien, alors je la taquine. On est silencieux pour une fois, c’est assez bizarre. Je ne suis pas spécialement bavard, mais avec elle, ça a toujours été plus naturel de parler. Je souris quand même, quand je la vois enfin réagir. Elle était dans son monde pendant que je m’approchais. Elle a pris la photo, puis j’ai rien compris. J’ai glissé, elle avec, le canoé a pivoté et boom, dans l’eau ! J’ai bu la tasse, mais pas longtemps, merci au gilet de sauvetage. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’est à sort Hee Lei de là !

Je suis en total panique, mon sourire s’est noyé en même temps que moi. Elle m’a appelé, j’ai tourné la tête, puis je l’ai vu. Un peu rassuré, je me suis dirigé vers elle en nageant, j’ai attrapé son gilet pour l’attirer et je l’ai entrainé vers la rive la plus proche, à savoir, le coin vers lequel je comptais qu’on accoste. Elle se retrouve sur terre assez rapidement en fin de compte. Je n’ai pas arrêté de dire que « tout va bien, t’es plus dans l’eau, on est plus dans l’eau » Tant pis pour le bateau, on le récupèrera plus tard, voire pas du tout, je m’en fous, là ! Je m’en veux tellement…

Je ne l’ai toujours pas lâchée, je la prends dans mes bras, la serre en lui frottant le dos. Le plus dur est passé, le contre coup de cette chute est assez déroutant pour elle, et je caresse ses joues en la regardant dans les yeux. « On est en sécurité maintenant » Je me mords la lèvre, me sens terriblement coupable. J’hérisse surement les cheveux collés à l’arrière de ma tête en y passant une main, l’autre retombée le long de mon corps. « Pardon Hee Lei… j’aurais pas dû te proposer ça… » Maintenant, je ne sais même pas comment la rassurer, tout ce que je sais faire c’est hésiter avant de prendre ses mains dans les miennes et de les caresser, en regardant le sol comme un benêt. Je me confondrais en excuses plus tard, pour l’instant, je dois prendre sur moi. C’est bien beau ce sentiment d’amertume envers mes promesses non-tenues, mais le plus important, ça reste quand même elle. Elle est assise, je suis à genoux en face à regarder nos mains. Je déglutis et soupire. Je vois d’ailleurs qu’elle a gardé l’appareil dans la main. J’allais dire que je n’ai plus le sac jusqu’à ce que je me rappelle que j’ai eu le réflexe intelligent de le garder sur mon dos. Il est trempé, mais il est là et il contient tout ce qu’il faut pour être secourus en cas de problème. Je me vois mal l’abandonner pour aller chercher notre moyen de transport, mais je nous vois encore moins partir à la nage. Je crois qu’on a de la chance malgré tout. On a toujours la solution la plus compliquée, mais la plus plausible et qui satisfera tout le monde sauf peut-être le propriétaire du canoé et mon portemonnaie pour la caution perdue. M’en fous.

« L’eau n’est pas mauvaise, un peu trop salée à mon goût... » C’est la seule bêtise que j’arrive à dire en grimaçant un peu. J’ai bien vu qu’elle était un peu sonnée, j’espère juste que c’est la bonne façon de faire. Je vérifie qu’elle n’a rien en un coup d’œil et m’excuse pour la énième fois « je suis vraiment désolé… » Je n’ai pas tenu ma promesse. En plus d’être pathétique, ça aurait pu être bien pire et cette seule idée suffit à me contrarier. Si je ne sais pas gérer ce genre de situation, comment est-ce que je peux rêver d’être avec elle, hein ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}   Mar 8 Nov - 14:23

L'eau est chaud mais ce sentiment d'impuissance est glacial. Je panique bois la tasse, encore et encore, malgré le gilet de sauvetage qui me tient à la surface. J'ai envie de pleurer mais que seraient mes larmes dans cet océan salé ? Donc je tousse et j'appelle Su Han désespérément. Evidemment, il ne lui faut pas longtemps pour m'atteindre et m'entraîner vers la terre ferme. Il essaye de me rassurer, s'excuse plusieurs fois, mais la seule chose qui me détend un peu c'est quand il me prend dans ses bras. Je ne devrais pas penser ça maintenant, je suis paniquée et j'ai l'impression d'avoir frôlé la mort, pourtant mon esprit se concentre sur la chaleur de sa peau et sa main douce qui me frotte le dos.

Finalement il relâche son étreinte et prend mes mains dans les siennes, en s'excusant encore, la tête baissée et l'air penaud. Je me sens en colère mais pas contre lui, contre moi. C'est moi qui ai fait tomber le canoë, c'est moi qui l'ai entrainé dans l'eau, et maintenant c'est lui qui s'excuse. J'ai presque envie de le taper et de lui dire qu'il devrait s'énerver après moi. Mais je n'ai pas la force de faire quoi que ce soit là tout de suite.
J'aimerais arrêter de pleurer pour qu'il ne se sente pas mal pour moi mais le mélange de panique, de colère et d'adrénaline ne me le permet pas. Alors j'enroule mes doigts entre les siens et me blottis contre lui. Je ne devrais pas faire ça, je vais le regretter, mais je m'en occuperai plus tard, parce que pour le moment, je n'ai besoin que de ça.

Je me sens bien entourée de ses bras, et je fixe intensément nos mains quand il commence à parler de la teneur en sel de l'eau de mer. Ça m'arrache un petit rire, mais je redeviens rapidement silencieuse, perdue dans mes pensées. C'est peut être le bon moment pour lui parler de ce que je pourrais supposément ressentir ? Si je me fais rejeter je pourrais utiliser le traumatisme pour expliquer un moment de folie qui ne voudrait rien dire. Mais même comme ça, l'angoisse me ronge les entrailles. « Su Han... » C'est une mauvaise idée. Une très mauvaise idée. Mais cette poussée d'adrénaline est probablement ma seule chance de mettre les choses à plat. Et puis si je me fait rejeter, ce sera bien fait pour moi. J'aurais dû accepter ses sentiments quand il m'en avait parlé au lieu de penser encore et toujours à ces saloperies de projets qui me prennent tout mon temps. « Ne t'excuse pas, c'est de ma faute.. C'est moi qui ai fait chavirer le canoë. » Ok c'était pas ce que je pensais dire de base, mais c'est important quand même. Je me sens mal qu'il se sente mal. C'est vraiment la dernière personne que j'aimerais blesser, et pourtant je continue de le faire, encore et encore, de plusieurs manières différentes à chaque fois. J'aimerais qu'il soit heureux et confiant. Qu'il se rende compte d'à quel point il est génial.

Je reste silencieuse un moment, puis décide de prendre mon courage à deux mains et d'en parler. Ça ne peut plus attendre. Su Han est la personne à qui je fais le plus confiance donc je devrais pouvoir lui parler de ce qu'il se passe dans ma tête en ce moment.
Après une grande inspiration, je ravale mes larmes et ouvre la bouche, tête baissée, fixant le sol comme pour vérifier qu'il ne se déroberait pas sous mes pieds alors que je m'apprête à dire la chose la plus difficile que je n'ai jamais eu à dire. « Je dois te parler d'un truc.. » Je ne peux plus revenir en arrière, je dois continuer, même si j'ai juste envie de partir en courant le plus loin possible. « C'est stupide hein.. En fait.. J'en ai parlé avec Ah Reum du coup.. Je pensais qu'elle avait tort mais.. » Et là, j'éclate en sanglot, frustrée et paniquée parce que je n'arrive pas à trouver les mots pour m'exprimer. « L'autre jour à l'infirmerie, j'étais vraiment perdue. Et puis je t'ai embrassé, et du coup j'étais perdue encore plus. Je sais pas ce qu'il se passe dans ma tête. J'ai trop peur de.. de..  » Les sanglots se font trop gros, je ne peux pas continuer. Je ne sais pas quoi dire de toute façon. J'ai trop peur de te perdre encore ? Je me hais de te faire souffrir ? Quand on est ensemble, je perds mes moyens ? J'ai envie de t'embrasser encore ? Super Lei, tu vas réussir à le mettre mal-à-l'aise encore et tu vas finir par le faire fuir définitivement cette fois. Je ne comprends pas pourquoi il est revenu d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas

Promis, je fais attention ! {ft. Hee Lei}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Fais attention à ta vie... {Etoile Bleue - Nuage Froid - Nuage du Zénith}
» Un nouveau défi [Livre 1 - Terminé]
» Fais attention à ma fille [Maelle / Sansa / Fawn] [a archiver s'il vous plait]
» Fais attention, te brûle pas ... non je rigole.
» Agent 13 | Fais attention à tes fesses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyeosik Academy :: Time To Play Life's too short, play more :: See ya later :: RP fini-